mercredi 14 août 2019

Une enquête d'Arrowood T2 L'affaire Birdie Barclay de Mick Finlay

HarperCollins éditions, 9 mai 2019, 420 pages, disponible au format papier et numérique






1896 : Sherlock Holmes fait une fois de plus les gros titres, et résout des affaires pour la crème de la crème de la société londonienne. Mais dans les quartiers mal famés de la ville, loin du confort de Baker Street, le détective privé William Arrowood doit faire face à des cas tout aussi difficiles et beaucoup moins bien rémunérés. Arrowood ne porte pas Sherlock Holmes dans son cœur, et revendique une méthode de travail radicalement différente.
Aussi, lorsque M. et Mme Barclay font appel à lui et à son assistant Norman Barnett pour retrouver leur fille Birdie, déficiente mentale, Arrowood est persuadé qu’il ne mettra pas longtemps avant de mener à bien son enquête. Mais les choses se compliquent lorsque leurs recherches se transforment en enquête pour meurtre, alors qu’un de leurs témoins est retrouvé assassiné…

 
 
Dans ce second tome, nous retrouvons Arrowood et son assistant Barnett face à une nouvelle enquête.

Ils sont engagés par les Barclay pour retrouver leur fille, Birdie, déficiente mentale que, depuis son mariage, ils ne parviennent plus à contacter, étant refoulés à chaque tentative par la belle famille.

C'est donc avec beaucoup de sympathie pour ces pauvres parents éplorés qu'Arrowood accepte l'affaire.

Mais voilà, cette enquête va se révéler beaucoup moins facile qu'elle ne l'est et les parents moins éplorés qu'ils ne paraissent !

En plongeant dans l'univers des asiles pour idiots et imbéciles, notre tandem atypique va se retrouver mêler à une sordide affaire qu'ils vont tenter de démêler malgré les dangers et les coups et blessures qu'ils vont récolter, allant jusqu'à affronter un tribunal !

Vous avez très probablement réagi en lisant les mots "idiots" et "imbéciles" !

Mais alors que, de nos jours, ces deux termes sont plus des insultes qu'autre chose, à l'époque où se déroulent les faits, ces noms désignaient les personnes présentant un retard mental plus ou moins important ainsi que celles  atteintes de trisomie 21.

En effet, au XIXième siècle, la neurologie n'en était qu'à ses balbutiements et les termes que nous employons de nos jours, n'étaient pas encore d'actualité.

Arrowood est toujours aussi remonté contre Sherlock d'autant plus que lors de sa dernière affaire résolue, le nom d'Arrowood n'apparait nulle part !
Ce qui le plonge dans une terrible rage avec un sentiment - justifié selon moi - d'injustice à la clef.

Encore une fois, Barnett va s'en prendre plein la  ... figure mais cette fois, son patron en partagera une partie lui aussi.

Ils vont découvrir une vaste escroquerie au sein d'un asile "bien sous tout rapport"

Arrowood et Barnett vont devoir utiliser des moyens à la limite - et parfois même hors - de la légalité, ce qui va, non seulement les amener à risquer leur vie mais aussi à passer aux yeux de la justice d'innocents à coupables.

Encore une fois, l'enquête est menée brillamment et nous tient en haleine jusqu'au bout mais Arrowood et Barnett !!!!

Mon dieu, ce qu'ils peuvent être sales et négligés, avec un manque total d'hygiène et de savoir vivre.


Et vas-y que je rote et que je pète sans retenue, ils boivent comme des trous.
D'ailleurs, au cours de leurs recherches, ils passent autant de temps à boire, à manger - pas sainement du tout, mais bon, à l'époque, c'était comme ça - qu'à mener leurs investigations.


Heureusement que la fonction "odorama" n'existe pas encore pour la lecture !



De plus, l'entente entre les deux hommes n'est pas des meilleures, ce qui done parfois lieu à des brutalités !


En bref, malgré des personnages peu ragoûtant, l'intrigue reste captivante et j'ai même éprouvé de la sympathie pour ce malheureux enquêteur qui, au contraire de Sherlock, ne récolte que l'opprobre et le mépris alors que, malgré ses méthodes peu orthodoxes, il parvient quand même à résoudre avec brio, ses enquêtes !
 




https://www.harpercollins.fr/livre/11812/harpercollins-noir/l-affaire-birdie-barclay



https://amzn.to/2MVCp3z


Découvrez la chronique du tome 1 en cliquant sur la cover 
https://www.lesreinesdelanuit.com/2019/08/arrowood-de-mick-finlay.html?fbclid=IwAR0MZg5wu0jW3UtpYQgTwEOLmGwrK1AwpFEA20kB1hHOMidR7gTIaZXae8o

Aucun commentaire:

Publier un commentaire