vendredi 13 décembre 2019

Show stopper de Hayley Barker

Éditions Bayard, 20 novembre 2019, 450 pages, disponible au format papier 






Londres, 2045.
La société est divisée en deux clans.
Les Bâtards, réduits à l'état d'esclaves, n'ont aucune valeur.
Les Purs forment l'élite qui a accès à tous les privilèges.
Le Cirque de l'horreur est leur divertissement préféré. Ils attendent avec délectation l'accident mortel qui leur procurera le grand frisson.

Ben, fils de ministre, assiste à sa première représentation et tombe sous le charme d'Hoshiko, la funambule star du spectacle. Mais derrière l'éblouissement et le faste de l'arène, il découvre l'horreur. Trouvera-t-il le courage de résister pour mettre fin au carnage ?

 
  
Dans un futur - très - proche, la population est divisée en deux clans.

D'un côté nous avons les Purs, des individus au sang pur et de l'autre, les Bâtards.

Les Bâtards sont considérés comme la lie de la société, réunis dans des ghettos, ils n'ont aucun droit, vivent une lutte permanente pour survivre, n'ont aucune valeur sauf celle de distraire les Purs qui peuvent en faire tout ce qu'ils veulent.

Les Purs ont droit à tous les priviléges, ils forment l'élite, la classe dominante et vouent un mépris et une haine sans borne aux Bâtards.
Ben est le fils de la ministre, une femme qui abhorre les Bâtards et dont on pourrait résumer son credo ainsi : un bon Bâtard est un Bâtard mort !

Pour la première fois, Ben va pouvoir assister à une représentation du Cirque de l'horreur, le divertissement préféré des Purs !

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu'ils peuvent assister à des numéros périlleux, mettant en danger la vie des "artistes" - tous des Bâtards - et dont ils attendent avec impatience l'accident mortel qui leur apportera une distraction savoureuse.

Hoshiko a intégré le Cirque à l'âge de 5 ans.

Pas de sa propre volonté, oh que non !!!
Elle a été tout simplement arrachée à son foyer et emmenée de force au Cirque.
Depuis, son numéro de funambule est l'une des attractions majeure du spectacle.
Mais elle sait que sa carrière est éphémère et que dès que Silvio Sabatini le souhaitera, elle sera éliminée car la vie d'un Bâtard ne vaut rien !
 
Le Cirque est dirigé par Silvio Sabatini, un Bâtard né de l'union d'une Pure et d'un Bâtard.
Il méprise les enfants retenus captifs - car il s'agit plus d'une prison et d'un mouroir qu'autre chose - car il se considère comme un Pur bien qu'il n'en soit pas un !

Ben n'est pas un Pur comme les autres, il a une conscience et commence à se poser des questions sur les valeurs qui lui ont été inculquées depuis sa plus tendre enfance comme pour tous les autres Purs.

Sa rencontre avec Hoshiko va être LE déclencheur qui va remettre en question la véracité de son éducation et autant dire qu'il va tomber de haut !
 


Ce livre est  une vraie claque ! 

Nous sommes totalement sous l'emprise des mots et alors que nous plongeons dans l'horreur la plus absolue en se disant qu'il est impossible de faire pire, nous découvrons malheureusement que oui, il y a bien pire.

Comment ne pas être révoltée par les conditions de vie - si on peut appeler ça une vie - de ces enfants qui, sous prétexte qu'ils ne sont pas nés du bon côté, sont encore moins considérés que des animaux.

Battus, affamés, vivants dans un état de terreur permanent, sachant que leur vie ne tient qu'à un fil, ces jeunes se veulent forts, sont unis par une affection née dans l'horreur et forment une famille.

Que dire de ces Purs  endoctrinés depuis leur naissance, qui ont subis des lavages de cerveaux tant on leur a répété et répété que les Bâtards n'étaient rien, ne valaient rien ?
Ils sont conditionnés à croire aveuglément ce qu'on leur inculque sans réfléchir, à suivre le troupeau comme des moutons bien obéissants.



Hoshiko est une battante, elle n'hésite pas,  malheureusement pour elle, à tenir tête à Silvio qui le lui fait payer durement.

Amina a pris Hoshiko sous son aile à son arrivée, la préservant le plus possible et c'est maintenant Hoshi qui fait la même chose avec Greta, adorable gamine de 6 ans, arrivée il y a un peu plus d'un an au Cirque.

Ben a eu une enfance privilégiée, forcément puisque c'est un Pur mais cela ne l'empêche pas de s'apercevoir que sa vie repose sur un énorme mensonge. Il n'hésitera pas à s'opposer à sa mère pour défendre les Bâtards.
 
Quant à l'infâme, l'horrible, l'immonde Silvio, ce type est une abomination ! Je n'ai d'ailleurs pas de mot assez fort pour le qualifier !

Si j'avais pu .... Je l'aurais 


 puis

 ensuite

et pour finir




Ce roman donne froid dans le dos lorsque l'on découvre les raisons qui ont entrainé cette ségrégation : 

les habitants de pure souche ont commencé à s'acharner sur les immigrés et les minorités ethniques, à rejeter sur eux toutes les dérives de la société, à les rendre responsables de tous les maux, à leur refuser petit à petit l'accès à l'école, à l'hôpital, aux bons métiers pour finir par les enfermer dans des ghettos.
Au vu de l'actualité, on ne peut s'empêcher de penser que, si nous continuons comme ça, les faits risquent bien de n'être plus une fiction mais une réalité !

En bref, Show stopper est une lecture qui nous fait réfléchir sur les dérives de la société, sur le manque de tolérance, sur le rejet de ceux qui sont différents.





https://www.bayard-editions.com/jeunesse/litterature/des-14-ans/showstopper




https://amzn.to/2YJacAM
 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire