lundi 20 juillet 2020

Avis : He's mine de Nathalie Charlier

Harlequin éditions, collection HQN, 10 juin 2020, 
uniquement disponible au format numérique




 Elle a appris à résister aux tentations les plus sombres, mais son colocataire va repousser ses limites...

Chaque matin, dès le réveil, Noah sait qu’elle va devoir se battre… contre elle-même. Car, si l’enfer est désormais derrière elle, la tentation de replonger dans les tourments de l’addiction n’est jamais très loin. Alors, cette année d’études à Édimbourg semblait être une bonne idée, le nouveau départ dont elle avait besoin. Sauf qu’on lui a attribué par erreur un appartement dans la résidence réservée aux garçons et que depuis, Aksel, son cher colocataire, a décidé de la pousser à bout pour la forcer à déménager. Il est loin de se douter qu’elle a déjà connu bien pire et, surtout, qu’il faudra plus que ses coups bas et ses provocations minables pour l’impressionner. Les seules menaces que Noah doit prendre au sérieux concernent plutôt son corps musclé et ses abdos parfaits, mais aussi ces étranges post-it avec l’inscription « He’s Mine » que quelqu’un s’amuse à lui transmettre…






Je connaissais déjà Nathalie Charlier grâce à sa saga Ecstasy qui a été un véritable coup de coeur. Depuis, j’ai lu d’autres romans et celui là j’étais curieuse de le découvrir. 
Car connaissant la plume de l’auteure, je savais d’avance que j’allais ressentir beaucoup d’émotions.


Et on peut dire que dès le prologue, ça tape fort ! 

Je pensais verser ma larme à un moment donné mais alors dès le départ pffff je m’en suis pris plein la tête. 
En plus, Nathalie parle de ma ville natale Metz, de sa faculté que je connais bien évidemment, cela m’a fait bizarre et en même temps plaisir de voir ma ville citée.

Noah a tout qui lui réussit dans la vie ou presque. Elle cartonne avec brio dans ses études, est avec un homme depuis quelques années qui l’aime profondément, une belle-mère qu’elle considère plutôt comme sa mère, une meilleure amie qui est toujours là pour elle. Le seul bémol est son père, qui n’exprime aucun sentiment d’amour envers sa fille unique, si ce n’est qu’elle le rejoindra dans son entreprise dès ses études terminées.

Mais voilà, un jour tout s’effondre autour d’elle… et tout s’accumule, laissant une jeune femme brisée et seule. Pour faire taire sa plus grande douleur, elle va sombrer dans une addiction qui la plongera en enfer.
Mais grâce à sa meilleure amie, elle fera en sorte de s’en défaire, et surtout pour ne pas y replonger, elle décide de partir à Edimbourg pour une année d’études, loin de chez elle et des souvenirs qui la hantent.

Comme on dit, un nouveau départ pour une nouvelle vie ! 

Sauf qu’arrivée à destination, elle s’aperçoit que l’appartement qu’on lui a attribué est situé dans la résidence réservée aux garçons. Elle va devoir cohabiter avec Aksel, un étudiant canadien qui n’est pas ravi de voir arriver une femme dans la colocation. Il va tout faire pour la faire partir, la poussant dans ses retranchements. 
De la patience Noah en a beaucoup mais trop c’est trop, elle lui jettera ses quatre vérités en pleine tête, ce qui dénouera la situation et rendra cette colocation enfin vivable. Les rapports entre eux vont changer pour devenir très amicaux, ils s’entendent très bien. Mais un jour les choses changent…

La plume de Nathalie Charlier a encore fait son œuvre, c’est un roman avec beaucoup d’émotions, de rebondissements et de suspens. Il a mis mes nerfs à rude épreuve et la larme à l’oeil très souvent. 

Si on découvre Noah assez rapidement, sa vie d’étudiante, familiale, ses failles et ses faiblesses et son addiction, en ce qui concerne Aksel, on est pendant un long moment dans le flou, il est très mystérieux, et il ne doit jamais être vu avec les filles qu’il côtoie. 

Je ne vous explique même  pas toutes les suppositions que j’ai pu faire le long de ma lecture. Et quand enfin j’ai découvert son secret, je suis restée sans voix. 
C’est une romance à ne pas en douter mais il y a un plus, et c’est l’histoire d’Aksel, qui n’est pas du tout commune. Le jeune homme a du s’exiler loin de chez lui et de sa famille dont il est très proche, et il ne le vit pas super bien.

Je me suis attachée tout de suite à Noah, qui fait tout pour se sortir de cette addiction, qui doit gérer la pression que son père lui met sur le dos, sans recevoir en retour aucun preuve d’amour. C’est une lutte au quotidien qu’elle compte bien gagner. Pour Aksel, j’ai mis un peu plus de temps, si au début j’ai trouvé qu’il avait un comportement de connard, on  est assez vite charmé par l’attention, la protection et la tendresse qu’il a envers la jeune femme. Et puis Aksel est la clé de cette romance !! Ce qu’il va faire vivre à Noah se comprend quand on connaît son histoire.

C’est une romance addictive à souhait, qui m’a tout de suite emportée. Je suis passée du rire aux larmes, de la peine à la colère, Aksel m’a rendue folle et Noah m’a bouleversée. Je ne peux que vous conseiller cette lecture qui est loin d’être qu’une petite romance entre étudiants.






https://www.harlequin.fr/livre/13066/hqn/he-s-mine




https://www.amazon.fr/Hes-Mine-HQN-Nathalie-Charlier-ebook/dp/B0886DXJNC/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=1NCENINTTDBO4&dchild=1&keywords=he%27s+mine&qid=1594991746&sprefix=he%27s+mine%2Caps%2C714&sr=8-1

Aucun commentaire:

Publier un commentaire