mardi 15 octobre 2019

Sauvages T1 Le dernier loup de Maria Vale

Milady éditions, 18 septembre 2019, 360 pages, disponible au format papier et numérique






Si je rejoins ma meute, je condamne l’étranger à mourir. Mais si je reste avec lui… je fais le pari que ce métamorphe et moi sommes assez forts pour l’emporter.

Reléguée tout en bas de la hiérarchie de la meute, Silver Nilsdottir n’a aucun espoir de voir sa vie s’améliorer, et encore moins de faire alliance avec un compagnon digne d’intérêt.
Jusqu'au jour où un étranger grièvement blessé fait irruption sur les terres de la meute. Silver saisit cette chance, en risquant le tout pour le tout. Sauf que Tiberius Leveraux est plus complexe qu’il n’y paraît et menace de faire basculer le fragile équilibre entre l’instinct sauvage des loups et l’ordre très strict de la meute…



Dans ce récit, nous découvrons deux "races" de loup : d'un côté, nous avons les loups qui peuvent changer spontanément mais qui, 3 jours par mois, sont obligés de se transformer et de rester sous leur forme animal et de l'autre, nous avons les métamorphes qui ne sont contraints à aucune transformation et qui, s'ils deviennent loups, le font par choix et non par obligation.

À cause de leur transformation qu'ils ne peuvent contrôler, les loups ont été, par le passé, victimes des métamorphes qui profitaient de leur état de bipède pour tuer - grâce aux armes à feu - les loups, impuissants face aux armes.

Et pourquoi ?

Par simple appât du gain !

Autant dire que l'arrivée d'un métamorphe blessé sur les terres de la meute est très mal perçu.

Silver, de par une malformation qui la place au plus bas de la hiérarchie de la meute, voit dans l'arrivée de ce métamorphe, une occasion d'échapper à son état de presque esclave sans valeur.
Car si elle prend comme partenaire - vu qu'elle est une solitaire - Tibérius, le métamorphe blessé, elle pourra non seulement le sauver mais aussi tenter de changer sa condition.

C'est donc une étrange alliance qui va se créer entre Silver qui aime plus que tout sa condition de louve pour la liberté et les sensations qu'elle lui apporte et Tibérius qui, au contraire, réprime et réprouve son état animal.

Mais Tib cache un terrible secret qui risque bien de mettre toute la meute en danger !


Sil est considérée comme quantité négligeable au sein de la meute  bien que l'alpha - son oncle - tienne beaucoup à elle.
Elle sait qu'à cause de son handicap, elle restera toujours au plus bas de la hiérarchie aussi, l'arrivée inopinée - ou pas - de Tibérius va lui permettre de changer les choses.

Elle est courageuse car sa décision est une arme à double tranchant : soit, ils parviennent à s'imposer face à leurs alphas pour pouvoir rester et se faire - peut-être - accepter par toute la meute après trois mois, soit ils seront tout deux chasser de la meute.

Malgré sa condition "d'avorton", elle reste gentille, attentive aux autres et se battra pour sauver sa meute et celui qu'elle va finir par aimer.

Tibérius est donc un métamorphe qui - suite à des sévices subis dans sa jeunesse - a fini par presque détester sa condition.
Il n'y a qu'à voir la façon dont il se comporte lorsqu'il est transformé pour se rendre compte qu'il n'en a pas l'habitude : il ne sait pas très bien marcher, courir et parviens même à s'envoyer un coup de queue dans l'oeil.
Il est vraiment pataud et maladroit, ce qui prête à sourire et nous donne en même temps l'envie de le rassurer, de le câliner tant il a l'air vulnérable sous sa forme animale.

Mais au contact de la meute et surtout de Silver, il va réapprendre à aimer le loup qui est en lui.

C'est la seconde fois que je lis ce roman !

Je l'ai lu avant les vacances et relu pour le chroniquer.

Ma première lecture m'avait laissée sur un sentiment mitigé, la seconde m'a un peu plus convaincue.

Mais je suis quand même restée sur ma faim au niveau de l'action à proprement parler.




Il faut attendre la dernière partie du récit pour voir - enfin - les choses s'accélérer  et c'est dommage.

En bref, une lecture certes agréable, avec une intrigue originale mais qui manque - à mon goût - de peps.



http://www.milady.fr/livres/view/-le-dernier-loup



https://amzn.to/2MfiBaU
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire