jeudi 18 octobre 2018

Le grand Nord - # 2 Ancrage de Sarina Bowen

Éditions Hugo Roman//Broché 400 pages//4 octobre 2018
Disponible en eBook


La seule femme qui a su l'aimer, lui est interdite à jamais.
Jude a tout perdu un jour de printemps lorsqu'au volant de sa voiture, il a percuté un pommier sur le bord de la route. Un homme est mort, et il ne peut rien faire face à ce drame. Il disparaitrait pour toujours de sa ville natale du Vermont s'il le pouvait, mais un ancien détenu qui soigne sa toxicomanie ne trouve pas de travail n'importe où.
Sophie est stupéfaite de sa réapparition à Colebury. Après une absence de trois ans, l'homme qui a tué son frère et brisé son cœur est soudain partout où elle se trouve. Impossible de ne pas voir à quel point il a changé. Le bad boy qui était amoureux d'elle n'avait pas de gros biceps, des cheveux éclaircis par le soleil et, jamais, il n'aurait fait du bénévolat dans les cuisines de l'église.
Personne ne souhaite que Sophie et Jude se remettent ensemble, encore moins le père de Sophie, qui n'est autre que le chef de la police. Mais Colebury est une petite ville
Et l'amour interdit est une loi en soi.



Je le savais ! Je le savais que Jude allait briser mon cœur 💔

Si vous avez lu Amertume # 1 vous connaissez déjà les grandes lignes de l'histoire de Jude. Vous savez aussi qu'il pense que Sophie (son ex-petite amie et sœur de l'homme qui est mort dans l'accident qui l'a envoyé en prison) ne lui pardonnera jamais ce qu'il a fait.

Après son départ de la ferme des Shiplay, il s'installe dans son ancienne chambre, à Colebury, au-dessus du garage de son père. Jude va travailler comme un forcené pour gagner la confiance des clients et les faire revenir dans ce garage où son père passe plus de temps à picoler qu'à travailler.
Jude va aussi se rendre aux réunions des Narcotiques Anonymes dans le sous-sol de l'église de son quartier. Et c'est là qu'il va croiser Sophie... alors qu'il la croyait à New York.

Sophie, quant à elle, n'a jamais pu oublier Jude malgré ce qu'il s'est passé. Lorsqu'elle le voit dans le bureau du Père Peters, c'est un choc pour elle. Jamais elle n'aurait pensé le croiser dans l'église où elle est bénévole pour aider à la préparation du dîner des mercredi soirs. Et lorsqu'il se joint à elle pour aider en cuisine, elle ne peut s'empêcher de repenser à leur amour et à ce qu'ils ont perdu.


«Peut-on accorder une seconde chance à un amour impossible» ?
Gros coup de coeur pour ce second opus de Sarina Bowen ! Elle m'avait conquise lors du premier mais là, c'est définitif, je suis fan, fan, fan.
J'ai adoré cette histoire du début à la fin. C'est bien écrit, fluide, l'histoire se construit sur la durée, rien n'est précipité... j'ai englouti ces 400 pages sans m'en rendre compte tellement j'étais à fond dedans.

Le personnage de Jude est extrêmement émouvant. Il a touché le fond à cause de la drogue mais il se bat pour s'en sortir. L'auteure ne nous épargne rien mais reste sobre, sans trop verser dans le larmoyant. Jude peut compter sur l'amitié inconditionnelle de la famille Shiplay et c'est hyper agréable de les retrouver chaque jeudi pour le dîner traditionnel.

Sophie aussi m'a touchée. Son amour pour Jude reste intact malgré le drame vécu. Sa vie n'a pas été facile et elle a dû sacrifier ses études pour s'occuper de sa mère.  J'ai apprécié qu'elle lutte pour retrouver l'amour de Jude.

Entre émotions diverses, scènes très sexys et une intrigue qui nous tient en haleine jusqu'au bout, je me suis régalée et cette fois... les fermiers ont bien fait trembler la terre. 😍 Sophie et Jude sont chauds bouillants.

Le troisième et dernier (?) tome sera sur Zach. Lui aussi est un personnage qui risque fort de nous mettre sens dessus dessous, j'ai hâte de le retrouver, lui et toute la famille Shiplay qui s'agrandit au fil des tomes.

Retrouvez l'interview de Sarina Bowen en cliquant ICI



https://amzn.to/2N07Sil
Pour lire la chronique précédente, cliquez sur l'image
http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2018/09/le-grand-nord-1-amertume-de-sarina-bowen.html


Aucun commentaire:

Publier un commentaire