mercredi 30 décembre 2020

Avis : Meilleurs voeux et va au diable ! de Emilie Parizot

 

Hugo Poche, Poche 318 pages, 8 octobre 2020
Disponible en eBook





Dans un décor enneigé de carte postale, durant les quelques jours qui précèdent Noël va naître... une farouche rivalité !
Coline file le parfait amour avec... Chez Marcelle, la petite boutique de décoration florissante qu'elle a créée il y a quatre ans et qui, depuis, occupe tout son temps. Du coup, les hommes sont loin d'être sa priorité. De toute façon elle n'a connu que quelques histoires beaucoup trop courtes pour satisfaire son âme romantique...
Pourtant, elle est presque séduite lorsqu'un client particulièrement à son goût lui fait les yeux doux... et très déçue en découvrant que ce vil charmeur n'est autre que le propriétaire du nouveau magasin de décoration qui vient d'ouvrir juste en face du sien. Et dire qu'elle se voyait déjà à son bras, alors qu'il étudiait simplement la concurrence ! Elle aurait, à la limite, pu lui pardonner de lui avoir donné de faux espoirs, mais elle ne risque pas d'oublier la menace qu'il fait peser sur sa petite entreprise adorée.
Coline ne compte pas se laisser faire... que le meilleur gagne !




Coline, 28 ans, est l'heureuse et fière propriétaire de sa boutique de décorations "Marcelle" depuis quatre ans, en région Bordelaise. Elle y passe ses journées mais consacre tout de même du temps libre à ses deux amies : Carmela, une belle italienne volage et Jana qui tient un café non loin de la boutique de Coline. Pas vraiment de place pour l'amour dans cette vie déjà bien remplie, même si Coline ne serait pas contre rencontrer le Prince Charmant. Simplement, elle est sûre et certaine d'une chose : les coups d'un soir, ce n'est pas son truc, contrairement à Carmela.

Alors que l'automne s'étire avec sa météo capricieuse et en attente du gros rush avant les fêtes de noël, la jeune entrepreneuse va avoir la visite d'un client qui attire son attention : grand, beau, mystérieux, une sorte de flirt léger s'installe entre eux le temps de quelques minutes… vite interrompu par le facteur qui vient faire ses livraisons ! Ce n'est pas grave, Coline range ce souvenir dans un coin de sa tête... place avant tout à quelques jours de vacances au soleil avec sa meilleure amie !

Mais à son retour, les choses ont bien changé… Une nouvelle boutique s'est ouverte juste en face de la sienne, et pas n'importe laquelle ! Une boutique de décorations ! Furieuse, Coline compte bien se faire connaître auprès du propriétaire qui va certainement lui faire de l'ombre... Et découvre qu'il ne s'agit ni plus ni moins du bel inconnu qui l'avait charmé quelques jours auparavant ! 

Se sentant flouée, clairement, pour elle, la guerre est déclarée, et elle ne fait que commencer !



Aux premiers moments de ma lecture, j'avoue avoir eu un peu peur... Peur rapidement estompée sur la suite 😉

"Meilleurs vœux et va au diable" est une charmante romance "doudou" dans une ambiance de fêtes de fin d'année. Avec cette lecture, on a l'impression de regarder un téléfilm de noël, mignon, qui suit son cours tranquillement avec quelques rebondissements bien sentis.

Les personnages sont crédibles, à part peut-être Carmela qui est un peu "trop" (trop tout en fait, toujours dans l'extrême et un tantinet immature).

Coline est pleine de hargne lorsqu'il s'agit de défendre "Marcelle", parfois avec aveuglement d'ailleurs, mais rien de plus normal quand on veut défendre son territoire. Parfois un peu trop impulsive, son caractère permet l'installation de quiproquos qui rythment l'histoire. Bon il faut dire aussi qu'elle sait se montrer bien vilaine quand il faut 😊

Adam est un peu plus posé, certainement de par son passé. Plus calme, moins expansif, cela lui donne un air bien mystérieux. On se demande souvent s'il est dans le jeu ou bien dans les coups bas 😉 Lui aussi a sa part d'impulsivité qui l'empêche parfois de faire avancer les choses. Revanchard à ses moments perdus, entre lui et Coline, les situations oscillent entre charme et colère 😀


L'histoire, comme je l'ai dit, est mignonne. même si quelques chamboulements et mystères jalonnent le roman, l'avancée est plutôt prévisible mais agréable à lire. Parfois quelques petites longueurs dans les péripéties entre les personnages : il faut dire que la petite guerre (ou devrais-je dire le jeu du chat et de la souris) qui rythme le quotidien des deux commerçants est un peu répétitif, cependant, ça passe facilement.


En bref, une romance doudou, à lire au chaud avec des chaussettes pilou-pilou et une bonne tasse de thé 😀










Aucun commentaire:

Publier un commentaire