jeudi 24 septembre 2020

Avis : Be my last danse d'Avril Rose

 

HQN, 5 août 2020 - eBook 375 pages


Léonor n’a pas le choix. Elle a promis à sa mère qu’elle suivrait une thérapie de groupe, même si elle ne comprend toujours pas comment parler à des inconnus pourrait l’aider à surmonter le drame qu’elle a vécu. Et, pour faire de cette obligation un vrai calvaire, elle doit en plus le supporter, lui : Harvey. Ce jeune homme au regard envoûtant qui ne peut pas s’empêcher de la déstabiliser chaque fois qu’ils se voient. Pourtant, lorsqu’ils sont mis en binôme le temps d’un exercice pratique, Léonor découvre qu’il est peut-être plus sensible qu’il ne le laisse paraître, et que lui non plus n’a aucune envie d’être là. Alors qu’ils n’auraient jamais dû se rencontrer, ces réunions pourraient bien les rapprocher...


C'est l'histoire de 2 écorchés de la vie, de 2 âmes qui se sont perdues, de 2 êtres qui subissent la vie plus qu'ils ne l'apprécient...

C'est l'histoire de Léonor, une jeune fille qui n'arrive pas à surmonter ses épreuves passées, qui vit à des centaines de kilomètres de sa famille pour mener ses études en architecture et dont personne hormis ses 3 amis Axel, Ed et Angie ne connait les déboires. A Paris, Léonor peut se cacher derrière un sourire de façade et faire "comme si"... Mais tout ne va pas si bien et sa mère, inquiète, l'a convaincu de s'inscrire à un groupe de parole, pour qu'elle puisse enfin aller de l'avant.
C'est l'histoire de Harvey, un jeune homme qui avait une carrière prometteuse devant lui mais qui a tout perdu en peu de temps, un beau gosse qui se referme complètement sur lui-même et ne sait pas exprimer ses peines et colères. Lui aussi est inscrit au groupe de parole où chaque mercredi, des inconnus tentent de se délester de leurs soucis en discutant...
La rencontre entre Léonor et Harvey va faire des étincelles... Tout 2 n'arrivent pas à s'entendre, ni même
à communiquer. Alors quand François, l'animateur du groupe va leur imposer un travail en binôme, les 2 jeunes gens vont bien être obligés de coopérer... Mais ce ne sera pas si simple! Difficile d'arriver à parler de ses problèmes quand on ne les accepte pas soi-même...

Ce roman m'a marquée, m'a chamboulée, m'a minée... Quelle magnifique leçon de courage, d'humilité et de vie en général ! Entendons-nous bien, par "leçon", je ne parle pas ici de grands principes dogmatiques, mais bel et bien d'un formidable message que chacun peut interpréter à sa manière <3

Léonor est fragile. Même si elle tente de se cacher derrière un masque, on ressent ses faiblesses, parfois
dans son laisser-aller, souvent dans ses réactions excessives. C'est une héroïne attachante à tout point de
vue : elle n'est pas une jeune écervelée, ni un canon de beauté populaire à la fac. Juste une jeune étudiante discrète comme on peut en croiser des milliers sur nos campus, qui, une fois la porte de son studio refermée, est bien seule avec ses souvenirs et malheurs.
Harvey, sous ses allures de rebelle, n'en est pas moins vulnérable. Il a tant de combats à mener qu'il ne
sait plus où donner de la tête et on peut dire qu'il n'est pas vraiment aidé par ses parents... C'est un
solitaire que l'on veut connaître, si énigmatique alors qu'en fait, il suffit d'ouvrir les yeux sur sa personne pour le comprendre. Alors ok, il a parfois des réactions démesurées, il peut être trop tranchant, voir cruel... Mais avec son vécu, qui pourrait le lui reprocher? Harvey est et reste pour moi un jeune homme courageux, un battant, quelqu'un qui ne sait pas gérer ses émotions mais aussi une personne que l'on aimerait prendre dans nos bras et lui dire simplement "tu n'es pas seul".

L'histoire de "Be my last dance" est belle tout simplement. Sans se vouloir moralisatrice, la trame est passionnante de par les messages qu'elle véhicule, autant dans le caractère des personnages que dans une vision bien plus sociétale, comme la pression du regard des autres.
Moultes émotions m'ont animé tout au long de ma lecture : parfois de la colère contre l'injustice, de la joie lorsque l'espoir renaît, de la tristesse quand on a l'impression que plus rien ne va... Certains passages m'ont complètement serrés la gorge et mis les larmes aux yeux ... et que dire des derniers chapitres? j'en ai voulu à Avril Rose pour ces chamboulements émotionnels terribles qu'elle m'a fait vivre! Car il faut le souligner, la plume de l'auteure est pour beaucoup dans le fait que j'ai plus qu'adoré ce roman : elle a su m'emmener avec elle dans cette relation si spéciale qui se tisse entre Léonor et Harvey, elle m'a convaincue que ces 2 personnages méritaient mieux, elle m'a passionné par tous ces rebondissements qui ont empêché toute forme d'ennui au fil des lignes... Et je n'écris pas tout ça à cause de toutes les références ciné que j'adore ;-) Bref, c'est presque indécent d'écrire de cette manière, de pouvoir faire passer autant d'émotions!

Donc voilà, "Be my last Dance" est un véritable ascenseur émotionnel, une histoire magnifique que l'on ne doit pas rater tout simplement. Tout comme bébé, "on ne laisse pas ce roman dans un coin!" ;-)







Aucun commentaire:

Publier un commentaire