mardi 10 septembre 2019

Du sang sous les acacias de Bernadette Richard

Favre éditions, 12 septembre 2019, 312 pages, disponible au format papier






Un polar animalier où l'humour le dispute au suspense, et où les bêtes occupent un rôle central.

Yànnis Cortat est flic au sein d'une section internationale dédiée à la lutte contre le braconnage et toute forme de violence menaçant la faune. Il partage son temps entre ses enquêtes de terrain et sa famille.

Il est appelé en Tanzanie pour démêler une mystérieuse affaire de cœurs arrachés. Une amie proche, la journaliste américaine Violette McIntosh, prend l'avion avec lui. Elle emmène également son chien, Platon, qui ne la quitte plus depuis qu'elle a perdu sa fille et son compagnon dans un accident avec délit de fuite. Un drame qui la hante et la rend dangereusement sauvage.

En Afrique, les recherches piétinent malgré l'aide d'une biologiste parisienne, aussi efficace qu'irrésistible, tandis qu'en Suisse, l'ex-épouse de Cortat est blessée à coups de couteau par un mystérieux agresseur. Tétanisé par l'angoisse, Cortat tente malgré tout de poursuivre son enquête. Son équipe est aux prises avec une secte obscure, mais toutes leurs pistes semblent se dissoudre dans la chaleur étouffante de la brousse.

Pendant que les humains se torturent, se provoquent ou se séduisent, Platon, lui, a suivi et découvert l'assassin. Mais comment un bouledogue français peut-il se faire comprendre de sa maîtresse ? 


Dès les premières pages, nous vivons un crime horrible en direct  : la victime est endormie par une fléchette hypodermique (heureusement pour elle !) par l'assassin, avant de se retrouver la cage thoracique ouverte et le coeur arraché ! (avec une précision toute chirurgical mais quand même !!!)

Une mort bien sordide réservée aux victimes qui risquent d'être nombreuses !

Sauf si Yànnis Cortat, flic qui lutte contre le braconnage parvient en compagnie de son amie Violette McIntosh, journaliste et d'une biologiste de talent et super sexy Amélie de Saint-Sauveur, à découvrir qui est ce meurtrier assassin.

Violette a connu il y a quelques années un terrible drame dans sa vie qui a failli l'anéantir, c'est d'ailleurs suite à ce drame qu'elle a fait la connaissance de Yànnis et qu'ils sont devenus de très bons amis.

Yànnis, toujours parti en mission, a fini par divorcer de son épouse bien qu'ils soient rester tout deux très bons amis et les sentiments toujours présents.
Lorsqu'il doit lui aussi subir une terrible épreuve, son enquête va en pâtir mais il finira par prendre le dessus.

Quant à Amélie, elle est certes très douée dans son domaine mais est quelque peu ... comment dire ? Écervelée et surtout, irrésistible aux yeux de la gente masculine de par son apparente innocence, sa sympathie, ses tenues et son charme.

Mais surtout, n'oublions pas Platon, le bouledogue français de Violette qui l'accompagne partout, partout, partout et qui va être, involontairement, le témoin d'un des meurtres.

Mais comment, en tant que canidé, faire comprendre  à sa maîtresse adorée, qui est le coupable ? 

Et surtout, ne risque-t-il pas de devenir la prochaine cible ?

Le moins que l'on puisse dire est que je ne m'attendais pas à rencontrer un tel tueur en série !

Je suis parvenue à ne pas révéler qui sont ses malheureuses victimes mais tout comme moi, vous allez être surpris !

Nous suivons nos amis dans leur enquête au coeur d'une Afrique accablée par la chaleur et parallèlement, à Paris, où le frère d'Amélie, suite à une soirée bien arrosée, a laissé s'échapper Attila, l'animal de compagnie un peu spécial de cette dernière !

Le passage d'un lieu à un autre m'a déstabilisée car je trouve que cela a coupé le rythme du récit mais c'est peut-être, justement, l'effet recherché par l'auteure.

À part ce petit détail, l'humour, malgré les drames, est bien présent en la personne de cet adorable cabot !


Pour lui, sa maîtresse est tout : sa protectrice, son amour, sa mère de substitution, son idole et plus encore !
Pour Violette, Platon est tout aussi important et vital, elle lui voue aussi un amour sans borne et est toujours aux petits soins pour lui.

Il charme tout le monde et devient très rapidement la mascotte de l'équipe en Afrique et de tous les rangers  de la réserve ... enfin ...  presque tous!
C'est fou les choses qui peuvent se passer dans sa petite tête !
Il a le don de se faire des amis dont certains sont complètement atypiques et auxquels nous n'aurions jamais pensé ! 

En bref, une enquête menée de main de maître par nos enquêteurs mais résolue, il faut bien l'admettre grâce à Platon, LE témoin essentiel dans l'affaire et un coupable inattendu !

C'est avec plaisir que je suivrai les nouvelles aventures de Platon et, accessoirement, de sa maitresse !






https://amzn.to/2ZSn3zK

Aucun commentaire:

Publier un commentaire