lundi 9 novembre 2020

Avis : Idéalis T1 Idéalis A la lueur d'une étoile inconnue de Christopher Paolini

 

Bayard éditions, 14 octobre 2020, 848 pages, disponible 

au format papier et numérique

 

 

 

 


Kira Navárez rêvait d'un monde nouveau.
Elle vient de réveiller un cauchemar d'une ampleur intersidérale...

Lors d'une mission de routine sur une planète inconnue, Kira découvre un organisme vivant d'origine extraterrestre. Fascinée, elle s'approche de l'étrange poussière noire. La substance s'étend sur tout son corps et commence à prendre le contrôle. Kira, en pleine transformation, va explorer les dernières limites de sa condition d'être humain.
Mais quelle est l'origine de cette entité ? Quelles sont ses intentions ?
La scientifique n'a pas le temps de répondre à ces questions : la guerre contre les aliens est déclarée, et Kira pourrait bien être le plus grand et le dernier espoir de l'humanité. 

 


Lors d'une mission, Kira découvre, dans un lieu étrange, une substance étonnante et dangereuse qui va prendre possession de la jeune femme insidieusement.

Rapatriées sur le vaisseau Circonstances atténuantes, Kira et Neghar, la jeune femme qui l'accompagnait lors de sa découverte, vont voir les événements se précipiter et un terrible drame survient et Kira transforme en quelque chose de différent. 

Elle est toujours Kira mais pas que. ..

Un xéno l'accompagne.

Entendez par là un organisme étranger, un hôte pas forcément le bienvenu. 

Mais il la protège, la rend plus forte, plus résistante. 

Une certaine connexion va s'établir entre eux.

Mais une invasion extra terrestre se prépare et Kira se doit de prévenir ses semblables. 

Kira fait des tentatives pour établir un genre de dialogue entre le xéno et elle (car la jeune femme  perçoit ce qui semble être des souvenirs du xéno)  et découvre son "nom" : La Lame souple. 

Le xéno "squatte" Kira aussi bien à l'extérieur - comme une sorte de carapace noire - que de l'intérieur. 

Lors de l'attaque du Circonstances atténuantes par les 👽, Kira prend la fuite dans un vaisseau qui transporte des réfugiés contre des sommes astronomiques. 

Mais il est trop tard, l'invasion a commencé et les medz (les envahisseurs méduses) semblent rechercher ni plus ni moins que  la Lame souple, le xéno qui s'est ancré en et sur Kira.

Entre manipulation, explosion, voyage au fin fond du cosmos, solitude et combats, la jeune femme parviendra-t-elle à sauver l'humanité !

Entre les Medz, les Cauchemars, les Putrides, tous plus affreux les uns que les autres, monstrueux mélange de pieuvre, de méduse, de cloporte, de homard et plein d'autres bébêtes aux pattes, tentacules, pinces, pattes innombrables et mortelles, Kira et ses compagnons devront faire preuve de courage - ou de folie - pour espérer s'en sortir !

Cette lecture a été une lecture en dent de scie : tantôt passionnante pour devenir, par la suite, un peu - beaucoup - casse-tête.

L'intrigue est intéressante : cette mystérieuse substance qui prend peu à peu possession de la jeune femme,  la transformant en quelque chose de plus fort, de plus résistant, de différent.

Quelque chose qu'elle va devoir apprendre à maitriser, à apprivoiser.

Mais j'ai été perdue par le nombre de termes inconnus utilisés dans le roman, pour vous dire, l'addenda ne comprends pas moins de 179 mots.

Du coup, j'ai préféré m'en passer et tenter de comprendre par moi-même leur signification.

Certains passages sont restés, pour moi, totalement énigmatiques, surtout ceux où Kira découvre des images du passé de la Lame souple. 


En bref, je ne suis pas parvenue à entrer véritablement dans le récit. Quand je pensais y être enfin arrivée, PAF ! J'étais à nouveau larguée !

Et malgré mon envie de découvrir comment Kira va parvenir à vaincre les méchants de tout bord, pas sûre que je me lancerai dans la lecture du T2. 

 





 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire