mercredi 15 janvier 2020

Pour mieux te détruire T1 de Ellen Stuart

Lips & Co éditions, collection Lips & Roll, 15 janvier 2020, disponible au format papier et numérique









« Je n’ai pas de limites, si je veux un truc ou le faire, je le prends, je le fais. Pourquoi aurais-je peur alors que je n’ai plus rien à perdre depuis longtemps ? »
 
La majorité approche, la rentrée à l'université également. L'avenir est plein de promesses, mais la réalité rattrape bientôt Marie et sa petite vie bien rangée.
Tout ce qu'elle pensait acquis s'envole en fumée, sans compter sur ce type prétentieux et arrogant qui prend un malin plaisir à l'humilier chaque fois qu'il la croise à la fac.
Pire encore ! Sa mère lui annonce qu’elles vont devoir partager leur intimité avec son nouveau petit-ami et son fils... ce type.
Que feriez-vous si l'objet de votre colère devenait soudain votre colocataire ?







Voici donc un roman à 2 voix :

nous avons Marie Valleray, 17 ans, qui va entrer en fac de psycho en septembre. 

Passionnée de danse classique, elle habite avec sa mère (ses parents étant divorcés et Marie ne supportant pas sa nouvelle belle-mère un peu trop jeune à son goût) et passe son été à travailler comme serveuse dans un café. 
Difficile pour elle de ménager un peu de temps pour son petit ami, Tristan, avec qui elle entretient une relation un peu tumultueuse depuis 8 mois, et pour ses amies Pixie, Léa et Inès. 

C'est lors d'un service qu'elle fait une malheureuse rencontre... elle renverse accidentellement du café sur un client plutôt détestable : Will Thomas (la seconde voix du roman) qui va dés lors lui pourrir complètement la vie. 
C'est si facile pour ce bad boy en 3ème année d'informatique de provoquer et d'humilier la timide Marie ! 
Will ne va pas se priver de ce petit plaisir, d'autant plus que cela amuse beaucoup ses 2 amis Benji et Jérémy…
A partir de ce moment, Marie aura beau éviter Will, le destin le remettra toujours sur son chemin : à la fac et pire, au sein même du petit équilibre familial qu'elle s'est construit avec sa mère, cette dernière ayant décidé de s'installer avec son nouveau compagnon qui n'est autre que le père de l'enfant terrible… La colocation s'annonce difficile et la guerre est déclarée !

Dans un premier temps, j'ai été complètement séduite par la couverture du roman : je l'ai trouvée magnifique, mystérieuse aussi, mais j'avoue qu'elle m'a vraiment attirée.
Puis le résumé, j'aime bien tout ce qui tourne autour des colocations difficiles, des coups bas, des caractères antagonistes qui commencent par se détester avant de se découvrir…
Il ne restait plus qu'à faire connaissance avec Marie et Will, lire leur histoire (enfin au moins la première partie) afin de savoir si j'allais être comblée… et ce fut le cas.

Marie est attachante sur bien des points. 

Jeune, mignonne sans trop avoir l'air de s'en rendre compte, entière...Elle s'inquiète toujours pour les autres avant de se préoccuper d'elle-même. Si elle semble timide et un brin candide, elle cache tout de même un caractère un peu plus fort, un peu comme une bombe à retardement...Elle est gentille mais il ne faut pas trop titiller le détonateur.
Son histoire est celle de beaucoup de jeunes filles : pleine de rêves et surtout de beaucoup de désillusions. Pourtant, Marie ne se lamente pas plus qu'il ne le faudrait, elle essaie de rebondir et d'enfin penser un peu à elle… Il lui faut un petit coup de pied au postérieur, et pour ça, Will est toujours volontaire !

Will….Ah Will ! Qui n'a jamais croisé un « Will » à la fac ?  

Le beau gosse de service, tête brûlée, arrogant, coureur de jupons, celui qui se prend un peu pour une star et traîne derrière lui son public… Le sale mec par excellence s'il nous place dans la catégorie de ses ennemis ! 
C'est un jeune homme perpétuellement en colère qui cache au fond de lui des secrets qui le rendent insupportable. Ce mec qu'on a envie d'aider, sans savoir comment puisque sa fierté l'empêche d'accepter la moindre main tendue...Celui qui agit parfois un peu trop impulsivement et met du temps à se rendre compte de ses erreurs… Bref, pour s'ouvrir, pour vivre et non plus subir la vie, il lui manque ce petit quelque chose qui lui apprendrait ce qu'est d'être heureux… 

Et pour ça, Marie et sa joie de vivre ne sont pas loin.

L'histoire en soi n'est pas sur-développée dans ce premier tome, le roman pose avant tout les personnalités de Marie et Will, les intrigues, et pourtant il est chargé en rebondissements. 

J'ai été très vite emportée tant par l'histoire à suivre que par la plume d'Ellen Stuart. Le récit, ainsi narré, est une sorte de confession des 2 personnages principaux envers le lecteur qui est souvent pris à témoin. L'auteure a su parfaitement anticiper les réactions et pensées qui peuvent nous animer à la lecture de cette histoire...C'est original et très prenant à la fois !

Bien sûr, certains pourraient trouver la narration un peu adolescente parfois, le comportement de Will ou Marie un chouïa immature...mais il ne faut pas oublier qu'ils ne sont pas encore adultes, et bien que Will fasse preuve parfois d'un caractère un peu trop fort de par son passé, il n'est encore qu'un fringuant étudiant venant d'entrer dans la vingtaine.

J'ai retrouvé dans cette histoire une ambiance à la Anna Todd dans « After » … Attention, l'histoire n'est pas semblable, mais c'est un peu la même atmosphère, les longueurs d'After en moins (ouf!) : de jeunes étudiants, une fille qui cherche à asseoir sa personnalité, un bad boy qui veut lui faire du mal coûte que coûte… Bref, des péripéties de « jeunes » quoi ! Et perso, j'adore ça !!!  

Maintenant, reste à connaître la suite...Et j'ai hâte !

J'ai juste un petit bémol à préciser : j'aurai apprécié un peu plus d'approfondissement dans certains points évoqués dans ce premier tome. 
En effet, nous apprenons que Marie adore la danse (pourtant cette passion n'est pas si souvent évoquée dans le roman), elle et Will fréquentent des cours à la fac (et il n'en est rarement question, la fac n'étant qu'un lieu où ils se croisent…) 

Marie s'est-elle fait de nouveaux amis ? Etc etc .... 
Beaucoup de points auraient pu être un peu plus exploités à mon avis, pour éviter de s'enfermer dans une sorte de huis clôt entre Will et Marie… Peut-être dans les tomes suivants ?

En bref, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Le roman est frais, prenant, intriguant, les personnages sont attachants et parfois détestables à la fois, l'ambiance posée est intéressante (et la fin !!! je veux savoiiiiir!!!!)...Il me reste encore plein plein plein de questions auxquelles j'espère trouver des réponses dans les tomes suivants.

Pour un premier roman, la plume d'Ellen Stuart est tout simplement prometteuse !
 








https://editionslipsandco.fr/fr/lips-roll/216-pour-mieux-te-detruire-t1-9782377644995.html




https://amzn.to/2RdUjzg
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire