jeudi 13 février 2020

Recherche coloc : emmerdeurs, râleurs, lovers ... S'abstenir ! de Emma Green

Éditions Addictives, 13 février 2019, 372 pages, disponible au format papier







Il y a Brody, l'architecte sexy ; Dermot, le prof de philo en slip ; Charlotte, l'amie des bêtes mais pas des gens ; Callum, le rugbyman malentendant ; Elif, la boulimique de romances ; et Maeve, qui préfère collectionner les mecs plutôt que les livres. Au milieu de ces colocataires fantasques et parfois invivables, Ada la solitaire va devoir répondre à trois questions existentielles et plutôt urgentes : Comment survivre dans cette maison de fous ? Comment reconstruire sa vie à Dublin, quinze ans après son départ forcé ? Et comment ne pas tomber amoureuse de Brody Gallagher, le bel Irlandais qu'elle a embauché pour rénover l'appartement de son enfance ? Mais à part ça, tout va bien.  
 





Ada O’Connor, 24 ans, originaire de Dublin, est orpheline depuis ses 9 ans. 
Elevée à Boston par sa tante déjantée Ethel, de seulement 11 ans son aînée, il est temps pour elle de se construire sa vie. 
Pour cela, il faut d’abord qu’elle tourne la page de son passé… 

Elle va donc récupérer l’appartement familial à Dublin, entreprendre toutes les rénovations qu’il faut, le vendre et ensuite continuer sa jeune carrière prometteuse d’auteure/illustratrice d’œuvres pour jeunes enfants.
Arrivée à Dublin, elle va devoir faire face à ses douloureux souvenirs au 10, Golden Lane.

L’appartement est toujours aussi grand mais a malheureusement subi les années et les dégâts des locataires successifs. Les travaux s’avèrent longs…et surtout coûteux !   
C’est sans compter sur Brody Gallagher, le jeune (beau et sexy) architecte, designer et décorateur d’intérieur, qui lui soumet une idée assez incongrue pour pouvoir financer la remise à neuf de l’appartement avant sa vente : l’héberger, lui, gratuitement, mais surtout, louer au fur et à mesure de ses travaux, les nombreuses chambres du bien immobilier… 

Ada ne s’imaginait pas du tout vivre une colocation en grand nombre, avec des occupants aussi originaux les uns que les autres, mais surtout, se voir complètement troublée par le charme charismatique du beau irlandais Brody…
D’un naturel  solitaire, Ada va voir son quotidien complètement changé et chamboulé…pour son bien ou pour l’achever ?

Une histoire de colocation, présentée comme déjantée qui plus est, je ne pouvais que me jeter dessus ! 

Et encore une fois, comme souvent avec les romans signés Emma Green, quelle histoire !!!

Nous voici projetés dans la vie d’Ada, jeune femme qui a connu très jeune une grosse tragédie, qu’elle traine encore à 24 ans comme un boulet, un handicap à la vie. 
Même si sa tante Ethel, une jeune trentenaire lesbienne assumée, excentrique à souhait, a tout fait pour que sa nièce soit au plus équilibrée dans sa vie, Ada a quelques lacunes au niveau sociabilité. 
Et pourtant, il va bien lui falloir sortir de sa bulle car un challenge s’impose à elle : vivre avec une multitude de personnes, toutes aussi différentes les unes que les autres.

Premier souci : cohabiter avec Brody, le chef de travaux des rénovations de son appartement.

Bizarrement, il arrive à s’imposer et une complicité quelque peu tendancieuse va s’instaurer entre lui et Ada. 
Il faut dire que l’architecte est charismatique, secret et mystère alternent avec humour et cynisme.

Ada se retrouve vite intriguée…et charmée ! Mais Brody n’est pas un homme comme les autres, lui aussi traine ses casseroles et s’enfuit dès que quiconque commence à le percer à jour.

Si Ada reste secrète sur ses souvenirs et les drames vécus, Brody n’est pas en reste, on a juste envie de le découvrir, de l’obliger à ouvrir son cœur tant on ressent sa détresse intérieure.
Et puis on veut savoir pourquoi il arbore régulièrement des tatouages d’arc en ciel ou de licornes.

En tout cas, on ne peut qu’envier Ada sur ce colocataire parfait : plein d’humour, doué de ses mains (dans les travaux de l’appart voyons !!!), sachant cuisiner et compréhensif par-dessus tout.
Difficile de ne pas craquer !

Ada de son côté, est en pleine remise en question. On ne peut pas l’en blâmer, la vie ne lui a pas fait de cadeau, elle est jeune et à ce moment de sa vie, il ne s’agit pas simplement de tourner une page mais carrément d’en clôturer un tome, et pas des moindres.

Les différents colocataires qui vont rejoindre le 10, Golden Lane m’ont tous fascinée : si caricaturés et pourtant tous si réalistes ! 
Dermot, le philosophe aux slips douteux, Charlotte la jeune française migraineuse et sa ménagerie hors du commun, Callum, le sportif sourd, Maeve la parfaite poupouf, Elif la douce rêveuse fan de romance.
Tous sont intrigants, adorables, loufoques… mais si réels ! 

Très représentatifs d’une société actuelle, ce « melting pot » va réussir à cohabiter, se charrier, se comprendre, s’accepter, se compléter…une jolie leçon de vie écrite avec beaucoup d’humour et de bienveillance.

En dehors de ces personnages variés, j’ai été complètement transportée par l’histoire en soi. 

Pour moi, il s’agit d’une ode au dépassement de ses limites, à la volonté d’avancer, à aller à l’encontre des difficultés passées. 
Ce roman est beau, entrainant, drôle alors qu’il touche des sujets graves et je salue la plume des auteurs en ce sens : durant cette lecture j’ai pu sentir les larmes me monter aux yeux (ah ! ce moment où l’on découvre l’histoire du petit cormoran me donne toujours autant de frissons … et ce fameux jour de noël… ) tout autant que j’ai ri (les joutes verbales échangées, les réflexions de « Migraine »…). 
Bref, un roman complet à tout point de vue , les émotions larmoyantes côtoient les éclats de rire, la sensualité et le jeu de séduction alternent avec les portes claquées et les éclats de voix, le quotidien se voit chargé de rebondissements imprévisibles.

Si je devais aussi en retenir une citation, ce serait certainement ce plus beau compliment que l’on puisse faire à une femme : 

« - C’est pour ça qu’il t’aime bien, je crois. Qu’il est différent avec toi.
-          Parce que je suis comme lui ?
-          Parce que tu n’es pas comme toutes les autres. »

Bref, je pourrai écrire des pages et des pages sur ce roman, tant je l’ai adoré…mais je préfère vous laissez le découvrir. Attendez-vous à rire, à avoir une boule dans la gorge, à trembler, à vous énerver, à ne pas vouloir que l’histoire se termine, à entrer dans une colocation aux membres aussi attachants que déjantés, à être témoin de provocations en tout genre, qui donnent des frissons ou qui vous feront enrager… Bienvenue au 10, Golden Lane !


Sans hésitation  ni suspense, c’est un véritable 
 





https://editions-addictives.com/catalogue_livre/




https://amzn.to/38eHP1j
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire