jeudi 14 février 2019

Tréfonds de Tom Clearlake

Éditions Moonlight, 22 décembre 2018 - Grand Format 473 pages
Disponible en eBook



Luca Ferrand est un jeune lieutenant de police prometteur.
Jusqu’au jour où il commet une erreur irréparable.
Six mois de mise à pied. 
Au matin d'une nuit d'errance dans Pigalle, il rencontre une jeune femme, Tanya. 
Elle lui dit être menacée et le supplie de l’aider. Ils vivent une nuit d’amour qui les marque du fer de la passion. Lorsqu’il lui dit qu’il est policier et qu’il peut l’aider, elle disparaît. 
Quelques jours plus tard, il apprend qu’un corps a été retrouvé.
Le corps d’une jeune femme, décapité, gisant dans un container au fond d’une impasse de Pigalle. L’autopsie révèle que cette jeune femme s’adonnait à des pratiques sexuelles extrêmes et qu’elle appartenait corps et âme à ceux qui lui ont ôté la vie. Une esclave, entièrement soumise à la volonté de ses maîtres. Sur son corps, un tatouage étrange. Le même que portait Tanya. 
Malgré sa suspension, Luca va se lancer dans une enquête acharnée qui va peu à peu accaparer sa raison. Il va s’enfoncer dans les bas-fonds des nuits parisiennes à la recherche de Tanya. Mais les voies qu’il empruntera seront sans espoir de retour.




Tom Clearlake est ce que je considère comme un véritable OVNI qui sait, dans ses œuvres, nous amener loin, très loin dans des histoires incroyables dont on ne ressort jamais complètement indemne…

Ici, c'est l'histoire de Luca Ferrand, ce lieutenant à la Crim' à Paris, presque 32 ans et fraîchement célibataire puisqu'il s'est séparé de sa compagne 2 mois auparavant. Il faut dire que ce n'est pas simple de mener vie de couple et carrière passionnée de flic ! Depuis, il a un peu le moral en berne…
Appelé sur un braquage avec son équipier l'inspecteur Berthelot (dit « Panzer »), les choses tournent mal et Luca se retrouve mis à pied pour 6 mois. Gros coup dur pour lui ! Il va donc se laisser aller...l'alcool et des hallucinations vont le tirer vers le bas et l'amener à traîner dans le quartier de Pigalle, où il va croiser le chemin d'une femme mystérieuse, Tanya, qui l'implore de l'aider… Ils passent une nuit torride mais lorsque Luca émerge de ses brumes d'alcool, il découvre que la belle a disparu sans lui laisser le moindre indice pour la retrouver. Obnubilé par cette femme et ce qu'elle a pu devenir, Luca va faire appel à son collègue et ami Bernard Michaud pour la retrouver. Ce dernier lui apprend vite qu'une femme qui pourrait correspondre à Tanya a été retrouvée morte dans des conditions assez sordides. En outre, l'autopsie démontre qu'elle avait des activités sexuelles un peu spéciales touchant notamment au sadomasochisme. Luca ne peut pas croire qu'il s'agit de Tanya et décide de continuer ses recherches pour la retrouver. Le seul indice qu'il possède et qui la relie au cadavre retrouvé est le tatouage mystérieux identique qu'elles possèdent à leur poignet…
A force de persévérance, Luca va vite avancer dans son enquête qui va le mener là où il n'aurait jamais imaginer arriver un jour, une sorte de société secrète dans laquelle il est impossible de faire demi-tour …

Quelle histoire !!! mais quelle histoire !!!
D'une simple enquête policière somme toute banale, on évolue vers les clubs BDSM, puis un ordre secret sataniste pour arriver enfin ...aux tréfonds !
En premier lieu, je mettrai tout de même un avertissement : si Tom Clearlake annonce la couleur en qualifiant ce roman d'horrifique, en effet, il l'est. On est au-delà du simple thriller sanglant, on est dans la torture physique (pour les personnages) et psychologique (pour eux toujours mais aussi pour le lecteur!). Il faut donc aimer l'hémoglobine pour se lancer dans cette lecture.
Voilà, vous êtes prévenu, alors maintenant bienvenue dans « Tréfonds », là où l'on côtoie le pire de l'humain, là où l'on essaie de comprendre les origines du mal, là où on se pose 1000 questions sans oser imaginer la réponse…
Tom Clearlake a encore une fois parfaitement su m'emmener dans son roman en prenant le temps de faire évoluer cette histoire, tout en la rythmant de nombreux rebondissements. Un conseil : ne vous attachez pas trop aux personnages ;-)
Le côté horrifique est parfaitement respecté, le lecteur souffre tout autant que les personnages et j'avoue en avoir fait quelques cauchemars ^^
Aujourd'hui encore, je me surprends à sursauter lorsqu'une ombre apparaît dans mon champ de vision :-)

Si le roman se présente comme une histoire touchant au BDSM, je pense en effet que Tom Clearlake est un auteur un peu sadique pour nous faire passer par toutes les émotions au cours de ce roman :-D Je reste complètement ébahie devant ce talent d'écriture mais aussi d'imagination pour arriver à une telle histoire ! Comment peut-on un matin se réveiller et se dire « tiens, aujourd'hui je vais écrire sur le côté sombre de la nature humaine et au passage, creuser jusqu'aux origines du Mal » ? Il faut nécessairement être foncièrement doué selon moi… Surtout que lorsque l'on touche aux dernières lignes du roman, on a tendance à se demander comment on a pu en arriver là, alors que tout partait d'un « banal » thriller ? Je salue aussi particulièrement le travail colossal dans la description des lieux qui permet une cohérence parfaite des événements de l'histoire…Je ne visiterai plus certains quartiers de Paris avec le même regard ;-)

Selon moi, lorsqu'un auteur annonce un thriller horrifique et qu'en tant que lecteur, on souffre, on tremble, on a la nausée, on a peur, et on finit par un « et si c'était vrai… ? » , le contrat est complètement honoré et c'est une réussite , et c'est le cas pour « Tréfonds ». Je n'avais pas lu de thriller aussi passionnant et de cette qualité depuis fort longtemps !

En bref, il y a des auteurs qui nous font fantasmer, voyager, rêver (…), et il y en a d'autres qui nous font transpirer d'angoisse, nous obligent à des réflexions existentielles et nous hantent… Tom Clearlake fait partie de cette 2ème catégorie, sans conteste !
Amateur d'horreur, d'angoisse et de thriller, foncez, vous ne serez pas déçus !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire