jeudi 16 avril 2020

Life is short, Love is rare d'Alana Scott

 
Collection &H//Broché 378 pages//4 mars 2020
Disponible en eBook



 

 L’amour s’impose toujours quand on ne l’attend pas
 Six ans d’exil, voilà ce que Robin a choisi pour fuir le secret qui le ronge. Six ans à surfer sur les plages du monde entier, loin de son Pays basque natal. Sauf que le meilleur moyen de se libérer de son passé, c’est de lui faire face. Lorsqu’il le comprend, Robin décide de revenir à Bidart, bien déterminé à reprendre le contrôle de sa vie. Mais une rencontre avec une fille à la repartie explosive va à nouveau bousculer ses plans…
Pauline est à un tournant. Bac en poche, elle doit choisir la voie qui l’orientera toute sa vie, et pour cela rien ne doit influer sur son choix. Rien, et surtout pas ce surfeur aussi insupportable qu’irrésistible, rencontré pendant ses vacances à Bidart.



 


Ce n’est pas souvent que cela m’arrive d’avoir envie de lire un livre juste à cause de sa couverture. Et ici, c’est vraiment cela qui est arrivé. Bien sûr, j’ai lu ensuite le résumé mais c’est vraiment cette magnifique couverture qui m’a donné envie de m’y plonger. De plus, je connaissais déjà la plume de l’auteure qui m’avait fait passer un bon moment.

Pourtant, pour ce roman, je ne sais pas ce qu’il s’est passé, le moment opportun pour le lire, peut-être les actualités, tout ce que je peux dire c’est que je n’ai pas vraiment accroché sur cette histoire. Je ne dis pas que je n’ai pas aimé mais je suis loin d’avoir été emportée comme pour ses précédents romans.

Si j’ai apprécié Robin pour ce qu’il était, un homme en souffrance qui a fui les siens à cause de sa culpabilité, en ce qui concerne Pauline, et bien je n’ai pas réussi à m’y attacher. Je ne peux pas dire qu’elle ait la vie facile, elle a aussi son lot de soucis, je ne dis pas le contraire mais bon ils sont tout de même moindres. Elle a 18 ans, sa vie d’adulte commence, son problème majeur est de savoir si elle va poursuivre des études de commerce pour reprendre un jour l’entreprise de son père comme il le souhaiterait ou bien étudier sa passion qu’est la photographie tout en sachant qu’elle risquerait de faire de la peine à ses parents d’avoir choisi une autre voie.

Mais pour l’instant, elle est en vacances en camping à Bidart avec sa bande d’ami(e)s et profite de ses derniers jours avec eux. C’est là qu’elle va faire la connaissance de Robin.
C’est un jeune homme de 24 ans, qui après avoir fui sa famille pendant 6 ans revient au bercail. Il culpabilise pour la mort de son père dont il pense être responsable, et n’ayant pas réussi à affronter cette douloureuse perte, a préféré partir loin de sa mère et de sa petite sœur. C’est un surfeur professionnel, il a donc parcouru le globe pour son métier qui est sa passion depuis sa plus tendre enfance. Sa rupture avec sa petite amie lui a fait comprendre qu’il risquait aussi de perdre sa famille. En effet, sa culpabilité le ronge tellement qu’il n’en parle jamais et surtout pas à ses proches. Mais il est bien décidé à faire ce qu’il faut pour garder sa famille et ses amis. Si sa sœur n’est pas très ravie sur le coup de son retour inopiné (il n’a prévenu personne), sa mère est très heureuse qu’il soit enfin revenu à la maison.


Vous aurez bien compris qu’une petite idylle va naître entre eux juste le temps des vacances. Ils ne cherchent ni l’un ni l’autre quelque chose de sérieux. Robin est encore amoureux de son ex-copine et Pauline a le coeur qui balance entre Alexis, un ami et Robin. Pourtant, à la veille du départ, Robin lui exprime son envie de continuer cette relation à distance qui ne va pas être aisée du fait qu’il vit à Bidart et elle à Paris et sans compter tous ses déplacements professionnels.

Jusque là, j’ai envie de vous dire que je tenais la barre, mais certaines décisions prises m’ont quelque peu déconcertée. Robin, dont j’aimais le caractère et qui m’avait touchée par son histoire personnelle m’a exaspérée en faisant un choix, que je n’aurai pas imaginé vu la tournure de l’histoire. Il va jusqu’à mentir à Pauline pour soit-disant la préserver, ce qui est sans doute le cas, mais il s’y prend très mal. Et quand à la jeune fille, une fois la révélation faite, elle fera aussi quelque chose qu’elle va regretter d’emblée.
Un vrai sac de nœuds à démêler et surtout une tournure à laquelle j’étais loin d’avoir pensée.

Alors même si ce n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais, j’ai passé un assez bon moment. La lecture reste somme toute agréable, la plume de l’auteure est fluide. Je suis déçue de ne pas avoir accroché plus que cela mais je vous conseille de vous faire votre propre avis, ce n’est pas parce que je n’ai pas été emportée que vous ne le serez pas.



https://amzn.to/2yybwNZ

https://www.facebook.com/CollectionEt.H/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire