vendredi 15 décembre 2017

Sans âme - Sans Coeur T2 - d'Angel Arekin

Éditions BMR, Broché 356 pages, 27 septembre 2017
Disponible en eBook




Abigael et Ciaràn, libérés de leurs secrets, filent l'amour parfait... en apparence. Car il suffit d'un souffle pour détruire le fragile équilibre qu'ils sont parvenus à trouver. Et en Thaïlande, la tempête n'est jamais loin. A des kilomètres du cadre familial et des règles établies, Ciaràn ne prend pas ses médicaments. Vulnérable, il a de plus en plus de mal à maîtriser ses pulsions et à garder son masque de petit ami parfait. Abigael n'a jamais été autant en danger... Sans âme est une fiction où romance rime parfois avec violence, séduction avec soumission ; certaines scènes peuvent surprendre les lectrices non averties.  





Nous retrouvons le couple Ciaràn et Abigael, alors que ce dernier a accepté les conditions que lui imposait sa belle pour revenir vivre au manoir des Mordret…

Le roman débute par un épilogue grave et inquiétant...quelque chose de terrible s'est passé et Abi semble au plus mal !
Ciaràn nous raconte donc tout ce qu'il s'est passé…

Notre sociopathe préféré a décidé de faire plaisir à Abi en l'emmenant, elle et ses 2 amis Quentin et Lili, en vacances en Thaïlande. Fidèle à lui-même, il est très souvent agacé par les bavardages d'Abi, les réflexions de Quentin, et surtout le comportement de Lili qui semble le draguer dans le dos de sa meilleure amie. Mais il tient sa promesse autant qu'il peut : en public, il se doit de tenir son rôle d'amoureux « normal ». Cependant, il tente vainement de reprendre le contrôle de la situation : en effet, Abi, depuis son retour dans ses bras, a tendance à mener la danse, à réussir à le manipuler, le faire fléchir et à en profiter...La situation ne peut plus durer ainsi, et la nature de Ciaràn revient vite au galop, d'autant plus que depuis son arrivée en Thaïlande, il ne prend plus ses médicaments. Ainsi, il commence à perdre pied, ses fantasmes envers Abi deviennent de plus en plus violents, sanglants, au point que lui-même n'arrive plus à savoir comment les canaliser...Abi, sans s'en rendre compte, est en grand danger dans les bras du beau sociopathe !


Ralalala, comme j'avais adoré le tome 1 ! un vrai coup de coeur ! De la dark pas vraiment gore, de la manipulation psychologique...j'avais hâte de lire ce tome 2 pour trouver quelques réponses et surtout, lire l'évolution de la relation Ciaràn/Abi. Et je suis ravie de ma lecture !

On sentait bien que Ciaràn se contenait sur la fin du tome 1, pour essayer de prouver à Abi qu'elle comptait pour lui, pas nécessairement de la manière dont elle le souhaiterait, mais tout de même, il a
planté son mariage à la dernière minute pour elle, est d'accord pour lui accorder une apparence amoureuse, de faire des efforts...excusez du peu !
Alors d'accord, il reste un sociopathe qui, même si il sent poindre un semblant d'émotion, se refuse à les vivre ou les exprimer, mais tout de même, il évolue plutôt bien, certainement guidé par son besoin de dominer Abi. Ok, Abi me semble toujours un peu stupide parfois, peut-être trop aveuglée par l'amour qu'elle porte à Ciaràn, mais on comprend vite qu'elle aime entrer dans son jeu...et puis sur la fin, ...oups je ne peux en dire plus mais je ne suis pas déçue par le cheminement qu'elle a suivi ;-)

Donc voilà, je pourrai en écrire des tonnes et des tonnes, mais je préfère me limiter à : j'ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé :-) la personnalité de Ciaràn est fascinante, l'histoire de son point de vue est trépidante car chaque jour son humeur change, chaque chapitre le fait évoluer, dans le bon ou dans le mauvais sens… j'ai adoré la plume d'Angel Arekin qui arrive à nous faire littéralement entrer dans l'esprit torturé de Ciaràn...bref, une réussite à tout point de vue !

Et si je dois retenir une citation de ce roman (en fait il y en aurait plusieurs mais celle-ci me paraît parfaitement résumer leur histoire) : 
«- J'appelle ça une histoire d'amour, mais tu peux l'appeler comme tu veux. Quel nom te convient ? […]
- « un jeu de miroirs . » »


http://amzn.to/2julh5w



Aucun commentaire:

Publier un commentaire