jeudi 28 mars 2019

La ronde des corbeaux de Angélique Ferreira

Nutty sheep éditions, collection One short, 12 décembre 2018, disponible au format papier et numérique






Une danse vaut elle votre vie ? Le bal de l’hiver, tant attendu par les jeunes filles de la noblesse anglaise, permet de faire son entrée dans le monde. Or, tous les cinquante ans, lors de cette soirée, est organisé ce que l’on appelle « la Ronde des corbeaux ». Chaque participante reçoit une plume noire qui la désigne comme candidate à la ronde, une danse ou l’une des demoiselles sera choisie par le corbeau, et y perdra la vie.  

Avant de parler du récit, je tiens à mettre en avant la magnifique cover de ce One short signée Erica Petit ! 
Elle est tout simplement superbe !

Dans ce - court - récit (il ne compte qu'une cinquantaine de page), l'auteure nous plonge dans un conte fantastique et - il faut bien le reconnaitre - dramatique.

La jeune Layla est impatiente, comme toutes les jeunes filles de la noblesse anglaise, de connaitre son premier bal qui marquera son entrée dans le monde.

Mais tous les 50 ans, au cours de ce bal, a lieu "La Ronde des Corbeaux" à laquelle sont conviées un certains nombres de jeunes débutantes.

Un honneur ? 

Loin de là car l'une des jeunes filles choisies y perdra la vie !

Comble de malchance, l'année où Layla fait son entrée est celle de cette funeste ronde et comme si cela ne suffisait pas, la jeune fille reçoit, jointe à son invitation,  une plume noire de corbeau qui la désigne comme l'une des candidates.

Autant vous dire que ce jour qui devait être le plus beau de sa vie va très rapidement tourner au cauchemar !

Je ne vais pas rentrer dans les détails mais j'admire le talent de l'auteure qui parvient, en peu de pages, à créer un  récit d'une telle intensité et au suspense palpitant.

Nous sommes entrainés au coeur d'une malédiction ancestrale et qui, ma foi, nous offre un dénouement tout à fait inattendu !

En bref, bien que je ne raffole pas des récits one short - car j'en ressors souvent frustrée par la brièveté de l'histoire - Angélique est parvenue à me faire ressentir toute une palette d'émotions, passant de la joie à la tristesse, de l'espoir à l'angoisse totale et une fin qui nous prend totalement au dépourvu (je n'avais rien vu venir !)




Nutty sheep, maison d’édition  


https://amzn.to/2Wteha0

Aucun commentaire:

Publier un commentaire