lundi 31 août 2020

Avis : Donovan, roi des connards de Lena K. Summers

Editions Addictives//276 pages//9 juillet 2020
Disponible uniquement en eBook





Il ne veut qu’elle. Il ne peut pas l’avoir.

Donovan est un connard avec les femmes, il le sait et l’assume, et ses conquêtes savent qu’il ne leur offrira jamais plus d’une nuit. Il aime le sexe, les partenaires variées, multiplier les plaisirs et les orgasmes, et surtout ne pas s’engager.
Jamais il n’a été déstabilisé… avant Penny. À leur première rencontre, elle lui balance son cocktail à la figure. À leur deuxième, elle l’envoie bouler sans cérémonie.
Surpris qu’elle lui résiste, sous le charme, Donovan est décidé à la séduire !
Mais la pétillante jeune femme pourrait bien le surprendre et le piéger à son propre jeu !






Je dois dire que lorsque j’ai choisi cette romance, je ne connaissais pas le titre mais le résumé m’avait tapé dans l’œil. Et je dois dire que celui-ci est parfaitement adapté à l’histoire, Donovan est vraiment le roi des connards et j’ai passé un super moment en sa compagnie ainsi qu’avec la jolie Penny.


Pénélope Douglas, « Penny », tient une pâtisserie, sa passion, et fait aussi des vidéos qu’elle poste sur Youtube afin de montrer ses dernières créations. 

C’est une passionnée dans son travail, perfectionniste, qui s’acharne à trouver les meilleurs combinaisons afin de créer de belles et bonnes gourmandises. Elle a son petit succès et se donne tellement à fond dans la pâtisserie qu’elle en oublie de vivre. Heureusement que sa meilleure amie est là pour la forcer à sortir de temps à autre.


Mais cette jeune femme volontaire vient d’apprendre une mauvaise nouvelle concernant sa santé. Si elle n’est pas pessimiste quant à son état, elle sait très bien à quoi s’attendre et sait déjà ce que l’avenir lui réserve. Pourtant une rencontre pourrait bien faire changer la donne.

Donovan, ah ce fameux Donovan !! C’est le connard suprême dans toute sa splendeur. Les femmes, il ne les drague pas, il n’a qu’à se baisser pour les cueillir, elles tombent toutes dans ses bras. Mais comme tout bon connard qui se doit, ce n’est jamais que pour une nuit et jamais deux fois la même femme aura ses honneurs. Lui qui n’a jamais eu besoin de faire des efforts pour séduire une femme dans l’intention de la mettre dans son lit, va être confronté à une femme qui lui résiste. Et pour Donovan, c’est inconcevable, il est tellement sûr de son pouvoir de séduction qu’il est sûr et certain qu’il arrivera à ses fins avec Penny.

Mais derrière ce connard se cache un homme qui a été blessé par la vie. Il s’est construit une carapace et ne recherche plus que le plaisir éphémère. Il n’a plus confiance envers les femmes qui lui ont fait trop de mal et puis de toute façon, il ne croit plus en l’amour. Pourtant, en essayant de séduite Penny il se pourrait qu’il fasse face à quelque chose qui le dépasse.



Cette romance m’a fait passer un agréable moment. J’ai beaucoup ri de l’arrogance et de l’assurance qu’affiche Donovan. Tellement persuadé de son pouvoir de séduction, avec sa franchise, il ne prend pas de détours pour exprimer ses envies. Penny va en faire les frais et va le remettre à sa place. Elle n’a pas de temps à perdre avec un connard aussi imbu de lui-même. 
J’ai tellement adoré leurs joutes verbales. 
Pourtant, elle reviendra sur sa décision et profitera du laps de temps qu’il lui reste avant que sa vie change pour toujours.


Ce roman a tout pour plaire. De l’émotion, de l’humour, de la légèreté malgré un sujet difficile qu’est la maladie. Pas de mélo, juste une réalité à laquelle vont se confronter nos héros. Une plume fluide et agréable, qui m’a fait tourner les pages sans m’en rendre compte.


Je vous conseille de vous laisser tenter par Miss Cupcake et le Roi des Connards.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire