vendredi 1 mars 2019

Marquer les ombres T2 de Veronica Roth

Nathan, 11 octobre 2018 - Grand Format 464 pages
Disponible en eBook


Le final à couper le souffle de la nouvelle série de Veronica Roth
Résumé : Les vies de Cyra Noavek et d'Akos Kereseth sont dirigées par leurs destins, révélés par les oracles à leur naissance. Ils sont amoureux, mais leurs peuples sont ennemis, et le destin d'Akos est implacable : il doit mourir au service de la famille Noavek. 
Or le père de Cyra, le tyran Lazmet Noavek, que tout le monde croyait mort, est de retour pour réclamer le trône. 
Alors que Lazmet déclenche une guerre sanglante, Cyra et Akos se dressent contre lui, dans une tentative désespérée pour l'arrêter. Quitte, pour Cyra, à ôter la vie de son père. Quitte, pour Akos, à donner la sienne. Ils vont découvrir à quel point leurs destins déterminent leurs vies, d'une manière qu'ils ne soupçonnaient pas. Dès 14 ans.

 Ce genre de romans, à l'univers riche et complexe, doit selon moi se lire d'une traite, sans qu'il y ait de transition entre le tome 1 et 2. Hélas, pour ma part, j'ai attendu trop longtemps avant de lire cette suite. Et comme je suis feignante, je n'ai pas eu le courage de relire l'opus précédent avant. Résultat : j'ai eu l'impression de plonger dans un monde qui m'était totalement inconnu. Les événements, les personnages, leurs rôles et actions..., tout m'échappait. D'ailleurs, maintenant encore, je doute que tous mes souvenirs me soient revenus. C'est de ma faute, je plaide coupable.

Du coup, ma lecture n'a pas été aussi attractive qu'elle aurait dû l'être. J'ai eu un peu de mal à me laisser porter par le récit. Et la narration à plusieurs voix ne m'a pas aidée à m'y retrouver. Le changement de sujet (parfois en "je" lorsqu'il concerne le point de vue de Cyra ou Cisi, en "il" lorsqu'il s'agit d'Akos ou encore en "nous" pour Eijeh)  a encore compliqué la chose. Pas facile de s'y retrouver avec tout ça. Sans compter les quelques longueurs par-ci par-là. Bref, c'était parfois périlleux. 

Néanmoins, je reste fan de l'écriture de Veronica Roth. J'adore ses tournures de phrases, ainsi que ses métaphores, toujours bien choisies et bien placées.  Sa plume est aussi tendre qu'elle peut être acérée, avec toujours cette fluidité des mots qui rende la lecture addictive - qu'importe le contexte. 
La relation entre Akos et Cyra est bien menée et provoque en nous toute une palette d'émotions, allant des papillons au ventre, au déchirement le plus total. Alors même si parfois j'étais un peu perdue lors de la lecture, j'ai pris plaisir à suivre leurs aventures, priant pour qu'enfin les choses s'arrangent pour eux. Quant à la fin de cette duologie, elle est si haletante et riche en rebondissements qu'on ne voit pas les dernières pages défiler. 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire