jeudi 29 octobre 2020

Avis : Blood type T2 Sang pour sang de K.A. Linde

 

Milady éditions, 19 août 2020, 360 pages, disponible 

au format papier et numérique

 

 

 

 


On lui avait promis le paradis... Et on l'a envoyée en enfer.

En acceptant de devenir une compagne de sang, Reyna pensait que vendre son corps serait la chose la plus difficile qu'elle aurait à accomplir. Mais elle n'avait pas prévu que son coeur serait capturé par l'homme qui l'a achetée, l'énigmatique Beckham Anderson. À présent, retenue captive par un vampire dépravé et mégalomane qui rêve d'écraser l'humanité, Reyna n'a plus qu'une pensée en tête : s'échapper pour retourner auprès de Beckham. À n'importe quel prix. Manipulée, emprisonnée, trahie, Reyna s'apprête à saisir les rênes de son destin...

 


Et me revoici avec mon avis sur Blood Type tome 2. 

J’avais vraiment eu du mal à terminer le premier tome, cependant au vu de la tournure qu’avait pris la fin, je me suis dit : allez je persiste, et puis curieuse comme je suis je ne pouvais pas rester dans le flou.

Nous retrouvons nos deux héros là où nous les avions quittés. 

Reyna en très mauvaise posture, carrément un véritable cauchemar. Malgré toute son aversion pour ce qui lui arrive, elle garde encore espoir. Par la force des choses, la Reyna naïve des débuts a laissé place à une Reyna beaucoup plus forte qu’elle ne le laissait penser, qui s’est endurcie face à ce monde de vampires.

Si dans le premier tome, on pouvait douter de la romance entre Reyna et Beckham, ici elle es bien présente. Leur passion et alchimie va bien au-delà de ce que l’on peut penser d’ailleurs. Comme des âmes sœurs, ils se sont trouvés, les sentiments sont plus fort que jamais.

Beckham nous apparaît toujours aussi froid, sombre, autoritaire et arrogant. Pourtant, ici il va se dévoiler vraiment, nous montrant une facette de lui que j’étais loin d’imaginer.

 

Si l’intrigue est enfin dévoilée, avec un début intéressant, avec de l’action, je n’ai malheureusement pas réussi à m’y plonger réellement. 

Les personnages sont en grande partie le problème pour moi… 

Reyna : j’ai beau essayé de lui trouver des excuses, elle a le don d’attirer les ennuis partout où elle passe, et le fait qu’elle s’entête à dire que ce sont les problèmes qui viennent à elle, qu’elle nie sa propre responsabilité, et bien, ça va cinq minutes. 

Bien qu’elle mûrisse  au vu de ce qu’elle va vivre, j’aurai pensé qu’elle serait moins frondeuse. 

Et Beckham, et bien je n’y arrive clairement pas. 

Bien qu’il se soit rapproché de Reyna, qu’il se livre plus à elle, quelque chose me gêne. Qu’il soit obligé de s’afficher pour garder les apparences, ok, mais il trouve trop d’excuses faciles à mon sens. 

Mais encore une fois, pourquoi pas ?? 

Et puis, finalement on ne sait rien de lui vraiment et pour s’attacher à un personnage, il en faut tout de même un minimum !

La seule chose qui m’a réellement emballée dans ce tome, est l’intrigue. Cette histoire d’organisation, d’alliés, d’ennemis m’a vraiment plu.

Et cette fin encore une fois, qui vous tombe dessus, je dois dire que celle-là je ne l’avais pas venir !! 

D’ailleurs, je ne sais quoi en penser… J’ai un peu peur de ce que nous réserve l’auteure pour le dernier tome.


En bref, une suite qui ne m’a pas plus inspirée que cela et dont j'en attendais plus. 

A voir…





 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire