dimanche 2 septembre 2018

Risque mortel [Tome 3] d'Ann Aguirre

Dreamland, 6 juin 2018 - Grand Format 432 pages
Disponible en eBook

La lutte fait rage entre la jeune Edie et les Immortels. La première victime de cette bataille a été Kian, l’homme qu’elle aime, un ancien Immortel banni, qui a payé de sa vie le prix de sa trahison envers les siens. Mais il reste à la jeune femme un espoir de le ramener  grâce au voyage dans le temps.
La voilà seule dans une autre époque, nouvelle dans un lycée inconnu. Sous une fausse identité, elle va à la rencontre d’un Kian solitaire et mal dans sa peau. Elle doit tout faire pour changer au plus vite le cours des événements et lui éviter un destin funeste.
Mais s’aventurer dans le passé n’est pas sans risque… Car il lui faut combattre à nouveau les Immortels qui ont juré sa perte. Épaulée par quelques alliés, Edie fait aussi face au plus redoutable de ses adversaires  : le temps lui-même.
Pour changer l’avenir, elle retourne dans le passé. Au péril de sa vie.


Je finis cette série, mitigée. Après avoir adoré le tome 1, la lecture des opus suivants, notamment ce dernier volet, a été plus difficile. 

Dans un premier temps, j'ai été à fond dans le récit. Pour sauver Kian, Edie n'hésite pas à voyager dans le temps et remonter à l'époque où Kian n'était qu'un simple adolescent timide, rejeté et mal dans sa peau. Elle veut ainsi changer le cours du destin pour celui qu'elle aime. Ainsi, elle débarque dans un nouveau lycée, sous une nouvelle identité. 
Ce début m'a beaucoup plu, même si j'ai été déstabilisée par le Kian ado qui n'a vraiment rien à voir avec l'immortel rencontré précédemment. Je ne suis pas certaine d'avoir apprécié ce changement. Néanmoins, prise dans l'intrigue, je me suis laissée porter. 

Hélas, cela n'a pas duré. 
Peut-être parce que l'histoire est parfois trop complexe, avec ce jeu d'échecs d'immortels, j'ai fini par décrocher sur certains passages. Or, lorsqu'on décroche dans une histoire telle que celle-ci, on perd vite pied. Et quand le dénouement est arrivé, mon cerveau a beugué. Puisque je n'ai rien compris. Il faudra que quelqu'un m'explique ce qu'à fait le Harbinger, parce là... 

Malgré tout, je termine sur une note positive, car la relation entre Edie et le Harbinger m'a beaucoup plu. J'ai adoré suivre son évolution. 

En bref ? Une série sympathique, mais trop complexe peut-être pour moi. 



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente


Aucun commentaire:

Publier un commentaire