mercredi 25 novembre 2020

Avis : Hybrides, T11 : Vérité de Laurann Dohner

 

Editions Milady//Poche 432 pages//23 septembre 2020
Disponible en eBook



Ils ont été crées. Emprisonnés. Mais jamais brisés.
Jeanie aime un Hybride, et sait ce que cela signifie. Elle fera tout pour protéger 710, quel qu'en soient les conséquences, mais jamais il ne doit savoir à quel point elle a souffert pour lui. Des années plus tard, devenu Vérité, 710 a consacré sa propre vie à la libération des Hybrides. Lorsque son chemin recroise de celui de Jeanie, grièvement blessée, il pense d'abord que ce n'est que justice que celle qui l'a trahie en paye à présent le prix. Pourtant, elle exerce encore la même fascination qu'autrefois sur lui. Un simple geste de réconfort devient bientôt une volonté farouche de la protéger et la posséder...





Hybrides est vraiment une saga dont je ne me lasse pas. Nous sommes bien d’accord que c’est toujours la même trame, avec des personnages masculins toujours super dominants et pourtant, dans chaque tome, l’auteure me donne le goût de poursuivre toujours et encore ma lecture. Son écriture fluide et légère, sans lourdeurs aucune il faut le dire, me fait toujours tourner les pages jusqu’à ce que le mot fin apparaisse et que je me dise : oh c’est déjà la fini.

Tout commence dans le prologue lorsque nous faisons la connaissance de Jeanie qui travaille pour le centre de recherches Drackwood. Et elle était loin d’imaginer dans quoi elle était tombée et surtout que ce centre était en fait une filiale de Merciles Industries, et de ce fait, qu’elle allait s’occuper d’hybrides. Rapidement la jeune femme va se rendre compte de ce que subissent ces êtres, entre cruauté, tortures et expériences en tous genres. Elle a vraiment du mal à supporter ces traitements ignobles qui leurs sont infligés, et plus particulièrement à 710. Il faut avouer que Jeanie en est fortement éprise, et va faire en sorte de le sortir de là.

Elle va mettre sa vie en danger afin de libérer tous les hybrides, en contactant un membre de l’OPH qui va lui indiquer la marche à suivre. Ils seront tous sauvés au grand soulagement de Jeanie. Et elle recommencera au centre de recherches de Cornas. Si tous les hybrides encore une fois seront sauvés, tout ne se déroulera pas comme prévu. Blessée et arrêtée par l’OPH, elle ne comprend pas pourquoi on la traite en ennemie, alors qu’elle a risqué sa vie pour sauver les hybrides. Et malgré ses explications, personne ne semble la croire. Pas même 710 qui a choisi de s’appeler Vérité.


Encore une fois, un tome que j’ai adoré. Une trame cependant un peu renouvelée, qui change du fait que ce sont les hybrides cette fois qui vont se battre pour une humaine, qui est une ancienne employée de Mercile ce qui est d’autant plus difficile. Il va falloir à Vérité beaucoup de ténacité et se laisser vraiment convaincre que Jeanie s’est toujours battu pour lui et non contre lui comme il l’avait supposé. Un peuple hybride soudé encore plus dans ce tome afin de révéler la vérité.

Le personnage de Jeanie m’a beaucoup touché, c’est une femme très sensible et l’on s’y attache rapidement. Elle n’hésite pas à mettre sa vie en danger pour sauver d’autres vies, considérant les hybrides comme des êtres à part entière. Elle fait preuve de beaucoup de courage et de force tout le long du roman, mais avec cette sensibilité qui lui est propre. 

On retrouve les personnages des tomes précédents mais aussi quelques nouveaux, et heureusement pour moi que je note parce que je crois que je m’y perdrais à un moment donné. Pour autant, si ce tome se concentre sur l’histoire de Jeanie et Vérité, il y en a un qui va sortir du lot et j’ai hâte de me plonger dans son histoire, je parle bien sûr de Pénombre qui m’intrigue et qui a attisé ma curiosité.


En bref, un joli coup de cœur et vivement la suite !








Aucun commentaire:

Publier un commentaire