mercredi 9 octobre 2019

Heureux malgré tout de Lindsay Lorrens

City éditions, collection Eden, 4 septembre 2019, 256 pages, disponible au format papier







Victime d'un viol quelques années auparavant, Marion ne croyait plus à l'amour. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Maxime. À force de patience et de tendresse, le jeune homme a réussi à obtenir sa confiance et ils ont enfin gagné le droit d'être heureux ensemble. Mais le passé de Marion refait brutalement surface quand elle apprend par les journaux que son agresseur a été retrouvé assassiné. Une nouvelle qui la plonge en plein désarroi et lui fait revivre les heures les plus sombres de sa vie. Peu à peu, le doute s'empare d'elle. Et si Maxime, au courant de ce qu'elle a vécu, était lié à cette affaire ? Aurait-il commis l'irréparable ? Au risque de détruire leur belle harmonie et de saccager leur bonheur...  
 



C'est avec joie et impatience que j'ai pu lire la suite des aventures de Marion, cette jeune étudiante qui s'est enfin laissée aller et a accepté de faire confiance à Maxime en annonçant officiellement leur relation. 

Si tout semblait sourire au jeune couple, si Marion avait vraiment décidé de tirer un trait sur son passé et surtout sur le viol qu'elle avait vécu quelques années auparavant, le tome 1 ( « Le Droit d'être heureux » ) se terminait sur un sacré suspense ! 

Ce 2ème opus reprend directement la suite et s'ouvre sur un prologue quelque peu déconcertant qui nous fait craindre le pire



Souvenez-vous… dans les dernières lignes du tome précédent, le passé de Marion refaisait brusquement surface lorsqu'elle apprenait par les journaux la mort, - pire, le meurtre ! - de son bourreau de terminale, Arnaud Ménard ! Un gros choc pour la jeune femme…

Marion et son amoureux décident tout de même de partir et de profiter de leurs vacances en Corse.

 Farniente, soleil et câlineries au programme ! 

Sauf que l'étudiante n'est pas tranquille… en effet, Maxime semble tourmenté et ne veut pas se confier à sa dulcinée. Pire ! Son côté jaloux et gosse de riche a tendance à inquiéter Marion qui vient pourtant d'accepter de vivre avec lui...Pas le temps de réfléchir à tout ça, dès leur retour, la réalité les frappe de plein fouet lorsque la police commence à vouloir interroger Marion et ses proches sur l'affaire du meurtre d'Arnaud. Les questions qui hantent l'esprit de la belle vont commencer à se multiplier et le comportement quotidien de Maxime ne va pas la rassurer…

Déjà conquise par « Le droit d'être heureux », ce 2ème tome m'a comblée !!!

Un peu plus dans l'action, cette suite poursuit plusieurs intrigues très bien menées ! 

On peut dire que Lindsay Lorrens a su me tromper à plusieurs reprises, me surprendre et aussi m'émouvoir ! Car si Marion et Maxime restent les personnages centraux de l'histoire, celle-ci s'ouvre beaucoup sur les  autres acteurs qui s'avèrent tous être touchants. 
En effet, Anna sa meilleure amie, Paul le frère de cette dernière, la famille de Marion et celle aussi plus discrètement de Maxime, Omar son collègue...tout le monde trouve sa place et doit assumer à sa manière le passé de Marion. On peut dire qu'elle est bien entourée ! 
Et c'est là que l'on ressent la nette évolution de la jeune femme, elle ne se laisse pas aller à la mélancolie aussi facilement que dans le premier opus, elle essaie de mener de front cette nouvelle vie, ses décisions, et de s'en sortir par elle-même, quitte à se planter parfois…

Maxime aussi évolue de son côté et j'avoue l'avoir trouvé un tantinet détestable parfois, peut-être plus souvent que sa compagne d'ailleurs, qu'il a pourtant la fâcheuse tendance de traiter comme un objet de collection personnelle...Sa jalousie va bien trop loin parfois, espérons qu'il change certains points de caractère pour ne pas devenir complètement pénible.
La fratrie « Anna/Paul » m'a marquée mais pas de la même manière à vrai dire. Anna reste la meilleure copine fofolle un peu puérile parfois, qui ne prend pas assez les choses au sérieux. Dommage qu'il faille qu'elle tombe un jour sur un os pour prendre un peu de maturité ^^
Paul quant à lui m'a touchée : sa souffrance est palpable...si j'avais un bémol à apporter à l'histoire, ce serait peut-être le manque d'approfondissement sur ce personnage, j'aurai voulu en savoir un peu plus sur lui, mieux le connaître, aller un peu plus loin…

Enfin, l'histoire en soi : elle est chargée en actions cette fois-ci ! On suit encore le quotidien étudiant de Marion mais aussi la mise en place de sa vie de couple, l'enquête sur la mort d'Arnaud, les doutes légitimes de Marion sont retranscrits à la perfection au point que l'on ne peut que suivre son raisonnement et se perdre avec elle dans les théories qu'elle élabore.

La plume de Lindsay Lorrens est toujours aussi plaisante et addictive, le roman file tout seul sous la lecture et on se surprend à arriver rapidement à la fin :-)

En bref, ce tome est aussi agréable que le premier et c'est avec plaisir que j'ai suivi l'histoire et la renaissance de Marion :-)
 





http://www.city-editions.com/EDEN/index.php?page=livre&ID_livres=1117&ID_auteurs=537




https://amzn.to/2ALdNmP
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire