jeudi 14 novembre 2019

After our ashes de Amélie C. Astier

Auto éditions, 31 octobre 2019, 391 pages, disponible au format papier et numérique






Découvrez une dark romance pour Halloween !
Aux yeux du monde, Ceres n’existe pas. Elle n’a pas de passé ni de preuves légales de son identité, si ce n’est les tatouages étranges qu’elle arbore sur une partie du corps. La jeune femme est renfermée et semble hantée par une enfance difficile qui éveille les soupçons dans la nouvelle vie qu’elle doit construire. Ceres n’est pas comme les autres, et les ombres qui la tourmentent sont ancrées en elle comme une doctrine dont il est difficile de se passer.
Pour Dante, la vie, c’est un ramassis d’emmerdes. Autrefois rebelle et impétueux, le jeune homme a passé deux ans dans le coma, et peine à se réadapter à une existence qui lui semble éphémère. Il reste cloitré chez lui pour fuir le regard des gens et la culpabilité qui le ronge lentement. Ses maux, il les expie à travers ses œuvres et son obsession pour la mort.
Ses deux âmes torturées n’étaient pas destinées à se rencontrer. Mais lorsque Ceres débarque dans sa vie, Dante est perturbé par cette fille sombre et mystérieuse au comportement bizarre et au passé troublant. Et lorsque Ceres va sombrer, Dante ne va pas hésiter à l’aider, quitte à plonger lui aussi dans une obscurité dont il ne soupçonne pas l’existence ni la dangerosité. Mais tous les êtres écorchés ne peuvent être sauvés.
Attention, ce livre est une dark romance. Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité du lecteur. One Shot.







Attention, ce roman est une dark romance comportant des scènes explicitement violentes, à ne pas confier entre toutes les mains !

Dante est un homme de 21 ans, renfermé, passionné par la mort de par son expérience passée. 
Son père a beau être un fin et célèbre psychologue, rien n'arrive à le relier complètement à la vie. Traumatisé par un événement de son passé qui l'a marqué, aujourd'hui il vit reclus dans son grenier aménagé, ne sortant qu'en cachette.

Un jour, alors que ses parents ont fait toutes les démarches pour devenir famille d'accueil, une énigmatique jeune fille de 17 ans vient habiter chez lui : Ceres. Retrouvée errante sur une route par la police, elle ne semble pas exister dans la société. 
Seuls de nombreux tatouages sur son corps, son look et les quelques bribes de souvenirs qu'elle consent à confier démontre qu'elle a vécu le pire depuis son enfance.
Dante va vite réagir face à cette intrusion dans son quotidien réglé, d'abord par la colère, puis la fascination : qui est Ceres ? D'où vient-elle ? Pourquoi la police s'intéresse autant à son passé ?
Pas simple de nouer des liens sincères avec quelqu'un d'aussi mystérieux ! et pourtant, ils ont chacun beaucoup à apporter à l'autre.

Amélie nous avait promis une dark romance, force est de constater qu'elle a bien rempli son contrat !

Le sujet abordé n'est pas commun et est traité avec moult précisions. Comme à son habitude, on sent le travail d'informations qu'Amélie a effectué et elle ne lésine pas sur les explications. Ici le culte de Satan est clairement explicité, en tout cas en ce qui concerne la vision qu'en fait la Communauté d'où vient Ceres.

Les personnages sont aussi travaillés avec énormément de précision, on en arrive à les visualiser parfaitement, même leurs prénoms n'est pas laissé au hasard. Leurs personnalités, qui peuvent paraître troubles aux premiers abords, s'éclaircissent au fil des pages et on comprend tout à fait jusqu'où peut aller la manipulation et le syndrome du sauveur.

Je ne voudrai pas trop m'avancer à parler du fil des aventures de ces 2 personnages pour ne pas spoiler les prochains lecteurs, je préfère leur laisser le soin de découvrir Ceres et Dante, d'essayer de comprendre l'univers de la jeune fille et les motivations de son nouveau compagnon de vie.

Si l'histoire en soi m'a passionnée, j'avoue avoir eu quand même un peu de mal.

Certaines scènes sont d'une extrême violence et j'avoue ne pas les avoir « appréciées ». 

Ok, on va alors me dire : pourquoi lire de la Dark dans ce cas ?  


Et bien tout simplement car pour moi, la Dark ne se limite pas à des scènes choquantes qui donnent la nausée! 
C'est une question de sujet traité, d'ambiance générale du roman...bref chacun en a sa définition personnelle. 
Là, le soucis que j'ai rencontré vient plutôt du fait que je n'avais pas besoin d'autant de détails trashs pour frissonner… Tous les goûts sont bien sûr dans la nature, mais personnellement, je n'aime pas devoir interrompre un roman car une scène me donne littéralement envie de vomir.



En gros, certaines scènes « choquantes » sont tellement bien écrites qu'elles en deviennent « trop réalistes » et je n'en demandais pas tant.

Ceci dit, j'ai décidé de ne pas vraiment impacter ma note de ces perceptions tout à fait personnelles, tout simplement car à côté de cela, le sujet traité m'a captivée, les personnages m'ont transportée et la plume d'Amélie reste électrisante. Or, il est facile de sauter 2 ou 3 pages que l'on trouve pénibles dans une histoire qui est fascinante.

J'aurais cependant un petit bémol à noter : j'ai trouvé la fin un peu précipitée, j'aurais apprécié un peu plus de détails sur le « comment », le « pourquoi » lors de l'évocation des suites après le dénouement… je reconnais que je suis restée un peu sur ma faim concernant certains points.

Par contre, big up pour les illustrations de « jiewsurreal » qui parsèment chaque chapitre du roman, elles sont magnifiques



Voilà, une Dark Romance très très Dark, autant dans le sujet abordé que dans son écriture, un peu trop pour moi mais qui, je l'avoue, reste passionnante !!!!

 




https://amzn.to/33Dac74
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire