mardi 26 février 2019

Le chant des ronces de Leigh Bardugo

Milan, 24 octobre 2018 - Grand Format 352 pages

Embarquez dans un voyage vers des terres sombres et dangereuses, peuplées de villes hantées et de bois affamés, de monstres bavards et de golems en pain d'épices, où la voix d'une sirène peut invoquer une tempête mortelle, où les rivières font de terribles promesses d'amour...
Ayama et le bois aux épines
Une jeune fille est envoyée négocier l'avenir de son royaume avec un terrible monstre.
Le renard trop rusé
Un renard compense son apparence disgracieuse par une intelligence hors du commun, qui pourrait bien lui jouer des tours.
La sorcière de Duva
Dans un village frappé par un hiver perpétuel, les jeunes filles se mettent à disparaître mystérieusement.
Petite lame
Une jeune fille découvre que les souhaits de son père à son encontre et ses propres envies prennent deux directions opposées.
Le prince soldat
Une réécriture inquiétante de Casse-Noisette.
Quand l'eau chantait le feu
Deux Sild aux voix merveilleuses quittent leur royaume marin pour la terre où elles rencontrent les mystérieux Grisha.

Bien plus que le recueil en lui-même, c'est avant tout l'objet livre qui m'a attirée. Couverture en dur et cartonnée, éléments brillants et en reliefs (ce qui ne se voit pas sur l'image au-dessus). Et, lorsqu'on ouvre le livre, on reste bouche bée face à sa beauté. Chaque page est ornée d'illustrations. Elles encadrent le récit et se fondent à merveille dans les écrits de Leigh Bardugo. 



Uniquement dans les tons de bleu et rouge, Sara Kipin, l'illustratrice nous offre de magnifiques dessins ! 




C'est franchement superbe et cela nous plonge encore plus aisément dans les contes de Leigh Bardugo. Je connaissais déjà sa plume grâce à Six of Crows ou encore Grisha, et c'est d'ailleurs l'autre raison qui m'a poussée à vouloir ce livre. L'auteure a une plume enchanteresse, parfaite pour narrer ce genre de contes. Bien-sûr, j'ai mes préférences (comme celui de Quand l'eau chantait le feu et La sorcière de Duva), mais je vous laisse vous faire propre opinion. 

En bref ? Un livre qu'on se doit d'avoir dans sa bibliothèque.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire