vendredi 19 octobre 2018

Le signal de Maxime Chattam

éditions Albin Michel, 24 octobre 2018, 752 pages, disponible au format papier et numérique







La famille Spencer vient de s'installer à Mahingan Falls.
Un havre de paix.
Du moins c'est ce qu'ils pensaient....
Meurtres sordides, conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains et puis ces vieilles rumeurs de sorcellerie et ce quelque chose d'effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents...
Comment le shérif dépassé va-t-il gérer cette situation inédite?
Ils ne le savent pas encore mais ça n'est que le début...

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?  

La famille Spencer a décidé de quitter New York et son agitation pour commencer une nouvelle vie à Mahingan Falls.
Une ville isolée par d'immenses collines, calme, tranquille, sans problème !

Un véritable paradis. 

Mais lorsque d'étranges et terribles événements commencent à se produire, le calme et la tranquillité qu'ils pensaient trouver vont vite se transformer en cauchemar sanglant ! 
Et ce ne sont pas les forces de l'ordre dépassées, dirigées par le chef Warden, un incompétent, qui vont arranger les choses. Ce dernier estimant que tous ces phénomènes font simplement partie d'une série, somme toute banale, d'événements tragiques.

Mais le lieutenant Ethan Cobb pressent qu'un mystère se cache derrière ces incidents; aidé du sergent Ashley Foster, il va mener sa propre enquête qui va l'entrainer au coeur de l'horreur absolue.
Les Spencer ne seront pas en reste car leur famille semble directement menacée et ils ne seront pas prêts à se laisser faire que ce soit les parents ou les deux adolescents.

J'ai refermé ce roman avec un immense soulagement tant l'horreur et la violence contenue dans ses pages étaient, à certains moments, insupportables et pourtant .... impossible de m'en détacher avant la fin.



Je crois que je suis un brin masochiste ! 😄

Au cours de ma lecture, je savais que la situation ne pouvait qu'empirer mais je ne pouvais m'empêcher de tourner une page après l'autre, un chapitre après l'autre en me disant : Allez, c'est le dernier !
Mais rien à faire, j'y étais accrochée comme une moule sur son rocher !

Plus les pages défilaient, plus je voulais mettre en garde les personnages, leur dire de ne pas rentrer dans cette pièce, de sortir de cette forêt maléfique, de ne pas rester seuls.
Mais, bien sûr, cela m'était impossible et j'ai dû les laisser affronter le mal absolu, l'horreur la plus sanglante.

En lisant le roman, je me suis dit que les personnages étaient bien courageux, téméraires et peut-être un peu fous pour oser combattre ces entités.
Pour ma part, je crois que je serais restée pétrifiée, trop tétanisée  que pour oser réagir.



Je préfère ne même pas imaginer me retrouver dans une telle situation car, oui, à mon sens, ce récit pourrait être du domaine du possible.

Je ne vais bien évidemment pas vous révéler les tenants et aboutissants mais il y a un fond de vérité - et même un peu plus qu'un fond - qui vous donne froid dans le dos !

Et la scène finale atteint un tel niveau dans l'abomination, une telle tension nerveuse que j'ai bien cru ne jamais y survivre ! 


En bref, Le signal est un roman qui se lit toutes lumières allumées - si, si, je vous le conseille - et qui dévoile l'horreur absolue, sanglante, abominable (et les mots sont faibles) et alors que je pensais ne plus pouvoir en supporter plus, l'auteur atteint un tel paroxysme dans l'épouvante que mon petit palpitant a bien failli me lâcher.



Un véritable coup de coeur pour ma part et qui comblera les amateurs du genre !



https://www.albin-michel.fr/ouvrages/le-signal-9782226319487



https://amzn.to/2P6l9KG

Aucun commentaire:

Publier un commentaire