mercredi 20 mai 2020

Secret stepbrother de Erin Graham

Addictives éditions, 3 avril 2020, 527 pages, disponible au format numérique 
(version papier disponible en octobre 2020)






Il n’a pas le droit. Il s’en fout.

Calden est rebelle, en guerre contre le monde entier, et ne se soucie que d’une personne : sa petite sœur Cassie.
Son monde vole en éclats le jour où il apprend que son père biologique, qu’il n’a jamais connu, est le sénateur Jacobs : un homme politique puissant et déterminé à étouffer le scandale de cette révélation.
Entre les paparazzi qui lui pourrissent la vie et les frais médicaux de sa sœur qui s’accumulent, Calden est forcé de conclure un pacte qui va changer sa vie.
Le deal est simple: le sénateur Jacobs prend en charge les frais nécessaires à Cassie et aux études de Calden, en échange de quoi Calden devra se plier à une mascarade de famille heureuse et unie.
Un seul écart, et le deal est rompu.
Sauf qu’il y a Harper, la fille adoptive du sénateur.
Elle est mystérieuse, sensuelle, innocente… et interdite.
Pour elle, Calden serait prêt à rompre tous les pactes.







Quand j’ai entendu parler du nouveau roman de Erin Graham, j’ai foncé dessus. 

C’est une auteure que j’aime beaucoup que ce soit en M/F ou M/M. 

Ok encore un thème frère/sœur me direz vous, personnellement j’adore ce genre d’histoire et ne m’en lasse pas, et quand c’est très bien écrit, que les personnages sont intéressants avec un passé difficile, je ne peux que kiffer ! 
Erin Graham a su encore m’embarquer dans cette histoire avec sa plume plus qu’addictive et fluide, je n’ai pas vu le temps passer.

Commençons avec Calden voulez-vous ? 

Ce jeune homme a perdu sa mère et son beau-père dans un accident de voiture. Aujourd’hui, il vit avec sa tante (la sœur de sa défunte mère) et de sa petite sœur. Depuis cette perte tragique, il jongle difficilement entre ses cours et sa petite sœur qui a subi des séquelles dans ledit accident. 
Pour sa tante, c’en est assez et décide de briser la promesse faite à sa sœur afin qu’ils puissent s’en sortir et que le jeune homme connaisse enfin la vérité, et c’est ainsi que Calden va rencontrer son vrai père biologique, qui n’est autre que le sénateur conservateur Gordon Jacobs.

Calden est très en colère contre sa tante car maintenant les paparazzis rôdent comme des vautours. Il décide donc d’aller voir son géniteur et ils vont convenir d’un accord qui devrait être bénéfique pour tous les deux. 
Mais le fait de devenir le colocataire de la fille adoptive de Gordon Jacobs « sa soeur », va encore plus compliquer la vie déjà mouvementée de Calden.

Il faut dire que Calden et Harper ne pouvaient être plus opposés. 

Dans leur mode de vie bien différent et dans leur caractère respectif. 

Le jeune homme est quelqu’un de spontané, qui malgré avoir subi une grande perte, se bat sans condition pour sa petite sœur. Il est très protecteur et n’hésite pas à se battre pour ce qui est juste. Comment ne pas fondre pour un homme pareil ?  Je n’ai pas pu résister.

Harper est, quant à elle, un grand mystère. 

Depuis son adoption, elle se fond dans le moule de la fille de sénateur, c’est à dire ne pas faire de vague, se plier aux jeux des médias et faire les études souhaitées par ses parents, alors que ce qu’elle rêve de faire c’est de la musique. Mais la jeune femme a eu un début de vie difficile, et des séquelles sont restées gravées, elle n’a aucune confiance en elle, en ce qu’elle est capable de faire et souffre de nombreux tocs.

La cohabitation entre eux va être très difficile, ils ne s’entendent pas du tout. 
Pourtant, à force d’agacement, de disputes, et pourtant derrière cette animosité, se cache une réelle attirance et entre eux cela devient électrique. Et au contact de Calden, Harper va s’épanouir telle une fleur, devenir plus forte et prendre aussi de l’assurance pour laisser de côté la jeune femme fragile des débuts.

Mais aux yeux des autres, ils sont frères et sœurs, et Harper tremble chaque jour que leur secret soit découvert. 
Et bien que Calden lui certifie qu’ils ne font rien de mal, elle a peur de décevoir son père, le sénateur, car si cela venait à se savoir, la carrière de celui-ci pourrait en pâtir et Harper s'y refuse puisqu’il a tant fait pour elle et sa mère. 
Ce sens du sacrifice m’a un peu agacée, ils n’ont aucun lien de sang et personnellement, je me suis rangée du côté de Calden.

Tout cela pour dire que cette romance est assez compliquée. On est loin du conte de fées, je vous prie de croire, car nos deux héros vont être amenés à subir différentes situations et à en subir les conséquences, je pense à Brian, l’ami de la famille d’Harper, qui cachait bien son jeu, et dont je me suis méfiée dès le départ, à plus forte raison quand on voit ce qu’il a essayé de faire.

Il y a aussi beaucoup de touches d’humour et quand je parle de ça, je pense bien sur au petit Will, le petit frère de Harper et de Calden, qui n’hésite pas à le délester de quelque chose à chaque visite de son nouveau frère, ou qui se cache quand les adultes ont une conversation sérieuse. 


Cela donne un petit coup de fraîcheur et allège un peu la pression de la relation interdite.

Plusieurs thèmes sont abordés dans ce roman, plus ou moins grave mais celui qui prime par-dessus tout pour moi est le thème de la famille. 

Un homme qui ne savait pas qu’il avait un fils, qui adopte une fille. Un jeune homme qui ne connaissait pas son père et qui ne voit en lui rien de plus qu’un simple donneur de sperme, car son beau-père était pour Calden son vrai père. Et Harper, qui n’a connu que douleurs avant de savoir ce qu’était vraiment un père. 

La filiation est quelque chose de très important, savoir d’où l’on vient, qui sont nos parents, nos racines, ce qui fait notre identité.

Alors oui c’est encore une fois un coup de coeur pour cette romance. J’aime la plume d’Erin Graham, je ne m’en lasse pas. Elle sait par ses mots nous faire ressentir des émotions diverses et intenses, avec des personnages plus ou moins écorchés par la vie. Je n’oublie pas les scènes torrides qui sont sensuelles et savamment dosées.


A lire de toute urgence !!












Aucun commentaire:

Publier un commentaire