samedi 1 septembre 2018

Le grand Nord #1 : Amertume de Sarina Bowen

Hugo Roman, 6 septembre 2018  - Grand Format 394 pages
Disponible en eBook



Les fermiers font trembler la terre.
Griffi n s'attendait à tout sauf à tomber sur la fi lle avec laquelle il avait partagé quelques soirées torrides à l'université. Audrey, quant à elle, n'avait pas la moindre envie d'atterrir dans ce coin perdu du Vermont. 
Pourtant, ces deux-là vont se retrouver par hasard sur le domaine agricole de Griffin, promu à vingt-sept ans seulement chef de famille au décès de son père. En plus de la ferme familiale, il lui incombe désormais de s'occuper de sa mère, de ses trois frère et soeurs et d'un grand-père entêté, et n'a pas de temps à accorder aux petites bourgeoises superficielles qui débarquent de Boston avec l'intention d'acheter sa production de cidre à moitié prix. 
Missionnée par une grosse entreprise de restauration, Audrey doit passer plusieurs jours dans la région pour négocier l'achat de produits biologiques. Elle réussit à séduire toute la famille du jeune agriculteur par sa bonne humeur et ses talents de cuisinière, et aucun fermier grincheux et moralisateur ne parviendra à entraver ses ambitions de devenir chef. 
Adversaires, leurs attentes face à la vie divergent radicalement. Manque de chance, l'alchimie sexuelle qui existe entre eux deux est au moins aussi exceptionnelle que la sauce top secret des enchiladas que mijote Audrey...

Pour cette nouvelle série de Sarina Bowen, nous voici au cœur du Vermont. C’est là que Griffin Shipley cultive ses terres. Depuis le décès de son père, c’est ancien footballeur, a repris la ferme de la famille. Sa reconversion s’est faite non sans mal. Les responsabilités sont nombreuses et le travail harassant. L’agriculture biologique qu’il défend avec ferveur demande beaucoup de temps et de sueur. Voilà pourquoi, il est entièrement dévoué à son domaine et surtout sa cidrerie,  sa fierté. 
Sa vie est donc réglée comme du papier à musique. Réveil aux aurores, traite des vaches, petit-déjeuner, matinée dans les pommeraies, déjeuner, retour dans les champs jusqu’au coucher du soleil. 
Mais lorsqu’Audrey Kidder débarque dans sa ferme, son quotidien est d’un coup bouleversé. Tel un ouragan, elle va tout dévaster. Par son sourire, sa joie de vivre, sa bonne humeur… et sa fabuleuse cuisine. 

Audrey et Griffin ont un passé en commun. Deux nuits torrides pour être précis. Chacun d’eux s’en souvient comme si c’était hier. Et des années plus tard, l’alchimie est toujours là. 
Audrey, en stage dans une grande entreprise de restauration, est en charge de faire le tour de toutes les fermes du Vermont pour acheter leurs produits, mais à des tarifs bien en dessous du marché. Son premier arrêt : la ferme Shipley. Si les retrouvailles sont chargées en tension sexuelle, le motif de sa visite refroidit immédiatement l’atmosphère. 

Je suis un chouïa mitigée sur ce premier tome. D’un côté, j’ai adoré la romance. Elle possède tout ce que j’aime. Une pointe d’humour, beaucoup de mignonitude, de la tendresse, de la passion, une bonne dose de tension sexuelle… bref, c’est top. 
Les personnages sont également géniaux. Surtout Audrey, qui m’a énormément plu. Elle est drôle, vive d’esprit, gentille, passionnée etc… En un mot : adorable ! 
Griffin m’a plu aussi, mais à moindre dose. Je l’ai trouvé un peu lisse, pour dire vrai. 
Tous les personnages de cette série, qu’ils soient principaux ou secondaires, sont attachants. On se lie immédiatement à cette famille si soudée et aimante. 

Malgré tout, j’ai trouvé qu’il y avait des longueurs. Toutes les parties où cela parle de nourriture m’ont ennuyée (et il y en a beaucoup !). N’étant pas fan de cuisine, je n’ai pas été charmée par toutes ces recettes qu’Audrey explique en détail. 
De plus, l’univers ne m’a pas hyper emballée. La ferme, tout ça… ça ne me fait pas rêver. Peut-être justement parce que je connais. En campagnarde, je sais exactement ce qui se passe dans une ferme : les mouches, les odeurs et cie (surtout du côté des étables), désolée, mais ce n’est pas du tout mon fantasme. Du coup, le cadre de la romance m’a un peu refroidie. Sans compter que certaines scènes (comme celle du cochon) m’ont donné des hauts le cœur. 

En bref ? Malgré quelques bémols, Sarina Bowen nous présente ici une jolie romance, à la fois sucrée et pimentée. 


Et parce que deux avis valent mieux qu'un...


Solenn a tout dit dans sa superbe chronique  ! 

Je suis "presque" entièrement d'accord avec elle. Je dis "presque" parce que, la gourmande que je suis, a apprécié chaque ligne de ce livre. J'en avais l'eau à la bouche pendant les passages où ça parlait de nourriture.

S'il est vrai que la ferme peut ne pas être considérée comme très romantique (je pense à la scène du pauvre petit cochon) moi, la ferme de Griffin, je m'y verrais bien y passer le reste de mes jours. Avec un Griffin bien sûr !

J'ai adoré la romance, même si je l'ai trouvée un peu trop sage encore ( j'en veux toujours plus !). 
Les fermiers font trembler la terre, oui, mais magnitude 3.5 pour ce premier tome où il m'a juste manqué un chouia de papillons dans le ventre. 
J'attends plus du tome sur Jude, pour qui mon coeur a craqué complètement. 

Je n'avais jamais lu Sarina Bowen auparavant sauf sa série co-écrite avec Elle Kennedy : Fierté, un m/m que j'ai plus qu'adoré, mais je suis amoureuse de sa plume et de son humour.
 





Aucun commentaire:

Publier un commentaire