mardi 19 mai 2020

Fucking Paradise Island de Mila Jensen

 
Éditions Addictives//20 mai 2020//300 pages
Uniquement en numérique 



 

Elle déteste dire oui. Il va lui faire adorer ça.

Kate est surnommée la « Dragonne », et ce n’est pas pour rien ! Bourreau de travail, caractère bien trempé, elle impressionne autant qu’elle effraie.
Contrainte à des vacances forcées, elle atterrit sur la petite île de Paradise Island, au cœur de la Polynésie française. Au programme : soleil, plage, farniente… tout ce qu’elle déteste !
Et la cerise sur le gâteau ? Anton. Sexy et mystérieux, il lui tient tête et la rend dingue… au point de bouleverser tous ses repères.
Elle refuse de céder même au désir, il est décidé à la faire succomber…
Ça promet !

 

 

Mila Jensen revient avec un troisième livre très "sage", comparé à sa duologie Unexpected Love (très sexe).
Fucking Paradise Island est une romance feel good mais aussi une comédie romantique idéale à lire en cette période confuse que nous vivons. Nul doute que tout y est réuni pour nous faire sourire, rire, mais aussi nous émouvoir.

Par où commencer ? Je vais tenter par le début, ça sera déjà une bonne chose😉

Qui est Katheleen Manfrey ? 

Kate, 32 ans, vit seule et travaille dans une agence média. Son travail est son unique raison de vivre. Pas d'amis (du moins c'est ce qu'elle dit), pas de vie sociale. C'est une garce, et elle l'assume totalement. D'une franchise qui fracasse tout partout où elle passe, elle se moque royalement de ce que les autres pensent d'elle. Sans filtre, elle dit ce qu'elle pense et peu importe si ça fait mal, l'empathie ? Elle ne sait pas ce que c'est ! Au travail on la surnomme la Dragonne Manfrey... et pour cracher du feu, elle en crache. Tout brûle sur son passage. Ça dénote avec son physique angélique.
Le seul être humain qui la tolère c'est Adam, son collègue de travail mais celui qui s'apparente le plus à un ami (même si Kate le nie). 

La vie de Kate va prendre un nouveau tournant lorsqu'elle se prend pour une catcheuse lors d'une réunion de travail.  Elle devient incontrôlable et se réveille ligotée sur un lit d’hôpital. Burn out !

Adam a pour ordre de l'envoyer se reposer un mois loin de tout et il va prendre un malin plaisir à obéir à cet ordre, en l'envoyant sur une petite île de Polynésie française, certes, paradisiaque, mais sans internet ou autres distractions qui pourraient donner l'envie à Kate de travailler.


Avouez qu'il y a pire comme punition non ? Pourtant dès son arrivée Kate veut déjà repartir et encore plus quand elle découvre que le propriétaire de l'hôtel est un "clochard" qui aime se balader pieds nus ! Mais nom d'un chien qu'il est sexy ce "clochard" !

Anton -c'est le nom de ce "clochard", que Kate va surnommer l'Alien et vous saurez pourquoi lorsque vous lirez le livre- je disais donc, Anton est le héros de romance le plus gentil que j'ai jamais croisé ! 
A 35 ans, il a vécu des drames et a gagné en sagesse. C'est le genre de mec que rien n'ébranle. Rien ne peut le mettre en colère, il préfère communiquer, s'expliquer et comprendre. Tout l'inverse de Kate. Alors ce n'est pas une Dragonne en escarpins qui va le déstabiliser 😉 même si elle s'appelle Katheleen Manfrey.

Et puis il y a Benito, 12 ans, l'orphelin que Anton a recueilli sur son île mais surtout dans sa vie. Et c'est lui qui va fissurer le dôme de verre où Kate avait enfermé son passé. Le Morveux, comme elle l'a rebaptisé, va remuer ses souvenirs.


Et je vais m'arrêter là, car moi qui aime les chroniques courtes, je suis partie pour écrire un chapitre...
C'est pour vous dire à quel point Fucking Paradise Island  m'a emballée. Et je l'ai lu DEUX FOIS ! Un exploit pour moi en ce moment.

L'histoire est uniquement racontée du point de vue de Katheleen. C'est elle le personnage principal, c'est elle qui porte le livre même si les autres personnages sont charismatiques tous autant qu'ils sont ! De Paco à Anton, de Ernest à Bénito, ils sont tous uniques et importants. 
Kate est la Garce (avec un grand G) par excellence mais dès le début je l'ai adorée car ça promettait des beaux moments de lecture si l'auteure ne se plantait pas dans le développement de son personnage.
Et Mila Jensen ne s'est pas plantée, on est obligé de succomber et d'apprécier ses reparties acides. Tout comme Anton a succombé.

Pour conclure (mais je sens que je n'ai pas tout dit) n'hésitez surtout pas à vous lancer dans cette lecture. Evadez-vous sur une île paradisiaque de la Polynésie française, avec ses paysages magnifiques et ses traditions. C'est tellement bien décrit qu'on s'y croirait. Retrouvez la romantique qui est en vous avec cette belle histoire d'amour un brin sexy.
Savourez les joutes verbales des personnages, riez, versez une larme... et retrouvez avec plaisir Callie et Dan (Unexpected Love) en voyage de noces. Un passage qui m'a fait hurler de rire. Callie doit encore chercher un nom plus sophistiqué pour une bonne chiasse : Fuite excrémentaire, cacataire.. ? Au secourssssssssssssss Dan 😂😂😂

Mon seul hic, c'est que je n'ai pas eu assez sur la vie débridée d'Adam. J'en veux plus car j'ai eu un véritable coup de cœur pour lui ! 💓

Et rendez-vous dès demain pour une interview exclusive d'Anton ! 




https://amzn.to/2XcvFSi

https://www.facebook.com/editionsaddictives/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire