jeudi 8 octobre 2020

Avis : Campus drivers - tome 1 Supermad de C.s. Quill

 

Editions Hugo Roman//Broché 469 pages
3 septembre 2020//Disponible en eBook



L'année universitaire qui débute promet d'être radieuse pour Lane O'Neill. Campus Drivers, l'application qu'il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à coeur de ne jamais décevoir leur clientèle.
Lane n'a qu'un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s'attache pas. Jamais. Dès qu'il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu'on lui fiche la paix.
Alors comment se retrouve t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer ?



Lane O'Neill, étudiant en 3ème année d'écriture audiovisuelle à l'Ohio State University a fondé avec ses trois amis une petite entreprise très florissante : les Campus Drivers.
Le principe : une application de taxis où lui, Lewis, Donovan et Adam servent de chauffeurs en voitures de luxe pour les étudiants… et bien sûr étudiantes qui sont absolument fan de ces quatre beaux gosses.


Outre ses études et son rôle au sein des Campus Drivers, Lane écrit aussi des scénarios de films pour adultes avec son meilleur ami Carter. Une vie bien remplie, quoiqu'un peu solitaire, par choix : si Lane est très avenant avec son cercle amical, il possède son propre appartement, refusant de vivre en résidence étudiante afin de préserver sa tranquillité et sa solitude...


C'est en rentrant chez lui un soir qu'il va croiser une jeune fille qui semble endormie dans sa cage d'escalier... Son côté asocial va le convaincre de ne pas se mêler de cette situation un peu incongrue, mais pourtant, le lendemain, retrouvant cette personne dans la même position, au même endroit, il ne va pas pouvoir s'empêcher de lui tendre la main en lui offrant un café... Et c'est ainsi que Lois Hogan, 18 ans, en première année de kinésithérapie va entrer dans sa vie. Fraîchement larguée par son mec Kirk avec qui elle était en couple depuis quatre ans, elle ne sait où aller... 

Très vite, contre sa volonté et défiant tous ses principes de vie, Lane va se retrouver avec Lois comme colocataire... et les choses ne vont pas se passer le plus simplement du monde !


Que les choses soient claires : j'ai adoré cette lecture… mais vraiment ! Et pourtant, et ce doit bien être la première fois que cela m'arrive, j'ai absolument détesté l'héroïne de l'histoire !

En effet, Lois pourrait attirer la sympathie, la pauvre jeune fille qui ne connaît rien à la vie qui se retrouve du jour au lendemain à la rue, à l'avant-veille de la rentrée... Et pourtant, je n'ai vraiment pas accroché avec elle ^^ Outre le fait qu'elle passe beaucoup de temps à se lamenter, qu'elle s'accroche à Kirk comme une moule à son rocher, et que ce trait de caractère pourrait être excusé par son jeune âge et son inexpérience dans la vie en général, quelle monstre d'égoïsme elle est ! 

Non mais une telle ingratitude pourrait provenir d'un manque d'éducation flagrant, mais non, en fait, même pas ! A chaque fois où je commençais à moins la détester, il fallait qu'elle agisse ou sorte une parole de petite fille gâtée faisant un caprice qui la faisait redescendre en flèche dans mon estime… Non mais sérieusement, c'est quoi cette fixation sur le canapé ? Elle est à la rue, ne roule pas sur l'or, on lui offre le gîte, l'aide, le cercle d'amis génial, le tout sur un plateau d'argent, mais ce n'est pas encore assez.… grrrr j'ai vraiment eu envie de la frapper tout au long du roman ! 
Lane a bien eu de la patience à son égard...



Car oui, Lane est juste génial. Patient, adorable avec cette squatteuse, on peut dire qu'il a joué le parfait chevalier servant. Quelque part, je me demande s'il n'a pas été atteint d'une sorte de névrose masochiste Car même s'il n'est pas toujours facile à vivre, il n'a pas été si "méchant" avec Lois qu'il aurait pu l'être… Et quand on voit ses rapports avec ses amis notamment, on se rend vite compte que c'est un type bien, un sacré bosseur, entier et loyal, bref je suis absolument fan de ce chauffeur 😍😍 

J'aurai peut-être juste voulu en savoir un peu plus sur sa famille, son passé...

Et puis pour faire passer la pilule "je déteste Lois", il y a tout un ensemble autour : déjà la bande des Campus Drivers : ils sont tout simplement géniaux ! Chacun avec son caractère propre, je me languis d'en apprendre plus sur chacun d'entre eux ;-) ils savent donner du pep's à l'histoire, ils sont si complices... Carter aussi mérite ces compliments, bien qu'il ne fasse pas partie des chauffeurs, il est parfaitement intégré auprès d'eux et m'a fait énormément rire tout au long du roman...

Et enfin bien entendu, la globalité… Cet ensemble de chose qui fait que cette lecture était absolument addictive : l'histoire, les échanges verbaux entre les personnages, l'humour, l'émotion… Certains pourraient trouver que l'histoire avance lentement, mais au contraire, c'est ce que j'ai apprécié, on ne tombe pas dans une romance en quatre chapitres, aucun rebondissement ne tombe comme un cheveu sur la soupe, tout est bien amené, les situations posées, on apprécie chaque scène… on se sent presque vivre dans cette colocation forcée, on en est témoin, on découvre les traits de caractère des personnages au fil des pages et on n'arrive pas à poser ce livre avant d'en connaître le dénouement final... C.s. Quill a tapé fort et nous fait vraiment vivre le quotidien de Lane et Lois, tout en nous faisant profiter de sa plume si vivante et passionnante... J'ai hâte de pouvoir me mettre à la lecture de la suite ;-)

Par contre, si j'ai donc adoré ce roman (malgré mon aversion pour Lois), je dois juste avouer que les dernières lignes m'ont secoué... 
Sérieusement, une fin pareil, C.s. Quill, "C'est une honte" !!! Je dirai même, une SUPER honte










Aucun commentaire:

Publier un commentaire