vendredi 4 septembre 2020

Avis : Un couple presque parfait de Marian Keyes

Editions Hauteville//Format Poche 720 pages
27 mai 2020//Disponible en eBook




Si seulement.
Le mari d'Amy, Hugh, dit qu'il n'a pas l'intention de la quitter.
Il l'aime toujours, il a juste besoin de mettre sur pause... leur mariage, leurs enfants et par-dessus tout, leur vie commune. Six mois pour se perdre en Asie du Sud-Est et Amy ne peut rien dire ou faire pour l'en empêcher.
Voilà qui suffit pour pousser Amy et les nombreux membres dérangés de sa famille recomposée au bord du précipice. Car beaucoup de choses peuvent arriver en six mois. Quand Hugh reviendra, s'il revient, sera-t-il toujours l'homme qu'elle a épousé ? Et Amy sera-t-elle toujours la même ? Parce que si Hugh fait un break... ça veut dire qu'Amy aussi, non ?
Un couple presque parfait ne raconte pas comment on tombe amoureux, mais comment on reste amoureux. Le dernier roman d'une Marian Keyes à l'apogée de son art : c'est drôle et c'est brillant.




Hugh et Amy, la quarantaine chacun, forment un couple qui semble parfait aux yeux de tous. Avec leurs trois "filles" (guillemets car l'aînée est la fille de Amy, d'un premier mariage et la benjamine est une nièce qu'ils ont élevé sans pour autant l'avoir adoptée juridiquement parlant), ils mènent une existence assez "plan-plan". 
Mais tout va changer lorsque, après une longue dépression suite à la mort de son père, Hugh va décider de mettre un terme à cette vie tranquille en envoyant tout valser. Comment? en partant, seul, en voyage en Asie ... seul... et en tant que célibataire. 
Coup dur pour Amy qui n'a rien vu venir ! Son monde parfait s'écroule ! En gros, son mari avec qui elle partage tout depuis tant d'années lui impose (et non propose) un "break". Sous ce mot se cache tellement de honte pour Amy, tellement de désillusions, qu'elle ne sait comment gérer cette situation ! Mais il va bien falloir faire avec car non seulement Hugh est bien décidé à vivre sa crise de la quarantaine seul et sauter sur tout ce qui se présentera à lui, mais en plus, son départ est imminent... Amy va donc devoir assumer seule le quotidien d'une mère de famille avec trois post-ados pas toujours simples à gérer, mais aussi les relations autant familiales (elle a une grande famille plutôt intrusive) et amicales (ou les fausses amitiés plutôt...), et essayer de faire bonne figure, garder un minimum de dignité dans cette situation incongrue, là où égoïstement, Hugh n'en a que faire...



Quelle histoire ! quelque part banale et qui pourtant pourrait arriver un peu à n'importe qui, la trame de fond est bien plus complexe qu'elle ne paraît ;-)

Si au tout début du roman, j'ai eu de la peine pour Amy, j'ai compati, j'ai haï Hugh… Puis, au fil des lignes j'ai appris à connaître ces personnages qui, au final, cachent tous chacun leur jeu ;-) 

Prenons le cas d'Amy… Pourquoi s'évertue-t-elle à tant sauver les apparences? Pourquoi accepte-t-elle cette situation que son mari lui impose plutôt que de claquer la porte ? Par amour? Vraiment ? Ou à cause d'une culpabilité ancienne ?

Hugh... Ah Hugh... En tant que femme mariée, j'ai bien eu envie de le frapper au début... Le salopard qui abandonne sa famille sur un coup de tête ! Non mais sérieusement, il ne faut vraiment éprouver aucun sentiment pour son épouse pour la traiter ainsi... Et pourtant, j'ai revu mon jugement...

Les trois filles et leurs soucis... De quoi rythmer le quotidien ^^ on dit toujours "enfants petits, petits soucis, enfants grands, grands soucis" et ça se vérifie dans cette histoire ! Clairement, elles ne vont pas faire de cadeaux à cette pauvre Amy ! Comme quoi, être parent, c'est un défi quotidien !

Ce roman est frais, sympathique à lire, met l'accent sur beaucoup de problèmes de société. Entre les soucis d'apparence aux yeux des autres, les rebondissements perpétuels qui compliquent la vie, les imprévus familiaux... Devoir faire face à un couple vieillissant alors que l'on veut se voiler la face sur la routine quotidienne qui s'installe... Bref c'est un roman actuel qui, sous couvert de situations rocambolesques, traités souvent avec humour, nous met face à notre propre vie et ses problèmes que l'on ne veut assumer !

Mon seul bémol sera concernant certains passages que j'ai pu trouver longs et répétitifs, surtout sur la première partie du roman. Ensuite les révélations se font, au compte goutte, puis tout s'accélère. Mais j'avoue qu'au début, j'ai eu parfois un peu de mal à m'accrocher aux personnages et leurs histoires, car bien qu'il s'agisse d'un roman qui tourne autour d'une famille, chaque personnage vit ses propres doutes, ses propres joies et ses propres soucis...


Bref, en conclusion, cette lecture est restée tout de même plaisante, fraiche, et je ne regrette pas de m'y être accrochée.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire