lundi 23 mai 2022

Mes premiers jeux de société en vacances de Matthias Malingrey


 Éditions Tourbillion, 11 mai 2022, 8 pages, disponible 

uniquement au format broché

 

 

 

 

Mes premiers jeux de sociétés en vacances : Deux dés intégrés dans la couverture et 6 pions autocollants repositionnables pour jouer en voiture ou dans le train.
Un livre composé de 4 planches de jeux dont 2 classiques : un jeu de l'oie au parc d'attractions, et un jeu type petits chevaux à la mer et 2 jeux plus originaux.
Un livre à emporter partout pour occuper petits et grands !

 

Ce livre/jeu a été très bien conçu !

Ce système de dés incorporés dans la couverture permet de jouer en toute tranquillité n'importe où.

 

Aucun risque de les perdre et de devoir les chercher partout !


 

Le système de pions autocollants et repositionnables est aussi bien pensé mais à voir si, à force de les utiliser, ils continueront à coller aussi bien.

 


Quatre plateaux de jeux composent ce livre : "Gare au yéti" et "journée à crocoland" sont des jeux de l'oie, "à l'eau les petits crabes" est un jeu genre petits chevaux quant à "séjour au camping", il se rapproche plus d'un jeu de labyrinthe









En bref, alors que les vacances d'été se rapproche à grands pas, ce livre/jeu est le compagnon idéal pour occupés les enfants. De plus, réalisé en carton épais, il résistera aux nombreuses manipulations !







 

vendredi 20 mai 2022

Le dossier Handle de David Moitet

 

Éditions Le Livre de Poche Jeunesse, 6 avril 2022, 288 pages, disponible 

au format papier et numérique

 

 

 

 

« Je suis seul, sans mes parents, dans une ville que je connais à peine, avec deux assassins aux trousses et aucune idée de ce qu’ils me veulent…J’ai connu des jours meilleurs.
Maintenant, je n’ai plus le choix : si je veux m’en sortir, il va falloir que j’utilise mon don. »
Thomas
Sa cachette ? Une maison de retraite.
Son ennemi ? Un labo pharmaceutique.
Ses alliés ? Un flic paralysé et une grand-mère excentrique.
Un adolescent cherche, coûte que coûte, à sauver sa peau !

 

Un soir, deux policiers arrivent chez Thomas pour lui "parler".

Mais en guise de discussion, c'est plutôt un carnage qu'ils commettent ! 

Ils n'hésitent pas une seconde à abattre les parents de Thomas.

Le seul moyen pour l'adolescent de sauver sa vie : utiliser son don !

Heu ??? Quel don ?


 

Nous le découvrirons par la suite.

Pour le moment, son  souci principal est d'échapper aux deux assassins lancés à ses trousses pour il ne sait quelle raison.

Mais en qui peut-il avoir confiance si ces deux flics sont des tueurs ?

Mais Thomas a plus d'un tour dans son sac. Il est vif, intelligent bien que méfiant. Et on peut le comprendre !

Le destin, le hasard, la chance, ... vont le conduire dans une maison de repos où il va faire la connaissance de Saul, l'un des pensionnaires, un ancien flic paralysé suite à une balle récoltée lors d'une intervention et qui n'attend plus rien de la vie sauf la quitter définitivement.

Ce duo improbable va s'allier pour mener l'enquête et vont se joindre à eux Lizzie, une grand-mère pleine de ressource, Tim Duncan, un flic un peu "has been", ancien collègue de Saul mais qui n'a rien perdu de son talent d'enquêteur et certains des pensionnaires de la maison de repos qui vont se révéler particulièrement doués.

Duncan va découvrir un lien entre trois affaires différentes et celle de Thomas qui vont le mener à suivre une piste bien dangereuse.

Cette équipe, complètement atypique, va se révéler très efficace et redoutable dans cette enquête qui s'annonce dangereuse et pleine de surprises bonnes et moins bonnes.

Dès le début, nous sommes happés par l'intrigue - qui démarre sur les chapeaux de roues - et le drame qui touche Thomas.

Cette enquête policière dite "jeunesse" passionnera tout autant les jeunes que les moins jeunes.

L'histoire se déroule a un rythme effréné, sans aucun temps mort.

J'ai beaucoup aimé cette complicité qui va s'installer entre les différents personnages qui n'ont, au départ, rien en commun, et qui va se révéler particulièrement solide et attachante car chaque personnage apporte à l'autre quelque chose : son expérience, sa fougue, son enthousiasme, sa réflexion, sa sagesse, sa jeunesse ... 

Quant à la particularité de Thomas, je ne vous en dirai rien, bien entendu mais je regrette que ce volet n'ait pas été un peu plus approfondi.   

En bref, ce roman nous entraine, non seulement, au coeur d'une enquête aux multiples rebondissements avec une légère touche de fantastique mais met aussi l'accent sur les relations entre générations, ce qu'elles peuvent apporter aux uns et aux autres et que le handicap n'est pas forcément un frein dans la vie.

 




 

jeudi 19 mai 2022

Le secret du roi de Marie Valente

 

Bragelonne éditions, 4 mai 2022, 462 pages, disponible

 au format papier et numérique

 

 

 

 

« Le roi vient de vous mettre au Secret, Hippolyte d'Arcy. Votre vie appartient à la Couronne à présent. »

Dans un Paris où les courtisanes de Palais-Royal sont aussi des vampires hypnotiques et les bouchers de Châtelet une meute de lycanthropes, le jeune Louis XV donne à Hippolyte une mission primordiale : maintenir l'ordre dans la face cachée du royaume, peuplée de créatures surnaturelles dont le monde ignore l'existence. Un honneur à double tranchant : c'est la promesse de mille aventures épiques... mais aussi le risque d'éventer son plus grand secret. Car, sous ses dehors rustiques et derrière sa redoutable épée, Hippolyte est en réalité une jeune femme. Quel scandale si l'on apprenait que l'agent du roi lui-même n'est qu'une fille de bonne famille, et libertine avec ça !

Mais on ne devient pas agent du Secret sans un attrait immodéré pour les quêtes impossibles. Et la bravoure d'Hippolyte ne sera pas de trop aux côtés de James, un Écossais indépendantiste, et d'Olympe, esclave et pirate en fuite, car les morts ont soudain une fâcheuse tendance à vouloir se relever...

Hippolyte et son frère jumeau Baptiste avaient l'habitude de faire les quatre cents coups. 

Mais un jour, un destin funeste les a séparés, emportant l'un d'une mort violente et laissant l'autre pétrie de remords de n'avoir pu sauver son frère. 

Hippolyte décide de quitter sa famille pour vivre une vie d'aventures et, pour ce faire, se fait passer pour un garçon. 

Une suite d'événements vont la mener à intégrer le Secret formé par un duo d'enquêteurs, sous l'autorité du roi Louis XV et chargé de régler les problèmes liés aux créatures surnaturelles. 

C'est d'ailleurs ainsi que la jeune femme va découvrir leur existence. 

Son supérieur est James, un écossais, un peu bourru,chargé de l'initier à ce monde si particulier. 

Il ignore bien évidemment qu'Hippolyte est une fille et c'est tant mieux car elle risque gros à se faire passer pour un garçon. 

Mais certaines personnes connaissent son secret. Un secret qui sera bien gardé. 

Les deux agents du Secret vont être confrontés à un mystérieux ennemis et à des loups qui n'en sont plus vraiment ainsi qu'à la disparition de plusieurs mousquetaires.

Qui est ce mystérieux inconnu qui tue mousquetaires et créatures surnaturelles pour mieux les faire revenir ?

Et surtout, quel but inavouable poursuit-il ?

C'est ce que vont devoir découvrir Hippolyte, James, Olympe, une ancienne esclave et pirate et leurs autres alliés.

Ce récit est un mélange particulièrement réussi de l'Histoire avec un grand H habilement mêlé avec nombre  de créatures surnaturelles : lycanthropes, vampires, succubes et autres créatures du même acabit.

Louis XV, Richelieu, faits historiques, lieux mythiques comme Versailles, le palais des Tuileries et bien d'autres éléments côtoient magie, sorcier et nombres d'autres créatures surnaturelles.

Les personnages féminins - Hippolyte, Olympe, Galatée et même la peu sympathique Constance - sont des femmes fortes, déterminées, indépendantes et qui assument totalement le fait de savoir se battre (parfois mieux qu'un homme) et d'aspirer à avoir les mêmes libertés que les hommes.

La magie y est aussi largement présente : don pour contraindre des personnes, pouvoir guérir n'importe quelle blessure, voir le futur, déplacer des objets par la pensée, ...

J'ai été fascinée  par cet univers particulièrement original et suivi avec beaucoup d'intérêt le parcours d'Hippolyte et de son secret qui, finalement, n'en sera plus vraiment un.

J'aimerais vous en dire plus sur tous ces événements qui émaillent le récit, ces rebondissements, ces révélations, ces combats mais je ne peux pas sous peine de nuire gravement à l'intrigue !


 

James n'est pas dénué de courage et il se prend même d'amitié pour cette jeune nouvelle recrue, bien que parfois, il lui tape quelque peu sur les nerfs.

Mais bon.. lui aussi a été un "jeune homme fougueux" et il ne peut pas trop en vouloir à Hippolyte.

En bref, j'ai apprécié cette lecture qui mélange avec talent des faits réels avec de la pure fiction. Le tout est tellement bien amené que l'on pourrait croire qu'il s'agit là de la vraie Histoire et que nous n'en avons retenu qu'une version édulcorée pour ne pas semer la panique au sein du commun des mortels !

Et au vu de la fin, une suite est prévue et elle s'annonce particulièrement palpitante !

 

 




 

mercredi 18 mai 2022

Aqua Marina - Tome 1 - Le secret de l'océan de Susanna Isern (Auteur) & Ariadna Oliver (Illustrations)

Editions Hachette Romans//19 janvier 2022
Broché 192 pages//Disponible en eBook



Aqua est une jeune fille plutôt spéciale. Elle adore nager des heures et des heures sans s’arrêter, ses cheveux bleus ondulant au gré des courants et sa queue de poisson battant contre l’eau pour se propulser aussi loin que possible.
Car oui, Aqua est une sirène !
Elle vit dans le plus paisible et magique des endroits cachés au fond de l’Océan : Sirenopolis. Mais un danger plane sur les habitants de la ville.
Pour trouver des réponses, Aqua et ses amis vont se lancer dans leur première grande aventure : ils devront traverser la mystérieuse et très inquiétante forêt des Algues Géantes, rencontrer une sorcière et des êtres plus effrayants les uns que les autres…
Auront-ils le courage nécessaire pour aller au bout de ce périple et ainsi sauver tous les leurs ?





et de  Calygane (9 ans)


J’ai adoré ce roman !

L’histoire était vraiment passionnante : rigolote parfois et avec plein plein plein de mystères, une vraie enquête, mais au pays secret des sirènes !

Les chapitres étaient parfois un peu longs pour moi, mais comme il y avait souvent de jolies illustrations avec de belles couleurs, ça allait.

En plus, c’est une histoire d’un groupe de copains, avec certains qui se détestent pourtant au début, mais ils se mettent en groupe tous ensemble pour résoudre une énigme et ils vont tous devenir amis en s’aidant. Il y a Aqua, la sirène qui est le personnage principal, Blu sa meilleure amie mais aussi Ori et Finn les tritons et même Mood plus tard, le narval.

Parfois il y avait quelques mots compliqués alors je demandais à maman de m’expliquer, mais comme j’habite juste à côté de la mer et que je vais souvent à l’aquarium, je connaissais bien les animaux et les plantes qu’il y avait dans le roman.

Aqua est vraiment une sirène courageuse, qui prend beaucoup de risques, mais elle est gentille même si parfois elle est un peu têtue !

J’aimerai bien savoir la suite quand même parce qu’à la fin, il se passent des trucs…mais chut ! Maman m’a dit qu’il ne fallait pas raconter la fin d’une histoire 😛

Mais c’est vrai que j’aimerai bien par exemple savoir ce qui est arrivé aux parents de Aqua. Et puis si avec ses amis ils vont continuer leur mission etc.

En plus, à la toute fin, Aqua a écrit un mot aux enfants qui ont lu son histoire et elle nous pose une question, moi je réponds un grand OUIIIIII !!!

J'ai vraiment beaucoup aimé tout l’ensemble du livre et j’ai hâte de connaître la suite 💗


Mon avis de maman 


J’ai eu un peu peur que ce roman soit difficile pour Calygane, et au final, c’est passé crème 😉

Le vocabulaire de la faune et la flore aquatique ne l’a pas rebuté, forcément, en habitant sur la côte bretonne 😉

De plus, une histoire de sirène, de tritons, le tout se passant exclusivement dans un monde imaginaire et secret, cela ne peut qu’entrainer l’inventivité d’une petite fille de 9ans !

Les personnages sont vraiment sympathiques et on s’y accroche vite : autant il y a la téméraire Aqua et la plus posée Blu, mais on retrouve aussi le camarade timide, la tête brûlée impertinente… Un joli reflet de la réalité en somme 😊

L’aventure est très tenue dans ce roman, il y a une enquête à suivre, d’un point de vue enfantin mais tout de même assez poussé. Calygane s’est découvert une âme de « Columbo » en herbe ^^

Les illustration, nombreuses, sont magnifiques : vives, chargées en couleurs douces et accompagnant parfaitement le fil de l’histoire.

Outre l’intéressante histoire de fond, ce roman est aussi là pour sensibiliser les plus jeunes à la préservation des océans, et de la nature en général. J’ai trouvé cela bien amené, tout en douceur.

En bref, c’est un joli roman dans tout les sens du terme, avec un message fort mais délicatement passé… Je recommande vivement !

Nous n’avons pas eu à débattre bien longtemps pour nous mettre d’accord sur la note finale 😉







 

lundi 16 mai 2022

Califonia High School de Sonia Birdy

Editions Addictives//Broché 386 pages//28 avril 2022
Disponible en eBook



Si elle couche avec lui, elle perd tout. "Laguna Beach ! Ici, tout le monde est beau, riche et performant. Autant dire que je n'y ai pas ma place. Après la mort de ma grand-mère, j'ai dû tout quitter pour venir vivre dans cet univers aseptisé avec une mère qui n'a jamais voulu de moi. Pour ne rien arranger, elle travaille comme femme de ménage chez la famille de Zack Miller, le mec le plus beau, le plus sexy, le plus populaire de mon nouveau lycée."



Eleanor Gonzales, dite « Ella », se retrouve orpheline à 16 ans après le décès brutal de sa grand-mère qui l’a élevé depuis son plus jeune âge. Orpheline ? pas tout à fait en fait… Si son père, d’origine vénézuélienne (qui confère à Ella un beau physique de latina) est bien aux abonnés absents depuis toujours, sa mère, Lisa, elle, est vite retrouvée par les services sociaux. C’est ainsi que Ella doit quitter sa ville natale, Chicago, pour rejoindre sa génitrice qui l’a abandonné alors qu’elle était encore bébé.

Bienvenue à Laguna Beach en Californie, ville huppée, où Lisa officie comme femme de ménage dans une richissime famille. Elle habite dans la maison de jardin de l’immense propriété des Miller et s’occupe de leur propriété mais aussi de leur fils, Zack - qui a à peu près le même âge que Ella - depuis une quinzaine d’années.

Pour Ella, la pilule est assez difficile à avaler… D’autant plus que sa mère lui demande expressément de cacher leur lien de filiation, officiellement, Ella est sa petite sœur.

Ella se retrouve donc seule, sans ses amis, dans une ville inconnue loin des valeurs inculquées par sa grand-mère. Elle qui exècre la bourgeoisie, elle est servie ! Difficile de se faire une place dans ce milieu nouveau, dans un lycée aux attentes élitistes, entourée de camarades arrogants et riches…

Encore pire, Zack Miller, même s’il est beau comme un Dieu, fait partie de cette jeunesse dorée et est bien décidé à compliquer son existence…


J’ai très vite accroché sur ce roman, peut-être parce que les premiers chapitres sont plutôt courts et la plume entrainante, peut-être aussi parce que pour une fois, il ne s’agissait pas d’un « bad boy » mais d’une « bad girl », peut-être enfin parce que Ella est un personnage haut en couleurs qui n’a pas la langue dans sa poche … ou plus sûrement, c’est l’addition de tout cela qui m’a tout de suite convaincue 😉

Ella n’est pas une jeune fille comme les autres de par son enfance, troublée par l’abandon de sa mère, et qui s’est déroulée dans les bas-fonds de Chicago. On peut dire qu’elle sait se défendre cette petite ! Et heureusement, car on peut dire que son arrivée à Laguna Beach et son intégration dans son lycée ne vont pas être chose aisée ! On retrouve parfaitement le schéma de certaines séries américaines : les élèves riches harceleurs, les filles super pestes, avec bien entendu la chef des pom-pom girls à leur tête, les beaux membres de l’équipe de foot du lycée…Tout y est ! ça peut paraître un brin cliché mais pourtant, j’ai bien aimé 😊

On va assister à une évolution d’Ella : j’avais envie de la baffer quand je sentais qu’elle était prête à tout pour rentrer dans le moule, ou alors qu’elle se dévalorisait (notamment sur son physique) constamment… Mais elle est jeune, et puis qui n’aurait pas cédé à cette facilité à sa place ? Et puis au final, elle nous réserve bien des surprises…

Zack, quant à lui, m’a étonné sur bien des points. Arrogant de prime abord, il se cache derrière ce jeune homme une sensibilité profonde et un sens des responsabilités rare. Là où il aurait pu profiter 1000 fois de la situation, il a su se montrer loyal et mature. Il faut dire que lui aussi a des valeurs… et des secrets !

Bref, cette rencontre de deux opposés, du moins en apparence, ne pouvait qu’entraîner une ambiance électrique !

Alors ok, il s’agit d’une romance se déroulant dans le cadre d’un lycée, les personnages sont jeunes…mais ça n’enlève rien au côté sulfureux de leurs échanges 😉 Et puis la plume de Sonia Birdy est suffisamment entrainante pour nous donner l’impression de regarder une série télévisée du type « Beverly Hills » : tout ce que j’aime ^^

Mon seul bémol concernera les petites coquilles temporelles relevées ici ou là et surtout quelques répétitions de certaines expressions…mais ça n’enlève pas au charme de ce roman 😉

En conclusion, si vous aimez les romances de « jeunes personnes » (comprenez, pas ado mais pas encore adultes), en dernière année de lycée, une histoire facile à lire avec un rythme bien corsé, des échanges houleux entre les personnages et quelques intrigues disséminées tout au long du roman, n’hésitez pas, « California High School » est fait pour vous 😊








 

samedi 14 mai 2022

Interview de Shana Keers pendant le Salon du Livre Romance & Co à Guilers par Cyndie

 8 mai 2022

Ce qu’il y a de bien quand un salon littéraire se déroule prés de chez vous, c’est que l’on peut rencontrer et échanger avec les auteur(e)s présent(e)s… Encore mieux, on peut leur poser des questions directement en prenant l’apéro 😉

Alors autant en profiter, j’avais Shana Keers sous la main… Un verre de jus de pomme (sec et sans glaçons) pour l’une, un diabolo grenadine pour l’autre (quoi ? comment ça on n’est pas crédibles ? ^^ ) et c’est parti ! Merci à elle d’avoir bien voulu répondre à ces quelques questions 😊


- Alors Shana… après ce week-end sous un beau soleil breton pour la première édition du salon « Romance & Co », est ce que tu peux dire « La Bretagne, ça vous gagne ? »

- Hmmmm (réflexion profonde… faut dire que le salon n’a pas été submergé par les visites ce week-end :-/ )… Le beau temps était là, les organisatrices du salon, lecteurs et lectrices présentes étaient sympas ! On revient sur cette question après ?

- Ton dernier roman « Mon ADN » est sorti en février dernier… Auquel des 7 péchés capitaux le rattacherais-tu ? ( La luxure ? hein dis… la luxure ? Vas-y, réponds la luxure !!!!)

- Non pas la luxure (rires)… Je dirai la colère en ce qui concerne Alric Gomez. Après, l’histoire va bien au-delà des 7 péchés capitaux en fait. Il s’agit plutôt d’une réflexion sur ce qu’on est quand on naît. (ça peut paraître philosophique mais commençant à connaître Shana et ses romans, je suis sûre qu’il y aura un peu de luxure 😉 )


- Si tu étais un animal, tu serais lequel et pourquoi ?


- Un chat… Un chat c’est indépendant, il fait ce qu’il veut. Je n’aime pas les cases et les contraintes… Sauf que je ne dors pas autant qu’un chat finalement ^^

(Son mari, à ses côtés, a réagi en répondant direct « Un Gris du Gabon !!! c’est aussi indépendant, affectueux, exclusif avec la personne qu’il choisit comme « maître ou maîtresse »… et c’est caractériel 😉 »)

- De quel personnage de tes romans tu te rapprocherais le plus et pourquoi ?


- Aucun !!! En fait, j’aime imaginer mes personnages tout à fait à l’opposé de moi concernant leur caractère.

- Comment te vois-tu dans 10 ans au niveau carrière ? Toujours romancière ?

- Je me vois toujours à écrire… Peut-être plus dans un style de romance à tendance suspense, voir thriller… Mais toujours avec un fond de romance !

- Sinon… à part ton addiction au café, une autre à signaler ?

- Non non, je ne suis même pas vraiment addict au café (dit la dame qui en boit une vingtaine par jour 😉), des fois je bois de la tisane… Mais sinon, je n’ai pas vraiment d’addiction à part le fait que j’apprécie beaucoup le silence… Pas de télé allumée, pas de musique en fond sonore, juste du silence… (ma pauvre Shana, tu as dû être servie à la maison, le silence, ce n’est pas le truc premier que l’on remarque :-D )

(Intervention de son mari qui a spontanément répondu « à la connerie ! » à ma question ^^ )


- Quel est le pire cliché dans une romance selon toi ?

- Les « je t’aime, moi non plus » ! je ne supporte pas ça ! C’est rédhibitoire pour moi !

- Sucré, salé… Ou les 2 ensemble ?

- En règle générale, sucré… Mais j’aime bien aussi le sucré/salé 😊

- Dans l’écriture de tes romans, quel est ton pire défaut ?

- Le syndrome du « Ecrire, relire, effacer, réécrire », je suis perfectionniste envers moi-même donc je n’arrête pas !

- A l’apéro tu es plutôt … ?

- Bourbon, sec, sans glace, et tout ce qu’il y a à manger 😉

(Mais alors pourquoi ce jus de pomme dans ton verre ce soir ? ^^ Tu casses la couverture de Saintes que j’essayais de nous construire là !!!)

- Combien de temps par jour, sur une moyenne d’une semaine on va dire, passes-tu à écrire ?

- A écrire ? hmmmm je dirai… 6h par jour. Par contre, à trainer sur l’ordi, ça c’est autre chose… ça peut aller jusque 15h par jour ^^

(Propos confirmés par son mari 😉 )

- Quelle est la dernière chose que tu as lu (toutes choses confondues, pas nécessairement roman) ?

- Les commentaires sur ma page Facebook (menteuse !!!!! c’était mes questions par-dessus mon épaule 😉 )

- Une phobie ?

- Les araignées… petites ou grosses, les araignées ! Et puis aussi l’eau… enfin pas à boire… quoique…

- Lequel de tes romans conseillerais-tu en première lecture pour quelqu’un qui ne connait pas ta plume ?

- « Immoralité » si le lecteur/la lectrice n’a pas de préjugés (attention, il ne s’agit pas d’une Dark pour autant !), car l’histoire est rythmée et c’est un peu mon roman chouchou. Sinon « Live to Love », mais attention, il est en 4 tomes…


- Tu es en Bretagne là… Alors, beurre demi-sel ou beurre doux ?

- Doux !!! (AAAAARRRRRRGGGGGG !!!!! elle a osé me dire ça à moi, bretonne !!!!! ) et en prime, je ne sale jamais mes plats, même mes frites ! (re-AAAAAARRRRRGGGGGG !!!)

- J’oublie ta réponse à la question précédente… parlons peu mais parlons bien : à quand le tome 2 tant attendu de « Mon ADN » ?

- Le plus vite possible ! Mais normalement, si tout va bien, avant l’été 😉

- Et enfin, pour terminer… Un message pour les lectrices/lecteurs ?

Je cite toujours Saint Augustin D’Hippone « La mesure de l’amour c’est d’aimer sans mesure », mais je le transforme pour ma part en « La mesure d’écriture, c’est d’écrire sans mesure » …On peut l’adapter au lectorat avec « La mesure de la lecture, c’est de lire sans mesure » ?

Et là, c’est parti en cacahuète… Il était presque 2h du matin, après un week-end plutôt fatigant, la pression qui retombait, le jus de pomme et les diabolos grenadine qui pesaient… bref, il y a eu un fou-rire général sur ces réflexions philosophiques, mêlés aux commentaires de nos maris respectifs qui rigolaient bien derrière… bref, je ne saurais jamais si « la Bretagne, ça vous gagne » 😉

vendredi 13 mai 2022

The Initiation d'Erin Graham

Editions Addictives//Broché 600 pages//28 avril 2022
Disponible en eBook



Sombre, torturé, complexe... rock star. Maël s'enfonce chaque jour un peu plus dans une spirale sombre. Star de la scène, accro au succès et à la drogue, il lutte contre les ombres de son passé et se voue une haine féroce. Alors, quand il rencontre Divya, lumineuse, innocente et pleine de vie, il veut fuir, la repousser. Mais l'attirance entre eux est irrésistible et le désir est puissant, d'autant plus que Divya a tout à apprendre de l'amour et de la sensualité. Réussira-t-elle à le sauver de lui-même ou disparaîtra-t-elle dans les ténèbres avec lui ?



Divya RIVES n’est pas une jeune femme de 20 ans comme les autres. Aujourd’hui, vivant avec son frère Lochan de 6 ans son aîné, ils ont fui il y a 5 ans leur France natale pour s’installer aux Etats-Unis. En grand frère surprotecteur, Lochan pourvoit à tous les besoins de cet étrange ménage en travaillant comme compositeur de musique, mais surtout en empêchant Divya de sortir de chez eux, lui faisant prendre des cours par correspondance… La vérité, c’est que Lochan a peur pour sa jeune sœur, peur que son père ne les retrouve et mette la main sur Divya, peur que celle-ci ne « s’éteigne » à cause de son don…car oui, Divya possède un don particulier, un 6ème sens surdéveloppé qui lui procure une clairvoyance hors du commun…

Mais la jeune femme en a marre de cette vie en autarcie et va vouloir vivre enfin comme tout le monde. Sa rencontre avec Maël Jones, ce beau et célèbre musicien de 25 ans, membre du groupe « les Dark Skeletons » va l’aider à sauter le pas, au grand désarroi de Lochan…

Divya a tout à découvrir de la vie, elle a tout à apprendre à Maël pour que lui, apprenne à l’apprécier.


WOW WOW WOW !!!

Je ressors de cette lecture absolument bluffée !

Aux premiers chapitres, j’ai pris peur… J’ai cru un instant que j’allais lire un roman complètement surnaturel, et franchement, ce n’est pas trop mon truc 😉 Et puis… en fait, rien à voir, au fil des pages, Divya explique ses ressentis, ce fameux « don de clairvoyance », ce 6ème sens… bref, on peut l’appeler comme on veut, il s’agit d’une particularité dans sa personnalité, on peut y croire ou non, mais il n’empêche que ce roman, autour de cette spiritualité, est complètement dingue, phénoménal, énorme ! Erin Graham a tapé fort !

Déjà, concernant les personnages. 
Ils sont tellement travaillés qu’ils nous semblent réels. On a envie de croire Divya, de la connaître, de comprendre sa particularité… Petit à petit, on la découvre. Elle est fragile, dans tous les sens du terme, et pourtant, sa motivation et sa force intérieure sont indéniables !

Maël, lui, est tout en excès. Il ne sait pas vivre. Il hait la vie d’ailleurs. Profondément dépressif, drogué, il ne lui reste qu’un petit fil qui lui maintient la tête hors de l’eau. Il ne va pas changer du tout au tout en croisant le chemin de Divya, non, bien entendu ce serait trop simple… Mais tout doucement, il va apprendre à aimer les choses, les personnes. Mais attention, ses addictions et sa morosité ne sont jamais loin et peuvent à tout moment le refaire basculer !

Lochan a aussi un rôle très important. Tuteur de Divya depuis ses 15 ans, il est bien plus qu’un frère. Surprotecteur, il n’hésite pas à montrer les crocs quand il faut. Lui-même semble mal dans sa peau et entouré de mystères…

L’histoire est touchante et très spirituelle. Pour autant, elle se déroule principalement au sein d’une croisière spéciale « Festival de Rock », donnant un rythme narratif qui ne laisse pas de place aux temps morts. Il y a tant de mystères, de rebondissements, de choses à résoudre pour chacun des personnages qu’on ne voit pas les pages défiler !

C’était assez risqué, je pense, pour Erin Graham de se lancer dans une telle histoire qui sort clairement des codes habituels de la romance. D’un côté, ce roman est vivifiant, avec des sujets très actuels tels que les addictions, la dépression, l’isolement social… et d’un autre, il est apaisant, le personnage de Divya arrivant à transmettre sa bonté d’âme, son naturel « zen » …

Je voudrai souligner aussi la couverture du roman, que je n’ai comprise qu’à la fin de ma lecture. Je ne suis pas particulièrement attirée par les photos de couples en couv en temps normal, mais là, l’image est parfaitement représentative de Maël et Dyvia.

Idem pour le titre… « The Initiation », rien ne pouvait mieux coller à cette histoire. Chacun des personnages doit s’initier à quelque chose d’inconnu. Le lecteur même doit vivre une sorte d’initiation avec cette lecture…

Bref, je crois que je pourrai écrire des pages et des pages concernant cette lecture un peu spéciale qui m’a vraiment marqué… Mais je vais m’arrêter là, à vous de découvrir cette histoire un peu spéciale 😉


En tout cas, pour moi, c’est un coup de cœur sans conteste 💗