vendredi 22 mars 2019

CopyCat de Alex Lake

Pygmalion éditions, 6 févier 2019, 445 pages, disponible au format papier et numérique






Quand une vieille amie la contacte sur Facebook, Sarah Havenant découvre que deux profils existent à son nom. Un seul est le sien.
Pourtant, tout est terrifiant de précision sur l'autre. Elle y découvre des photos de son mari, de leurs enfants et même de l'intérieur de leur maison.
Et ce n'est que le début. Car celui qui a créé le second compte n'attendait qu'une chose : que Sarah le découvre.
A partir de cet instant, sa vie ne lui appartient plus...  

 
Sarah Havenant est médecin.
Elle vit une vie heureuse entre son mari, Ben et ses deux enfants.
Un jour, elle reçoit un message d'une ancienne connaissance qui voudrait la retrouver sur Facebook mais ayant deux profils, elle ignore lequel est le bon.
Surprise, Sarah découvre qu'il existe bien deux profils à son nom. Cela peut arriver ...
Mais lorsqu'elle découvre que sur ce profil apparaissent des photos de sa famille : enfants, mari et même de l'intérieur de sa maison, elle se pose des questions.
Lorsqu'en plus ses connaissances reçoivent, en son nom, des mails qu'elle n'a jamais écrit, le doute n'est plus permis : quelqu'un cherche à nuire et à détruire sa vie.

Mais pourquoi ? Dans quel but ? 
Comment cet imposteur connait-il autant de détails de sa vie privée et personnelle dont certains connus d'elle seule ?

Peu à peu, elle va se retrouver prise au piège d'une immense toile d'araignée, tissée avec machiavélisme par celui qui veut s'approprier sa vie.


Âmes sensibles s'abstenir ! 

Au moment où l'on parle de plus en plus des dérives des réseaux sociaux, ce récit fait froid dans le dos.
Bien sûr, Facebook n'est pas le seul moyen utilisé par cet inconnu mais voir à quel point on se trouve impuissant face à cela est loin de nous rassurer.

L'auteur nous offre ici un thriller habilement mené et le nombre de suspects potentiels ne nous aide en rien pour avancer dans les recherches.
Cela pourrait être Derek, un  patient de Sarah, un peu bizarre et qui met la jeune femme mal à l'aise ou Rachel, ancienne copine de fac, qui lui a révélé l'existence de deux profils Facebook à son nom ou bien Matt, un ancien flirt qui n'a jamais admis que leur histoire était terminée ou encore, pourquoi pas, sa belle-mère, qui n'a jamais approuvé son mariage avec Ben ou ... ou ...


Tant et tant de suspect que Sarah va finir par aller jusqu'à suspecter son propre mari.
Entre les faux comptes, les faux mails, les fausses lettres écrites de sa main, l'étau se resserre autour d'elle, elle s'empêtre de plus en plus dans le piège tendu par son ennemi.
Elle devient tendue, nerveuse, agressive, sur la défensive.

Au cours du récit, nous découvrons certains passages où le "harceleur"  s'exprime.
Il nous révèle peu à peu ses intentions, ses méthodes sournoises et terriblement ingénieuses pour faire plonger Sarah dans un véritable cauchemar éveillé, pour l'isoler de ses proches, pour insérer, petit à petit, dans leur esprit le doute sur la santé mentale de Sarah.
Mais les raisons qui le pousse à agir ne nous seront révélées que bien plus tard.

En bref, un thriller haletant, où le suspense et l'angoisse vont crescendo au fil des pages - mettant à mal nos pauvres petits nerfs - et avec un final totalement hallucinant !  







https://www.editions-pygmalion.fr/Catalogue/hors-collection/policier/copycat



https://amzn.to/2Welomx

Aucun commentaire:

Publier un commentaire