mercredi 12 décembre 2018

Irrespirable d'Olivia Kiernan

 
Hugo Thriller//Broché 368 pages//18 octobre 2018
Disponible en eBook 


 

Irréversible
Dublin. Le docteur Eleanor Costello, scientifique respectée, est retrouvée morte chez elle. Suicide ?

Implacable
À peine remise des coups reçus lors de sa précédente affaire, la commissaire Frankie Sheehan se voit confier l'enquête. La disparition du mari d'Eleanor puis la découverte d'une deuxième et bientôt d'une troisième victime lui prouvent qu'elle est en présence d'un tueur en série. Et que ce tueur aime jouer avec la mort.

Irrespirable
Victimes consentantes, sites BDSM, " near death experiences ", chambres de torture, meurtres filmés et ritualisés : jusqu'à sa confrontation finale avec le tueur, Frankie va s'immerger dans ce que l'âme humaine a de plus noir et de plus pervers. Un noir absolu, malgré les taches de bleu de Prusse, ce pigment utilisé par Chagall et que l'on retrouve sur les victimes comme une signature.  


 

 
Une très belle couverture sombre et mystérieuse, un titre qui fait froid dans le dos, un synopsis intriguant et une histoire se déroulant en Irlande, ce roman avait absolument tout pour me plaire. Et dans l’ensemble c’est plutôt réussi.

Dès la première page j’ai été séduite par Irrespirable. Tout d’abord, grâce au prologue du roman qui est très noir, malsain au possible, mais si bien écrit. J’ai adoré ces quelques lignes qui prennent tout leur sens à la fin roman. Ensuite, on est aussitôt plongé dans le bain puisque le premier chapitre débute sur la découverte du corps du docteur Eleanor Costello, retrouvée pendue à son domicile. Tout le monde pense immédiatement à un suicide. Cependant, après examen approfondi de la scène de crime, cette thèse est très vite écartée pour celle du meurtre. Un premier problème se pose aussitôt : alors que la commissaire Frankie Sheehan et son équipe souhaitent interroger le mari de la victime, ils découvrent que celui-ci est injoignable. Tandis que l’équipe poursuit son enquête, elle fait face à un autre meurtre, celui d’Amy Keegan.
Et si les assassinats d’Eleanor et d’Amy étaient liés ? 


Je m’arrête ici pour les détails sur l’histoire car avec les thrillers, le moindre faux pas peu mener à un gros spoiler. Je vais donc m’orienter sur mon ressenti.

Pour commencer, comme je l’ai dit plus haut, le roman se lit très bien. L’écriture est simple mais efficace, on se laisse facilement embarquer au fil des pages.

Ensuite, j’ai adoré le personnage de Frankie, une femme avec un fort caractère et un franc-parler, mais qui a tout de même ses blessures. En effet, elle a été agressée et sévèrement blessée lors de sa précédente affaire « L’affaire Tracy Ward » et alors qu’elle enquête sur la nouvelle, le procès de l’autre débute et son agresseur va être jugé. Si Frankie garde des séquelles physiques et psychologiques (j’ai notamment trouvé la symbolique du bonzaï très touchante) à aucun moment je ne l’ai sentie faillir. Sa force est admirable.

Le rythme de l’histoire m’a plu, il y a sans cesse de nouveaux rebondissements, de nouvelles interrogations au fur et à mesure que l’enquête avance. Maintenant je mentirai si je disais que j’ai été complètement happée par l’intrigue, car malgré le rythme, il m’a manqué quelque chose pour que je sois tout à fait emportée dans ma lecture. Peut-être un manque d’intensité. Et en parlant de manque d’intensité, la quatrième de couverture nous promet des « Victimes consentantes, sites BDSM, " near death experiences ", chambres de torture, meurtres filmés et ritualisés » et certes, on s’y retrouve confronté, notamment avec le Dark Web, le site Black Widow et le meurtre d’une victime filmé, mais là encore je n’ai pas été prise aux tripes. J’ai eu l’impression que les scènes manquaient de profondeur et elles souffraient également d’un manque de noirceur. Ou alors il s’agit peut-être de moi qui n’ai pas su me laisser entraîner totalement.

Un autre point m’a perturbé, je ne sais pas trop comment l’expliquer mais j’ai eu la sensation (surtout concernant l’agression de Frankie) qu’il y avait eu un autre tome avant celui-ci et par moments j’étais un peu perdue. En effet, certaines informations arrivent comme si on était censé être déjà au courant et cela m’a déstabilisée plusieurs fois au point que je suis allée vérifier s’il n’y avait pas eu d’autres tomes avant Irrespirable. D’après mes recherches, non, il s’agit du premier roman de l’auteur.

Toutefois, malgré ces quelques points négatifs, j’ai vraiment passé un agréable moment en compagnie d’Irrespirable. Je suis certaine que son second opus avec la commissaire Frankie qui sortira en 2019 n’en sera que meilleur. Pour ma part, je serai ravie de le découvrir.


https://www.facebook.com/hugothriller/


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire