mardi 16 mars 2021

Avis : Marabel et l'épouvantable souhait de Tracy Barrett

 

Éditions Le Livre de Poche, 10 mars 2021, 174 pages, disponible

 au format papier

 

 

 

 

Depuis que la princesse Marabel a sauvé son frère Marco et réunifié le royaume, l’harmonie règne à Magikos. Mais alors qu’elle s’apprête à prononcer son premier discours officiel, Marabel est interrompue par une vision terrifiante :  dans l’encadrement de la porte apparaît, furieuse et souillée de boue, la princesse Ginèvre. La fillette a passé treize jours transformée en porcelet, à cause d’un mauvais tour qu’elle voulait jouer à Marabel. Ginèvre fait alors le souhait que la magie se répande dans le royaume. Or, à Magikos, souhaiter expose à des conséquences fâcheuses. Très vite, les vœux de tous les Magikiens se réalisent, créant un véritable chaos : une femme disparaît sous une avalanche de bonbons, une petite fille se prend pour un écureuil, le roi est plongé dans le coma… Il faut vite annuler le souhait de Ginèvre. Mais quand le mage Vénéficus propose ses services, Marabel se méfie. Elle préfère suivre les conseils de son ami Lucius et chercher Annona, une puissante sorcière qui vit à Avalon.

Nous retrouvons Marabel, de retour à Magikos avec son frère jumeau, Marco.

Les créatures surnaturelles y sont de nouveaux les bienvenues et le royaume est dirigé par le roi Matthew, leur père, conjointement avec Mab, sa sœur, grâce à l'intervention de Marabel qui est parvenue à les réconcilier lors de sa précédente aventure. 

La voilà donc prête à accueillir les visiteurs et à faire son premier discours lorsque la princesse Ginèvre - qui s'est retrouvée transformée en un petit cochon rose pendant treize longs jours suite à une potion qu'elle destiné, au départ à Mirabel - refait son apparition et le moins que l'on puisse dire est qu'elle n'est vraiment pas, mais alors là, vraiment pas de bonne humeur ! 

  

Sous l'emprise de la colère, elle fait le voeu que la magie se répande sur tout Magikos alors que celle-ci est proscrite dans le royaume !

Va s'ensuivre une série de voeux émis par les Magikiens qui va provoquer un véritable chaos !

Enfants qui volent, tempête de neige et  le plus terrible (pour l'instant), le roi est tombé endormi !

Vénéficus, le sorcier de sa tante, est chargé d'annuler le vœu de Ginèvre  mais  Marabel ne lui fait pas confiance.

Sous les conseils de Lucius, son maître d'armes, elle va partir à la recherche de la sorcière Annona, une puissante sorcière qui vit à Avalon. 

La voilà donc partie avec Marco, son jumeau, Ellie, sa meilleure amie, Floriano, le licorne qui parle, Ginèvre qui ne s'est pas encore totalement débarrassée des effets de la potion et Cornelius, l'ogre, aussi gentil qu'il est laid. 

Vont s'ensuivre une série d'aventures rocambolesques et de rencontres qui feront de ce voyage une entreprise pleine de danger.

Marabel doute parfois d'elle et veut plus d'une fois baisser les bras devant les difficultés qu'elle rencontre mais elle parvient à chaque fois, que ce soit avec l'aide de ses amis ou par sa propre volonté, à poursuivre sa quête.

Encore une fois, j'ai été charmée par ce récit.

Humour, aventures, péripéties en tout genre sont au rendez-vous !

Nos amis feront des rencontres saisissantes  au cours de leur périple : un pont chatouilleux qui refuse qu'on lui marche dessus car cela le chatouille, une jeune femme au très, très longs cheveux, coincée dans une tour, une famille de trois ours, un frère et une soeur qui tiennent la boutique " La Maison du Pain d'Épice H & G (cela ne vous rappelle rien ?)

Marco ainsi que Cornélius ont un rôle infime dans ce récit au contraire des 3 jeunes filles et de Floriano.

Si je n'ai pas mis la note maximum, c'est uniquement parce que j'ai trouvé que ce tome, au contraire du premier, compte beaucoup moins de pages (moitié moins que le précédent) ce qui fait qu'il se termine très - trop - vite !

A peine mise en appétit que l'histoire se termine déjà !

Mais cela mis à part, cela reste une lecture agréable et amusante qui ravira les petits et les grands.




 

 Découvrez la chronique du tome précédent en cliquant sur la cover


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire