mercredi 12 février 2020

Sherlock Holmes et le complot Mayerling de Nicole Boeglin

City éditions, 8 janvier 2020, 272 pages, disponible au format papier






En cet hiver 1889, une jeune femme se présente au 221B Baker Street. La dame de compagnie de l'impératrice Sissi vient, dans la plus grande discrétion, requérir l'aide de Sherlock Holmes. En effet, le fils de l'impératrice a été retrouvé mort dans le pavillon de chasse de la propriété de Mayerling. L'enquête officielle a conclu au suicide. Un peu vite. Holmes et Watson découvrent rapidement des indices pour le moins suspects. Qui est cette jeune femme retrouvée morte aux côtés du prince et que l'on a enterrée en secret ? Et pourquoi un tableau a-t-il été volé au moment du meurtre ? La mort du prince n'est que la partie émergée d'une vaste affaire. Sherlock va devoir faire appel à toutes ses capacités de déduction pour en démêler les fils. Surtout lorsque Moriarty, son implacable ennemi, vient le narguer dans un face-à-face mortel...  

 

Tout commence par un échange de lettres entre deux jeunes femmes, dans les années 1990, dont l'une est à la recherche d'une mystérieuse correspondance du docteur Watson, acolyte, compagnon et ami du célèbre Sherlock Holmes.

Elle découvre ces fameux écrits qui vont dévoiler une enquête menée en secret par les deux hommes .

Une enquête qui va s'avérer minutieuse, fouillée et menèe par un Sherlock au regard toujours aussi vif, acéré et observateur.
Mais de ses déductions, de ses découvertes, de ses hypothèses, tout comme Watson, nous n'en saurons rien avant la fin !

Car le personnage est un fin limier, certes, mais il est taiseux, secret et l'on ne peut que s'imaginer,  les rouages de son cerveau en pleine action et réflexion.

L'auteure s'est servie d'un fait divers réel : la mort mystérieuse de l'Archiduc Rodolphe de Hasbourg, retrouvé mort, en compagnie de sa maitresse, Mary Vetsera - toute aussi morte que lui !

Double suicide ou assassinat politique ? 

C'est ce que l'impératrice d'Autriche Elisabeth - mieux connue sous le nom de Sissi - charge Sherlock de découvrir.

Mais au cours de son enquête, Sherlock recevra quelques menaces - qui lui prouvent qu'il serait sur la bonne voie - mais son enquête tournera court lorsque l'impératrice lui demandera de mettre fin à ses investigations ! 

Nous suivons, par la suite, un nouvel échange de lettres entre les deux jeunes femmes : Tania, descendante de Irène Adler, une connaissance et amie de Sherlock et de Lily qui semble descendre des Hasbourg.

Dans ce courrier échangé, nous apprenons que les femmes mènent une enquête qui va les mettre en grand danger et qui mettra en lumière de lourds secrets du passé !

L'auteure a su mêler avec talent des faits réels et d'autres tout à fait fictifs permettant ainis à Sherlock de mener une enquête totalement inédite.

Je reconnais que cet échange de missives m'a quelque peu déroutée surtout qu'il aurait peut-être été plus aisé pour les deux jeunes femmes d'échanger par téléphone (plus rapide et plus sûr que des lettres qui peuvent être détournées) mais bon, une fois habituée, on se laisse prendre par le suspense et l'intrigue.

En bref, un récit qui nous permet de (re)découvrir le talent d'enquêteur hors-norme du plus célèbre détective, le tout basé sur une histoire vraie, considérée par certains comme, je cite : l'un des actes le plus romantique du XIXième siècle et qui, malgré de nouvelles découvertes en 2015, garde quand même une partie de son mystère entier ! 

  

https://www.city-editions.com/index.php?page=livre&ID_livres=1175&ID_auteurs=598



https://amzn.to/2tLwas4
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire