vendredi 15 novembre 2019

Les oubliées de K.R. Alexander

Éditions Bayard Jeunesse, 16 octobre 2019, 272 pages, disponible au format papier 






Le cauchemar !
Josie et sa petite soeur s'installent chez leur grand-mère pour un séjour à durée indéterminée.
Le pire, c'est que la maison, isolée, au-milieu de nulle part, donne sur une forêt sombre et menaçante.
Dès leur arrivée, leur grand-mère impose des règles strictes :
- Ne jamais traverser les bois.
- Ne jamais laisser entrer une poupée dans la maison.
- Ne jamais ouvrir les fenêtres après la tombée du jour.

Et chaque nuit, Josie fait le même rêve inquiétant : une voix d'enfant l'appelle à l'aide. Depuis, elle n'a plus qu'une idée en tête : fuir !
Mais il est peut-être déjà trop tard.


Parce que sa mère a perdu son emploi, Josie et Anna, sa petite soeur quittent Chicago pour venir s'installer chez leur grand-mère dans un trou perdu.

Contrariée par ce déménagement - et c'est un doux euphémisme - Josie craint déjà sa rentrée scolaire au sein d'un établissement où elle ne connait personne !

Raillée et chahutée par ses condisciples, elle se retrouve isolée jusqu'au moment où elle fait la connaissance de Vanessa.

Une fille hyper cool qui la traite en véritable amie bien que parfois, son comportement semble un peu ... bizarre ! 

Lorsque sa grand-mère qui semble, apparemment un peu perdue mentalement, lui fait 3 recommandations primordiales, Josie met cela sur le compte de la vieillesse mais elle aurait mieux fait d'écouter ce que lui recommandait sa grand-mère pas si à l'ouest que cela !


Pourquoi, mais pourquoi, dans les récits horrifiques, les personnages principaux n'écoutent jamais, jamais, ce qu'on leur dit ???

Pour Josie, les règles étaient pourtant simples : 

- Ne jamais traverser les bois.
- Ne jamais laisser entrer une poupée dans la maison.
- Ne jamais ouvrir les fenêtres après la tombée du jour.

Simple, non ?

Et pourtant, Josie va les transgresser toutes les trois et faire entrer chez elle le mal à l'état pur.

Josie s'ennuie chez sa grand-mère : pas d'internet, pas de câble, pas d'amies ... La loose totale.
Aussi quand elle fait connaissance de Vanessa - qui est la seule, soit-dit en passant, à lui offrir son amitié - s'empresse-t-elle de la considérer comme sa nouvelle meilleure amie.

Malgré certains détails qui la mettent mal à l'aise : la froideur de la peau de Vanessa, cet étrange collier qu'elle porte, sa discrétion totale sur sa vie (détails qui devraient lui mettre la puce à l'oreille), Josie préfère les occulter craignant de perdre l'amitié de la jeune fille.

Et lorsque la situation va tourner au drame, Josie trouvera en elle le courage d'affronter le danger ! 

La grand-mère que toute la famille considère comme perdant  un peu - et même beaucoup - la tête,  n'écoute pas ses propos qu'elle considère comme des délires de vieille femme ! (À sa décharge, pas sûr que j'aurais cru à ses propos)

Et pourtant, elle connait la menace qui pèse sur sa famille, le mal qui rôde dans la forêt, l'ennemi redoutable qui se cache dans le bois.

Je dois reconnaitre que pour un roman réservé aux jeunes à partir de 12 ans, l'angoisse est bien présente.

J'ai oscillé principalement entre 2 sentiments : l'agacement face au manque de prudence et de jugeote de Josie et  à sa façon de faire l'autruche et l'angoisse de ces fichues poupées aux yeux morts et de l'ambiance particulièrement glauque et horrifique à souhait !



En bref, une histoire d'horreur qui m'a quelque peu secouée - malgré mon âge vénérable - et une angoisse qui ne cesse de croître au fil des pages avec un dénouement tout à fait digne de ce genre de récit !



https://www.bayard-editions.com/jeunesse/litterature/des-12-ans/les-oubliees





https://amzn.to/378y2Kh
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire