vendredi 1 février 2019

13 minutes de Sarah Pinborough

Castelmore, 14 novembre 2018 - Grand format 431 pages


Natasha, seize ans et reine du lycée de Brackston, ne se souvient pas comment elle a fini dans les eaux glacées de la rivière. La seule chose qu’elle sait : ce n’était pas un accident.
D’après le proverbe, il faut être proche de ses amis et encore plus de ses ennemis. Sauf que, au lycée, il est parfois difficile de les différencier.
Ses amies l’aiment, Natasha en est sûre. Mais ça ne veut pas dire qu’elles n’ont pas essayé de la tuer…

 Natasha, une lycéenne de 16 ans, est retrouvée un matin dans les eaux gelées d'une rivière. Sauvée in-extremis, son cœur a tout de même cessé de battre pendant 13 minutes. Ne se souvenant de cette soirée qui a fini en drame, la jeune fille n'est d'aucune aide aux autorités qui tentent d'éclaircir ce mystère.
La thèse du suicide est immédiatement repoussée, Natasha, la reine du lycée, n'est pas suicidaire. 
Une tentative de meurtre ? Non, impossible. Tasha est la fille la plus populaire, aimée de tous. L'accident semble donc être le plus évident. 
Et pourtant, rien n'est simple. Des secrets, des mensonges, des non-dits viennent parasiter les esprits, et plus l'enquête progresse, plus la vérité s'échappe...

J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais en ouvrant ce livre, mais certainement pas à découvrir des personnages aussi horripilants. Je pense que c'est ce qui a freiné ma lecture. Nous découvrons les protagonistes au fil des pages, et ce n'est pas joli joli. Nous plongeons dans un récit où le maître mot est : garce
Le truc, c'est qu'il n'y a pas un personnage pour sauver l'autre, chacun étant capable du meilleur comme du pire, surtout du pire. De ce fait, j'ai été déstabilisée, ne ressentant aucune sympathie ou empathie pour aucun des héros.
De plus, je trouvais l'intrigue "hyper prévisible". Cela me paraissait évident puisque nous avions tous les éléments en main pour résoudre l'énigme. Sauf, qu'en réalité, je suis une très mauvaise enquêtrice et que donc, j'avais tout faux ! L'auteure se joue du lecteur, sème de faux indices, quand d'autres, eux, passent à la trappe. Elle nous embrouille volontairement l'esprit pour ensuite lâcher tranquillement sa bombe. J'avoue, c'est bien joué ! Je n'ai rien vu venir. C'est un sacré coup de bluff, qui a su me tenir en haleine jusqu'à la fin. 
Maintenant, je suis curieuse de savoir, pour ceux/celles qui l'ont déjà lu, si vous avez découvert la vérité avant qu'elle nous explose à la figure ?

En bref ? Un roman surprenant, de bien des façons.   


Aucun commentaire:

Publier un commentaire