dimanche 13 décembre 2020

Avis : La ville sans vent Livre 2 de Eléonore Devillepoix

 

Hachette éditions, 14 octobre 2020, 400 pages, 
disponible au format papier et numérique


Alors que le froid s’abat sur Hyperborée, Lastyanax et Arka sont séparés. Le jeune mage a laissé derrière lui famille et amis pour se lancer à la recherche de sa disciple, partie retrouver ses racines loin du nord.
Pendant ce temps, la conquête de la cité semble à portée de main pour le maître des lémures. Mais les projets mortifères de ses supérieurs vont faire vaciller ses plans…
Parmi ces êtres aux destins entrelacés, qui prendra la tête de la ville sans vent  ?

 


Arka a fui Hyperborée pour éviter la peine de mort car elle a été accusée d'un crime qu'elle n'a pas - vraiment - commis. 

La ville a d'ailleurs été assiégée, détruite en partie par Alcandre, fils de Lycurgue qui l'avait envoyé pour envahir la ville.

Lastyanax, le jeune mentor de Arka est parti à sa suite pour tenter de la rejoindre mais en chemin, il découvre des troupes que Lycurgue a levées pour se rendre en Hyperborée.

Son plan est simple : faire croire que ce sont des Amazones qui ont attaqué la ville alors qu'il s'agit de soldates de sa propre armée, arriver en sauveur et tuer sans regrets ni remords ses propres soldates pour renforcer son prestige et s'approprier la ville.

Mais Lycurgue n'est plus que l'ombre de lui-même, rongé par la maladie et c'est son second Phillon qui a pris sa suite au grand dam d'Alcandre car les deux hommes ne s'apprécient pas !

Chacun de leur côté, nos héros vont devoir trouver le moyen de lutter contre l'envahisseur et prendre parfois des risques démesurés.

Le roman s'ouvre sur l'histoire de Candrie, fille d'amazone au destin funeste et totalement inattendu !

Mais de cela, je ne peux rien vous dire pour ne pas risquer de vous gâcher tout le plaisir et surtout la surprise, de la découverte ! 

Dans ce second livre, Arka et Lastyanax sont chacun de leur côté.

C'est la raison pour laquelle nous passons, d'un chapitre à l'autre, du point de vue de Lastyanax, Arka ainsi que d'autres personnages : Alcandre, Pyrrha, ...

 

Après un voyage pénible et dangereux, Arka a fini par revenir, discrètement, chez les Amazones.


Elle est accueillie par Thémis, une amie de sa mère adoptive, Chirone. Elle va découvrir de sombres secrets qui la pousseront à revenir en Hyperborée pour la sauvegarde de son peuple.

Lastyanax, aidé de Pyrrha - pour laquelle il éprouve de tendres sentiments - va tenter de venir en aide aux mages emprisonnés et à la population qui vit sous le joug des envahisseurs.

Mais le combat semble bien mal s'engager et ils devront faire preuve de beaucoup d'ingéniosité pour y parvenir.

Ce second tome est tout aussi passionnant que le premier. 


 

Nous vivons l'histoire de plusieurs points de vue et nous passons d'Hyperborée au territoire des Amazones et vice-versa. Nous découvrons des lourds secrets du passé qui ont changé à jamais l'existence de certains personnages.

Arka est toujours aussi délurée, tenace et battante et Lastyanax, ma foi, devient un tout autre homme : plus téméraire, plus combatif ! 

En bref, cette duologie est passionnante, avec de l'action, des rebondissements et des révélations qui nous tiennent en haleine. Des personnages attachants pour certains, détestables pour d'autres mais qui ne laissent certes pas indifférents.

Et un dénouement final digne d'une grande et belle épopée !

 




 

Découvrez la chronique du tome précédent en cliquant sur la cover 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire