lundi 18 mars 2019

Never again de Sarah Dessen

Lumen éditions, 15 novembre 2018 - Grand Format  476 pages
Disponible en eBook





Comment pardonner l'impardonnable ?
Le frère de Sydney, beau et charismatique, domine depuis toujours sa petite famille : Peyton monopolise toute l'attention de leurs parents et se taille la part du lion quel que soit le domaine. Mais quand il atterrit en prison après avoir provoqué un accident grave, la jeune fille, au lieu de retrouver un peu d'air, se sent au contraire de plus en plus invisible, comme si elle errait à la dérive dans sa propre vie, perdue, sans attaches. 
Elle s'inquiète surtout du désintérêt des siens pour la véritable victime, le garçon que Peyton a condamné à vivre dans un fauteuil roulant. Après avoir changé de lycée, elle se lie d'amitié avec un frère et une sœur dont elle ne tarde pas à rencontrer la famille. Excentriques et accueillants, blessés par la vie mais infiniment joyeux, les Chatham vont l'aider à se trouver une place dans son nouvel environnement. Rompre définitivement ou pardonner, forcer ses parents à la regarder en face au moins une fois, choisir son chemin et parvenir à s'avouer les sentiments qu'elle sent naître en elle... Autant de défis qu'ils vont l'aider à relever à leur manière. 



 Je ne savais pas trop dans quoi je m'embarquais avec cette lecture, mais n'ayant jamais lu la plume de Sarah Dessen, je trouvais que c'était une bonne occasion d'y remédier. 
Malheureusement, je n'ai pas été charmée par cette histoire. Bien trop loin de mon registre de lecture habituel. Pendant les trois quart du récit, je me suis demandée où l'auteure voulait nous amener. J'aurais bien envie de dire nulle part, mais je sais que c'est faux - même si c'est ainsi que je l'ai perçu. Je pense seulement que mes attentes étaient différentes. Il n'y a pas d'action ni même de rebondissements, le récit est, pour moi, trop linéaire. Et, si j'osais, je dirais même ennuyeux. 

Car c'est bien là le problème : il ne se passe rien ou presque. Nous suivons la vie sans dessus dessous de Sydney. Jeune adolescente qui se sent effacée et oubliée face aux problèmes de son frère aîné. Ses parents, surtout sa mère, se consacrent entièrement (et uniquement) de leur fils, inculpé pour avoir renversé un cycliste alors qu'il était en état d'ivresse. Bien que coupable, ses parents le considèrent plus ou moins comme la victime. Or, Sydney, même si elle se tait et garde son jugement pour elle, est loin d'être de cet avis. C'est la seule qui se rend compte que son frère  a commis un acte grave, que son inconscience a engendré la paralysie d'un jeune garçon. Elle le sait, elle le hait pour ça, pourtant elle ne dit rien. D'ailleurs, elle ne dit jamais rien. Et ça finit par agacer. Elle culpabilise  à la place de son frère, elle est elle-même victime d'injustice de la part de ses parents qui ne jurent que par leur fils,  elle ressent un malaise profond envers Ames, le meilleur ami de frère... Elle pourrait agir, parler, s'expliquer avec sa famille. Mais non. 
Je n'ai pas aimé ce caractère trop docile. J'ai eu envie de la secouer plus d'une fois. Quand à sa mère, je l'aurais bien étripée. Quel manque de discernement ! Grrr. 
Voilà pour les émotions que j'ai ressenti. 
Pour le reste, hélas, c'est un peu comme ce récit : un électrocardiogramme plat. Tout simplement parce que je ne suis pas sensible à ce genre de bouquins. 

J'ai lu beaucoup d'avis positifs, très positifs même... mais pour ma part, je ne me suis pas retrouvée dedans. Alors la seule chose que je peux vous dire, c'est de vous faire votre propre opinion. Maintenant, moi, je sais que je n'aime pas ^^.
  
En bref ? Je n'ai pas été convaincue par cette histoire. 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire