mardi 19 janvier 2021

Avis : Wicked Boss de Eva Baldaras

 

Editions Addictives//29 octobre 2020//Ebook 359 pages




Insupportable le jour, irrésistible la nuit !

Deux semaines en Espagne tous frais payés pour le boulot ? Dana saute sur l’occasion sans attendre !
Adieu New York, le froid, les tracas et son boss exécrable, à elle le soleil, la mer et la chaleur !
Premier souci : son boss est présent. Dans la chambre mitoyenne.
Deuxième souci : il l’a surprise nue.
Troisième souci : il est torride, sexy et déterminé à la faire succomber… quelles que soient les conséquences !



Dana, 25 ans, jeune française habitant aux Etats-Unis depuis son enfance, vit à New-York où elle est animatrice à la célèbre NY Channel 100, grande chaîne de radio. Avec ces amis Mike et Béatriz, ils animent chaque soir l’émission « New-York, cœurs brisés » où Dana s’applique à donner des conseils à des auditeurs en mal d’amour. Seulement, l’émission perd un peu en audience ces derniers temps, ce qui ne ravit pas leur nouveau patron Alejandro James. Bien qu’elle ne l’ait pas encore personnellement rencontré, Dana le déteste : hautain dans ses engueulades par téléphone, exigeant, il voudrait refondre le principe de son émission afin de la moderniser, et ça, Dana n’y est pas prête !

Alejandro envoie tout de même les trois animateurs en Espagne afin de leur faire découvrir un nouveau concept d’émission. Ces 15 jours à l’étranger n’enchantent guère Dana dans un premier temps, mais après tout, ils tombent à pic : elle vient de se séparer de son compagnon infidèle… et puis ces séances de brainstorming lui permettront peut être de gâcher les nouveaux projets de son patron 😉

Ce que Dana n’avait pas prévu, c’est qu’elle y découvrirait son nouveau boss en chair et en os… ou plutôt en muscles et en os ^^ Le séjour s’annonce assez cocasse…



J’aurai pu m’attacher au personnage de Dana, cette femme qui défend corps et âme son émission qu’elle anime avec passion depuis des années, qui semble déterminée dans la vie, qui est dotée d’un caractère fort… Mais cela n’a pas fonctionné entre elle et moi : de jeune femme timide en couple, elle s’est littéralement et rapidement transformée en nymphomane capricieuse, limite peste, au comportement parfois incohérent, égoïste à souhait…

J’aurai pu apprécier Alejandro, le parfait c*nnard qui assume parfaitement ce trait de caractère, l’homme motivé, droit, sexy… Mais je n’en ai pas eu le temps car il s’est métamorphosé en bisounours fou d’amour en quelques pages, instable, se laissant mener par le bout du nez, bref plus rien à voir avec le patron détestable qu’il était censé être :-/

J’aurai pu suivre avec avidité l’histoire qui se construisait au fil des pages, mais malheureusement, je suis passée à côté, irritée par la répétition des conflits entre Dana et Alejandro et leurs (trop) nombreuses parties de jambes en l’air détaillées…

Si on rajoute à cela des personnages secondaires transparents, des incohérences dans l’histoire, un hoquet rébarbatif et agaçant au plus haut point et quelques clichés dans les scènes hot… j’en arrive à une profonde déception.

Bref, je n’ai absolument pas accroché, ni à l’histoire, ni aux personnages, je n’ai pas trouvé de sens à tout cela, je n’ai pas réussi à déceler de crédibilité qui m’aurait convaincue. Si j’ai poursuivi ma lecture, c’était pour savoir qui se cachait derrière le prénom « Sofia » mais j’avoue avoir fini par survoler les nombreuses scènes de sexe qui n’apportaient plus grand-chose à l’histoire.

Voilà, j’aurai voulu apprécier ma lecture, mais c’est un flop pour moi. Ceci dit, les adeptes des scènes intimes détaillées y trouveront leur compte sans aucun souci 😉








Aucun commentaire:

Publier un commentaire