lundi 25 janvier 2021

Avis : Angry God de L.J Shen


Harlequin, 6 janvier 2021 - Broché 544 pages
Disponible en eBook

Au lycée, Vaughn fascine autant qu’il intimide. Beau comme un dieu, prodige de la sculpture, il a le cœur aussi froid que le marbre qu’il cisèle. Surtout, il est prêt à écraser tout obstacle dressé entre lui et la bourse qui lui permettra de partir en Angleterre pour se former auprès de son mentor. Quand cet obstacle prend les traits d’une concurrente au charme magnétique, fraîchement débarquée dans son lycée, Vaughn comprend qu’il va pouvoir joindre l’utile à l’agréable. Évincer la propre fille de son mentor promet d’être très satisfaisant…

Lenora déteste la jeunesse dorée futile qu’elle découvre à All Saints High. Le seul élève qui se distingue est le protégé de son père  : Vaughn, un artiste sexy à s’en damner, dont l’ambition et le talent sont sans limites. La noirceur aussi. Mais Lenora connaît le secret qui a fait de lui ce prince sans cœur. Alors, même s’il se comporte en salaud quand il la croise au lycée ou dans l’atelier de son père, elle n’a pas peur de lui. D’un mot, elle peut briser sa fierté éclatante…


Les avis sur ce roman sont plutôt dithyrambiques, je n'ai vu que des coups cœur ou des critiques très élogieuses concernant cet opus. Pour une fois, je vais être à contre-courant. Non que ce livre n'est pas bien... il l'est, dans le sens où il est très bien écrit. J'adore la plume de L.J SHEN (et j'adore cette auteure de manière générale), elle a une facilité avec les mots, c'est fluide, agréable à lire, les descriptions sont top, les dialogues pertinents. Bref, de ce côté, il n'y a rien à redire, c'était un vrai plaisir. 

Concernant l'histoire, et plus particulièrement les personnages, je suis beaucoup plus mitigée. 

J'ai été mal à l'aise 90 % du récit. Je sais bien que la vie n'est pas bisounours et cie, mais quand même ! Ici, il y a clairement une surenchère dans la vulgarité gratuite et la provocation. Il y a également une banalisation de l'acte sexuel qui m'a profondément dérangée. Notamment le passe-temps de Vaughn Spencer, notre héros (qui n'a rien à envier à son père, Vicious, côté connarditude). Ce dernier a une prédilection pour les fellations en public, rien que ça. Et, croyez le ou non, les filles de son lycée se bousculent pour lui accorder ce petit plaisir. En fait, accrochez-vous bien : c'est même leur but ultime ! Y'en a qui rêvent de décrocher leur diplôme et puis il y a les filles du lycée All Saints High qui n'aspirent qu'à sucer Vaughn, devant témoins. Parce que c'est tellement cool, je suppose...

"— Arabella, Alice et Stacce font des combats de pipes. C'est comme un combat de sumo, mais celle qui fait jouir le mec en premier sous l'eau remporte le gros lot."

(Je vous laisse deviner quel était le gros lot...)

"— Il était neuf heures du matin, bien trop tôt pour autre chose que du café et une balle dans la tête. Mais Arabella voulait me sucer, et tout le monde voulait voir ça."

Je suis tolérante sur beaucoup de choses, mais là c'est clairement malaisant. 

Surtout que Lenora, l'héroïne, est du même bois que le héros ! Son comportement m'a tout autant perturbée. Une scène en particulier (si vous l'avez lu, vous voyez sûrement de laquelle je parle.) Là encore, comment banaliser un acte sexuel, comme si ce n'était rien de plus qu'une partie de rami. Cela me dépite, j'avoue. 

Malgré tout, j'ai vraiment essayé de passer outre, parce qu'une partie de moi était intriguée par les personnages atypiques et leurs agissements imprévisibles et irrationnels. J''étais curieuse de voir leur évolution, de connaître les motivations cachées de chacun. Cependant, j'ai été déçue. Je n'ai perçu qu'une énorme incohérence entre les sentiments exprimés les trois quart du récit et ceux avoués à la fin. Je ne peux pas en dire plus pour ne pas spoiler, néanmoins, pour moi, ce n'est pas crédible. Je n'ai pas cru à cette histoire d'amour. 

Je n'avais pas lu depuis des mois, et, hélas, ce n'est pas cette lecture qui va me donner l'envie de replonger dans la lecture. Je préfère mes dramas coréens et fantasmer sur de jolis et GENTILS garçons. 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire