vendredi 20 mars 2020

La fille qui pouvait voler de Victoria Forester

Lumen éditions, 19 mars 2020, 375 pages, disponible au format papier et numérique






Fermez les yeux et envolez-vous main dans la main avec Piper McNimbus !

Piper McNimbus sait voler. Comme ça, le plus naturellement du monde, les doigts dans le nez. Tonneaux, vrilles et loopings, elle sait tout faire. Terrifiés de voir la nouvelle se répandre, ses parents dissimulent ses talents aux yeux du monde... jusqu'au moment où elle se trahit devant la ville entière. Du jour au lendemain, elle se retrouve dans une école top-secrète de haute sécurité, réservée aux enfants dotés de capacités hors du commun.

Là, elle fait la rencontre de camarades aux pouvoirs incroyables : Conrad, un génie en puissance qui sait tout sur tout, Smitty, qui voit à travers n'importe quelle matière, Violette, capable de rapetisser à volonté... Mais même parmi ces gamins extraordinaires, Piper sort du lot... Et elle ne va pas tarder à devoir en payer le prix.  
 
Piper McNimbus a un don particulier : elle sait voler !

Petite, elle a commencé par décoller du sol puis planer pour finir par voler au grand désarroi de ses parents, des fermiers qui l'adorent mais un peu conservateurs, traditionalistes, discrets.

C'est donc tout naturellement qu'ils empêchent leur fille d'utiliser son don.

Mais Piper a ça dans le sang, dans ses tripes et elle finit par se trahir bien malgré elle !

Une révélation qui va changer sa vie à jamais !

Partie dans une école secrète pour enfants aux pouvoirs incroyables, elle va petit à petit se lier d'amitié avec ces camarades tout aussi particuliers qu'elle : Conrad, au QI hallucinant, Smitty, capable de voir à travers n'importe quelle matière, Violette, capable de changer de taille, Daisy, à la force colossale, Kimber, une miss 100000 volts et bien d'autres.

Mais l'établissement et le docteur Inferna cachent bien des secrets et prouver, une fois de plus, que les apparences sont souvent trompeuses!

J'adore les romans des éditions Lumen : d'une part pour leurs couvertures qui sont toujours subliment mais aussi et surtout par la qualité des récits qu'ils nous offrent et celui-ci en est encore un bel exemple.

Piper est une jeune fille comme les autres : vive, souriante mais contrainte par ses parents à la solitude à cause de sa capacité particulière.

Attention, soyons bien clair : ses parents l'adorent mais ils sont dépassés par ce don qu'ils ne comprennent pas et préfèrent cacher.

Son départ de la ferme familiale les chagrinent tout comme Piper mais ils ressentent quand même une forme de soulagement.

Piper est adorable, curieuse, au grand coeur, pleine d'optimisme et de gentillesse mais elle possède un caractère déterminé et farouche.

Considérée comme LA nouvelle, elle devra faire ses preuves et aura à subir l'animosité de Conrad.
Une animosité qu'elle ne s'explique pas.

Très rapidement, elle va se faire une place au sein du groupe et ils devront rester unis pour affronter les épreuves qui les attendent.

Inferna cache bien son jeu : les enfants à sa cherche lui vouent une admiratiopn sans borne, Piepr tout autant que les autres mais ils vont tomber de haut car la charmant dostoresse n'est pas vraiment ce qu'elle semble être.

La fille qui pouvait voler est un roman dit "jeuness" mais qui convient à touts : jeunes et moins jeunes.

En bref, j'ai adoré m'envoler avec Piper, partager ses aventures, sa bonne humeur, son optimisme à toute épreuve. Un vrai plaisir !

Et je trouve que ce gif illustre à merveille ce qu'est Piper : une gamine émerveillée qui adore sa particularité et fera tout pour garder son don et, surtout, rester qui elle est vraiment ! 








https://www.amazon.fr/Fille-qui-pouvait-voler/dp/2371022683/ref=tmm_pap_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1584549779&sr=8-1
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire