mercredi 7 avril 2021

Avis : Le coloc de Amy Hopper

 

Éditions Addictives, 4 mars 2021, 368 pages, disponible 

au format papier et numérique

 

 

 

 


Ce qui se passe entre colocs... 

Ethan est brillant, sûr de lui, séducteur et, surtout, il est libre. Il mène sa vie comme il l'entend, passant de fête en fête et de fille en fille, sans jamais s'attacher. L'amour est une perte de temps, seuls ses potes méritent sa loyauté ! 

Il n'avait pas pris en compte le paramètre Lola, sa nouvelle coloc. Française, photographe, fauchée et solaire, elle déboule dans sa vie comme une tornade et bouscule tout. 

Mais les histoires entre colocs finissent mal en général... non ?

 


Lola Darrieux,  25 ans, photographe et française, a déménagé à Cincinnati pour un travail qu’elle n’a pas eu finalement. Heureusement, elle est hébergée par sa cousine Isabel. Mais elle ne peut pas rester indéfiniment chez sa cousine qu’elle adore plus que tout et même si elles s’entendent comme des sœurs,  Lola n’a pas fait tout ce chemin pour rien.

Dégoûtée que le travail qu’on lui avait promis lui passe sous le nez, elle est entrée dans une expo photo justement, se demandant ce qu’elle va bien pouvoir faire. 

Et c’est contre toute attente qu’elle va rencontrer Kristen, une jolie fille assez délurée. Elles s’entendent bien immédiatement et celle-ci la traîne dans son bar pour continuer à discuter. 

Lola va y faire la connaissance de Mike, le deuxième larron de la bande. Tout se passe bien, jusqu’à ce que le troisième coloc qui forme leur trio arrive. Lola en tomberait presque de sa chaise tellement elle le trouve charismatique et sexy à souhait.

Celui-ci n’est pas forcément de bonne humeur du à un problème au boulot. Et c’est là qu’il va proposer à Lola de remplacer le photographe qui n’est  pas disponible pour sa campagne. Un contrat que Lola ne refusera pas.

Dans ce trio, il faut savoir qu’Ethan est aussi le patron d’Isabel, la cousine de Lola et on peut dire qu’elle en est vraiment dingue et espère toujours quelque chose entre eux. Lola a beau lui dire de ne pas se bercer d’illusion mais lors d’une soirée alcoolisée, la fameuse cousine énamourée repartira au bras d’Ethan.

Et de là va s’ensuivre un énorme quiproquos !! 

Jetée dehors par sa cousine, Lola, énervée au possible, se rend à l’appartement d’Ethan où vivent aussi Kristen et Mike. Elle est tellement en colère contre lui, qu’elle ne se gêne pas et lui impose de l’héberger puisqu’elle n’a aucun endroit où dormir. A partir de ce moment, les choses vont se compliquer entre eux et la cohabitation va être tendue.

Ethan Atwood, 28 ans, est ce qu’on appelle un queutard. Il ne veut aucun engagement, il enchaîne les femmes sans état d’âmes. Néanmoins, ce n’est pas un connard, il donne toujours ses conditions avant d’entamer les choses sérieuses, une nuit et c’est tout, pas de redites, jamais !

L’histoire se lit bien, la plume d’Amy Hopper est fluide et légère. 

Cependant, je me suis un peu ennuyée. J’ai trouvé le temps long parfois, beaucoup d’introspections peut-être. J’ai eu aussi du mal avec certains personnages, comme Isabel la fameuse cousine mordue de son patron qui fait une crise de jalousie à sa cousine pour rien mais surtout parce qu’elle ne veut pas écouter ce qu’elle lui dit. 

Ensuite Mike et Kristen ... J’ai eu l’impression d’avoir affaire à des adolescents qui font la fête toutes les nuits et passent leur temps à picoler, à se droguer… à croire que tout ne tourne qu’autour des fêtes alcoolisées, à se trouver quelqu’un à se mettre sous la dent, on a du mal à croire que ces deux-là bossent vraiment. 

Et puis se faire entretenir en vivant aux frais d’Ethan ...Je ne sais pas ... J’ai trouvé ça limite mais passons...

Ethan et Lola sont des personnages assez intéressants. Quand l’une est solaire, lumineuse mais avec son petit caractère, l’autre est dans la désinvolture, avide de sexe sans attache. Pourtant, entre eux cela crépite et fortement, ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Mais Lola ne veut pas se brûler les ailes, elle sait très bien qu’Ethan n’est pas du genre à se caser. Ethan qui ne dirait pas non, à bien du mal à résister à la petite Lola et du coup il enchaîne les coups d’un soir !

 Si je n’ai pas vraiment apprécié ma lecture, j’ai aimé le caractère des héros et  leurs joutes verbales qui m’ont faite souvent bien rire. 

J’ai surtout aimé que Lola ne se jette pas au cou d’Ethan, qu'elle résiste pour ne pas céder comme toutes celles qui passent dans son lit. 

Le coloc est une romance simple à lire, idéale pour ceux qui aiment le thème de colocation.




 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire