vendredi 12 avril 2019

Méchante, moi ? Sûrement pas ! de Claire Mathenay & Jeanne Decerny

Editeur : Harlequin (20 mars 2019) Ebook
format poche : 194 pages 



Objectif: survivre. Stratégie: tous les moyens sont bons
«  Gentille  »  ? Voilà bien un adjectif que personne n’a jamais employé pour qualifier Coralie. Ambitieuse et fonceuse, elle n’a besoin de personne et ne s’encombre pas de manies aussi chronophages que la politesse ou l’amabilité. Saboter la présentation de sa collègue, balancer à chacun ses quatre vérités en plein repas de famille ou encore éjecter cet égoïste qui pensait lui voler son espace dans le métro  : c’est son quotidien. Mais ça n’a rien à voir avec de la méchanceté. Non, c’est de l’écologie  : il ne s’agirait pas de gâcher une énergie précieuse avec des imbéciles. Mais le destin et une fracture du tibia vont venir bouleverser sa perception du monde et ses priorités…




Coralie Bernin a tout pour être heureuse : un super boulot dans le marketing (d'ailleurs elle est actuellement sur un gros projet), prend soin d'elle au possible, un appart agréable et une meilleure amie qui lui ressemble… Sauf que Coralie n'est pas une « gentille ». Bien au contraire ! Attention à ceux qui l'approchent ! Ainsi, chacun de ses collègues subissent son sale caractère et se voient tous affublés de vilains surnoms, idem pour ses voisins qu'elle ne veut au grand jamais côtoyer, et sa meilleure amie Lucie n'est en fait qu'une agréable compagne pour critiquer et se moquer de tout le monde ! Même sa famille y passe...Ok, ses parents savent se montrer un peu lourds vis à vis de son célibat, Ok sa grande sœur Delphine lui semble trop « rangée » et surtout ennuyeuse à souhait dans sa vie si parfaite, mais il n'empêche que Coralie ne les ménage pas dans ses réflexions acerbes !
Alors quand Coralie semble commencer à perdre pied dans sa vie de Tatie Danielle après des déconvenues au boulot et surtout un accident bête qui l'immobilise chez elle pour plusieurs semaines, elle ne peut que constater le vide qui l'entoure, et c'est vite pesant ! Il va falloir lui trouver une occupation avant qu'elle ne devienne complètement folle… et quoi de mieux que de se lancer dans une enquête sur un parfait inconnu à ses yeux ?

Si j'ai adoré au début l'histoire de Coralie et surtout sa personnalité, j'avoue être restée sur ma faim par la suite :-(
En effet, le côté machiavélique, limite sociopathe de l'héroïne m'a beaucoup amusé. Ce sale caractère, ces réflexions un peu snobinardes, cette critique facile...tout était réuni pour me plaire ^^

Mais très vite, l'histoire a pris un nouveau tournant... et malheureusement la personnalité de Coralie aussi !
Trop de changements pour que ce soit crédible, ou en tout cas, carrément un virage à 180° qui ne m'a pas du tout convaincu :-(
Même si il était prévisible que Coralie ne resterait pas une « vilaine », à ce stade, c'était clairement « trop »…
Rien que l'enquête menée sur Michel Carnon : si l'idée de départ était vraiment sympa selon moi, le fait que cela devienne une obsession pour cette jeune femme qui, à la base, se fout de tout et de tout le monde m'a un peu perdue… sans parler du béguin soudain, de son envie d'aider, sa peur de décevoir etc etc l'ensemble ne correspondait plus du tout à la Coralie des premières pages et l'évolution de son personnage a été trop rapide à mon goût.

En gros, je retiendrai tout de même la jolie morale du roman, mais à part ça, je pense que j'oublierai assez rapidement la trame de l'histoire et ses personnages trop nombreux et caricaturaux pour moi.
Bref, une histoire un peu trop « gentillette » par rapport à ce que le résumé annonçait, et qui ne m'a pas emportée...

Je soulignerai tout de même l'humour très présent et le rythme soutenu rendant le roman très vivant et qui m'ont empêché de lâcher ma lecture en cours de route :-/




Aucun commentaire:

Publier un commentaire