mercredi 31 janvier 2018

Sur le bout des doigts de Léon de Griffes

Éditions BMR // Format eBook 309 pages //
8 décembre 2017 



 À trente-sept ans, après deux enfants et un divorce, Gaspard ne sait plus draguer une femme. Exit le sourire qui fait danser, le regard qui fait vibrer, le petit jeu de mots qui fait rougir : il a oublié comment user de ses charmes. Quand il rencontre Ophélia, belle rousse aux formes diaboliques, il est prêt à tout pour attirer son attention… mais rien n’y fait et c’est à Clémence, amie d’enfance et voisine, que Gaspard confie son désarroi. Cette pétillante petite brune pourrait lui dire qu’il n’a aucune chance, mais elle ne souhaite qu’une seule chose : que Gaspard reprenne confiance en lui. Car s’il voit à quel point il est séduisant, peut-être ouvrira-t-il les yeux et arrêtera-t-il de chercher en vain la femme idéale ?




Les romances écrites par des hommes sont si peu nombreuses que je ne pouvais passer à côté. J'avais hâte de m'y plonger.

Gaspard, 37 ans, est divorcé depuis deux ans et père de deux enfants.
C'est un homme très pris par son travail, il est ébéniste, et ses enfants dont il a la garde une semaine sur deux. Ce qui laisse malheureusement peu de place à une vie privée.

Clémence, sa meilleure amie l'aide au besoin à s'occuper des enfants. Elle les adore et pour elle c'est toujours un plaisir de l'aider et de passer du temps avec eux. Mais Clémence a un secret, elle est amoureuse depuis longtemps de Gaspard, qui lui ne se doute absolument de rien. Il ne l'a voit que comme sa meilleure amie, une oreille attentive, une aide précieuse pour ses enfants.

Donc, depuis deux ans, c'est le calme plat, le désert affectif et sexuel. Et sous l'insistance quasi harceleuse de son petit frère, il se dit que celui-ci a raison, qu'il doit se remettre dans le bain et rencontrer des femmes. Cependant, après avoir été marié un certain nombre d'années et avoir vécu un divorce assez difficile, il s'est plus ou moins laissé aller et n'est plus sûr de son physique. Gaspard n'est pas ce qu'on appelle un canon de beauté, un mec sexy à vous faire valdinguer les petites culottes, c'est plutôt un mec lambda, mignon, grand, avec une petite brioche (qui a son charme... ou non), Gaspard est un père de famille avec lequel chaque homme peut s'identifier.

À une soirée, il va rencontrer une belle rousse qui va lui tourner la tête et lui mettre les sens en ébullition. Il va en être obsédé !! 
Clémence, quant à elle, ne montre en aucun cas sa peine, l'aidant même à s'inscrire sur des sites de rencontres. Elle se dit, que finalement, ça ne sert à rien de continuer dans ce sens, et décide de tourner la page sinon elle finira seule.

Alors Clémence réussira-t-elle à passer outre ses sentiments ?
Gaspard comprendra-t-il enfin le grand intérêt que lui porte sa meilleure amie ?
Se rappellera-t-il de l'amour qu'il lui portait quand ils étaient jeunes ?


Ce fut une lecture mitigée mais très rapide à lire grâce à la plume fluide de l'auteur. Les personnages sont assez attachants, je dis bien assez car autant pour Clémence, qui me faisait assez de peine à essayer de faire comprendre à Gaspard ses sentiments, autant lui , à penser avec son « pénis » m'a, au fur et à mesure de la lecture, laissé assez insensible à son sujet. À en devenir exaspérant !! 
L'histoire, bien que pas très originale, se tient bien et reste attractive. 
Cependant, mon seul bémol (si je ne tiens pas compte du « pénis » de Gaspard) est que l'histoire va très vite. J'aurai aimé plus de difficultés, d'attentes, qu'il y ait de la bagarre, des disputes, je suis maso je sais, mais j'aime les confrontations. Pour moi, cette histoire manquait de passion, de fougue...

En bref, une romance toute en légèreté, sans prise de tête. Il m'aura manqué des petites choses pour que j'adhère totalement à cette histoire.

http://amzn.to/2E3bYoI









Aucun commentaire:

Publier un commentaire