mercredi 29 janvier 2020

Le journal de Claire Cassidy de Elly Griffiths

Hugo Romans éditions, 2 janvier 2020, 444 pages, disponible au format papier et numérique








Dans le collège anglais où elle enseigne, Claire Cassidy donne chaque année un cours sur un classique de la littérature gothique, " L'Inconnu ", de R.M. Holland. Cet écrivain a vécu et enseigné dans le même collège que Claire, qui, fascinée par ce personnage qui hante encore les murs de l'établissement, travaille à l'écriture de sa biographie. 
Mais un jour, Ella, sa collègue et amie est retrouvée morte. À côté de son corps, une citation de " L'Inconnu "...

La littérature et la vraie vie entrent alors en collision, et Claire devient suspecte aux yeux de la police. Et le mystère s'épaissit lorsqu'elle ouvre son journal intime, ce journal dans lequel elle écrit chaque jour, et découvre une écriture qui n'est pas la sienne : " Bonjour, Claire. Tu ne me connais pas. " 
L'Inconnu, lui, connaît Claire, jusqu'à ses moindres secrets, et il n'est visiblement pas étranger aux meurtres qui vont se succéder au sein même du collège, toujours inspirés du livre de R.M. Holland. 

Claire arrivera-t-elle à changer la fin de l'histoire ?





Un résumé prometteur, une couverture alléchante, mais un ressenti en demi-teinte.

Le journal de Claire Cassidy est une lecture qui, une fois achevée, m’a laissée mitigée.

J’ai apprécié certains éléments de l’histoire, d’autres un peu moins, mais je crois que ce qui a renforcé ma « déception » est le commentaire de The Times, qui considère ce roman comme LE thriller de l’année. La barre avait donc été mise très haute et malgré les promesses du quotidien, je n’ai pas eu la sensation de lire ce fameux thriller de l’année.

Dans un premier temps, je dois avouer avoir tout de suite été prise dans l’histoire. 

L’auteure a su créer un univers intéressant autour de son récit, mystérieux et mystique. 

En effet, l’action se déroule dans un collège où se trouve toujours le bureau d’un écrivain décédé, R. M Hollande, dont Claire Cassidy, professeur de littérature, est admirative. Nous découvrons, par ce biais, la nouvelle populaire de l’écrivain « L’inconnu », digne d’une soirée Halloween qui tourne mal. 
Cela ajoute une pointe de tension et le côté mystique dont je parlais plus haut. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé la mise en abîme et découvrir la nouvelle de R.M Holland.

Le suspens est également au rendez-vous, ainsi qu’une addictivité certaine puisque je n’ai pas ressenti d’ennui un seul instant en lisant et que j’avais toujours très envie de connaître la suite dès que je posais le livre.

En revanche, je n’ai pas été séduite par le fait d’avoir les points de vue de trois personnages. Celui de Georgie, notamment, plombait un peu le récit de par ses préoccupations « adolescentes » (ce qui est bien normal au vu de son âge), mais qui ne m’a pas semblé très pertinent, si ce n’est pour justifier la fin du roman.

La fin du roman, justement, est ce qui m’a le plus déçue. 

En effet, si je n’avais pas découvert qui était le coupable (ce qui mérite d’être relevé) j’ai trouvé que l’explication qui en découlait était terriblement banale. Ça m’a laissé un goût de « tout ça pour ça ? ».

En conclusion, Le journal de Claire Cassidy est un roman que j’ai trouvé divertissant et dont l’ambiance mystique et le suspens ont su me séduire. Malheureusement, la conclusion du récit et la résolution de l’intrigue ne m’ont pas convaincue.

 






http://www.hugoetcie.fr/livres/le-journal-de-claire-cassidy/




https://amzn.to/2RHKQQI
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire