jeudi 19 novembre 2020

Avis : Un merveilleux cadeau de Nora Roberts

 

Éditions Harlequin,1 novembre 2020, 450 pages, disponible au format papier

 

 

 

 

 

La promesse de Noël

De retour à Sharpsburg, le village de montagne où elle est née, Shane va enfin pouvoir réaliser son rêve : restaurer la maison familiale et la transformer en boutique d’antiquités. Pour l’aider dans sa mission, elle recrute Vance Banning, menuisier de profession, et accessoirement l’homme le plus séduisant qu’elle ait jamais rencontré. À l’approche de Noël, Shane aurait-elle trouvé auprès de Vance un amour authentique et sincère ?
 
L’éclat d’une passion
Bien moins à l’aise face aux hommes que face aux fauves qu’elle dresse depuis son plus jeune âge, Jo est bouleversée par l’arrivée de Keane Prescott, le nouveau propriétaire du cirque où elle a grandi. Dès le premier regard, celui-ci fait naître en elle un trouble immense. Et même si Keane semble vouloir garder ses distances avec elle, Jo pressent que cette rencontre changera à jamais le cours de sa vie jusqu’ici bien rangée…
 

Vous l'aurez compris, ce roman se compose de deux romances et arrive à point nommé pour Noël.


La promesse de Noël

Shane est une femme pleine d'énergie, vivante, souriante, espiègle, solaire. 

Quoiqu'elle fasse : travailler pendant des heures ou paresser, elle le fait à fond et avec tout son cœur. 

Elle est de retour dans sa ville natale suite au décès de sa grand-mère qui lui a légué sa maison. 

Une maison pleine de trésor du passé (meubles, objets divers) et qui va lui permettre de réaliser son rêve : transformer la maison en un magasin d'antiquités et un musée, l'idéal pour elle qui est férue d'histoire et qui a une passion pour les objets anciens. 

C'est donc sans regret qu'elle quitte son métier d'enseignante pour se lancer dans cette nouvelle aventure.

Vance a acheté, il y a peu la maison voisine de Shane. Une maison ravagée par un incendie mais qu'il retape lui-même.

Il n'est pas seulement un menuisier particulièrement doué mais est aussi le PDG d'une prestigieuse entreprise de construction. 

Il a décidé de prendre du recul vis à vis de son travail pour oublier la trahison de son ex femme. 

Une trahison qui l'a rendu méfiant envers la gent féminine. 

Lorsque Shane le rencontre, elle tombe directement sous le charme., un vrai coup de foudre. 

Persuadée qu'il est au chômage et qu'il a besoin d'argent et voyant à quel point il est doué dans son métier, elle l'engage pour réaliser les travaux chez elle.

Vance accepte, amusé au départ par le quiproquo mais il le regrette assez rapidement lorsqu'il s'aperçoit qu'il succombe au charme de sa voisine. 

Un comble pour lui qui a décidé de se méfier des femmes. 

Mais Shane est une éternelle optimiste : elle sait qu'elle aime Vance, elle va l'épouser mais avant, il va falloir que le jeune homme tombe amoureux d'elle. Et elle n'en doute absolument pas. 

Mais l'amour fait parfois des sienne

s et ils vont devoir surmonter les obstacles qui vont se dresser sur leur chemin.

 

L'éclat d'une passion 

Pour Jo, le cirque est toute sa vie. 

Elle y est d'ailleurs née, d'une mère acrobate dont elle a hérité la mince silhouette et d'un père dompteur. 

L'art du dressage lui a été appris par son père avant, qu'avec sa mère, ils ne décèdent tout deux dans l'incendie de leur roulotte dont Jo fut la seule survivante.

C'est d'ailleurs en tant que tel que Jo va présenter son nouveau spectacle avec ses lions. 

Sous sa fragilité apparente, elle cache une volonté de fer qui lui est bien utile pour contrôler ses lions. 

Alors que le cirque va reprendre sa tournée après la pause hivernale, sa joie de reprendre la route est ternie lorsqu'elle apprend que le fils de l'ancien propriétaire décédé vient se joindre à eux. 

Un homme qu'elle ne connait pas mais qu'elle n'aime pas.

En trente ans, il n'ai jamais venu voir son père et n'a même pas daigné assister à ses funérailles. 

Sa plus grande crainte est que Keane Prescott décide de se débarrasser du cirque. 

Lors du montage du chapiteau, elle rencontre un bel inconnu qui la trouble plus que de raison. 

Elle qui ne s'est jamais intéressée qu'à un seul mâle : Ari, son lion, ne comprend pas son subit intérêt pour cet inconnu qui a l'air tout aussi charmé qu'elle. 

Elle cède à son désir et se laisse embrasser.

 un baiser magique, unique



jusqu'au moment où elle découvre l'identité de l'homme qui n'est, ni plus ni moins que Keane, le nouveau propriétaire. 

Son attitude change du tout au tout : de lave en fusion, elle se transforme en iceberg glacial. 

Mais voilà, toute médaille à 2 faces et au lieu de le condamner et de tirer un jugement hâtif, elle devrait peut être lui accorder le bénéfice du doute. 

Et comme on dit : il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et Jo est loin d'être une.

 

Ces deux romances réunissent tous les clichés du genre: une attirance immédiate - THE coup de foudre - un des deux qui a souffert dans son passé, un des deux qui est riche, un des deux( ou les deux) qui résiste bec et ongles à ce sentiment, des quiproquos, des non dits qui les séparent et, pour finir, l' happy end dont on raffole !!

Mais bon sang !!!! Ce que ça fait du bien !! Comme un gros câlin !!!


J'ai eu une petite préférence pour la première romance que j'ai trouvée plus recherchée, plus captivante, moins convenue.

La seconde se déroule dans un milieu peu courant : celui du cirque et nous décrit la vie et l'esprit de famille qui unissent les gens du cirque. 

En bref, Un merveilleux cadeau porte très bien son nom : c'est un roman cocooning, qui fait du bien, nous permet de nous vider l'esprit et se déguste sans modération. Il fera, à n'en pas douter, un cadeau ...merveilleux ! 


 

 

 





 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire