vendredi 12 avril 2019

Cooper Training T1, Julian de Maloria Cassis

Hugo Roman, 11 avril 2019 - Poche 409 pages
Disponible en eBook



Entre haine et amour il n'y a qu'un pas, sauront-ils le franchir ?
Amy est une forte tête qui refuse de se laisser marcher sur les pieds. Face au comportement plus que douteux de l'un de ses collègues, ses convictions lui ont valu de perdre son dernier travail.
Mais après des mois au chômage, Amy a besoin d'un job à tout prix. Lorsqu'elle entend parler d'un poste de secrétaire dans une salle de sport, elle saute sur l'occasion.
Julian, le propriétaire aussi sexy qu'exécrable, refuse de l'embaucher car elle " ne correspond pas au profil ". C'est mal connaître Amy... Elle ne lui laissera pas d'autre choix que de l'embaucher, il lui fera vivre un enfer pour qu'elle démissionne.
Dans une ambiance électrique, Amy et Julian commencent à se lancer des défis. Mais ils pourraient vite se retrouver pris à leur propre jeu.
L'un et l'autre parviendront-ils à mettre leur fierté de côté et à écouter ce que leurs cœurs murmurent ?


Amy Wilkinson est une femme de caractère qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, et encore moins impressionner. Voilà pourquoi lorsqu'un des avocats du cabinet juridique, dans lequel elle bosse en tant d'assistante de direction, lui fait du rentre dedans en abusant de son statut, Amy n’hésite pas à le remettre à sa place. Quitte à perdre son boulot. 
Désœuvrée depuis des mois, elle accepte un entretien d’embauche sans savoir de quoi il s'agit réellement. Quelle n'est pas sa surprise en découvrant une salle de sport et son propriétaire  bodybuildé à la Schwarzenegger et couvert de tatouages : Julian Cooper. Elle si propre sur elle, à la limite du guindé, fumeuse et pas sportive pour un sou va se confronter à un nouveau challenge. Et non des moindres. 
Si elle est prise à l'essai, son nouveau boss est bien décidé à tester ses limites. La compétition est lancée… 

J'ai de suite été séduite par la plume de l'auteure, fraîche et attractive. Ainsi que par le caractère fort de l’héroïne. Une femme entière, cash et qui s’assume pleinement. C'est très facile de s'identifier à elle. Et encore plus, de s’attacher à elle. Étant la narratrice exclusive, c'est elle qui, dans un premier temps, m'a charmée. Pour Julian, c'est venu sur le tard. Déjà sa description physique ne m’attire pas forcément. Eh oui, je ne fantasme pas sur les hommes hyper tatoués et encore moins lorsqu'ils sont trop musclés. Compétiteur en haltérophilie, j'imagine d'ici la taille de ses biceps lol. De plus, notre Julian ne se montre pas sous son meilleur jour. Il se comporte souvent en trou du cul. Cependant, au fil des pages, on entrevoit ce qui se cache derrière cette façade bourrue et là, le charme opère. Après cela, on ne peut que l’aimer. 

J'ai trouvé cette histoire, en dehors d'être bien écrite, très addictive. On se laisse vite happer par leurs échanges houleux et cette attirance électrique qui nimbe les personnages de sensualité. Alors même si la trame est sans surprise, que l'on devine aisément les rebondissements à venir, j'ai pris un grand plaisir à les suivre. C'est donc avec un enthousiasme certain que je lirai la suite. 

Juste avant de conclure, il y a toutefois un point qui m'a déroutée. Pourquoi avoir choisi de poser cette romance en Californie ? Elle aurait très bien pu se dérouler à Tombouctou, ça n'aurait rien changé. Puisque l'auteure ne nous fait part d’aucune description, ni sur les lieux environnants ni sur l’ambiance, la chaleur, les odeurs… juste le nom de la ville placé à 2 ou 3 reprises. De mon point de vue, autant ne pas mettre de nom du tout, car là, on s’attend à voyager et ce n'est pas le cas. Après,  c'est un micro détail qui ne gâche en rien la lecture. Juste une incompréhension de ma part que je tenais à évoquer. 

En bref ? Un premier tome à la hauteur de mes attentes.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire