jeudi 7 mai 2020

Victime 55 de James Delargy

 
Éditions Harper Collins//Broché  352 pages//8 janvier 2020
Disponible en eBook

 

 

 Deux suspects. Deux témoignages identiques. Un seul coupable.

Une petite ville perdue en Australie. Un officier de police habitué à régler des petits problèmes de vie domestique et querelles de voisinage.
Un jour de canicule débarque un homme, couvert de sang. Gabriel déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer. Le dénommé Heath a déjà tué 54 personnes. Gabriel est sa prochaine victime.
Quand la chasse à l’homme commence, ce même jour de canicule, débarque un deuxième homme. Heath est couvert de sang. Heath déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer, un certain Gabriel. Gabriel a déjà tué 54 personnes. Heath est sa prochaine victime.
Qui est le numéro 55  ?



 

 
J'ai pris beaucoup de temps avant d'écrire cette chronique et ce roman m'a quelque peu bloquée sur mes lectures qui ont suivi, vous allez vite comprendre pourquoi...

Chandler Jenkis, 32 ans, est sergent de police de la petite ville de Willbrook dans l'ouest australien. Cette ville minuscule a connu ses heures de gloire lors de la ruée vers l'or notamment, mais aujourd'hui, ses terres arides n'attirent pas grand monde et on peut dire que la carrière de Chandler est plutôt paisible. Ce père célibataire de deux enfants ne s'en porte pas plus mal, même si un peu d'action ne le dérangerait pas parfois...
 
Et de l'action, il va en connaître à compter du 23 novembre 2012 ! C'est ce jour où, Gabriel Johnson se présente, blessé et vêtements ensanglantés, au poste de police de Willbrook. Son récit est glaçant : ce SDF qui faisait du stop afin de se trouver un emploi saisonnier dans une des fermes environnantes s'est retrouvé drogué et kidnappé par un certain "Heath", qui souhaitait visiblement le tuer afin d'en faire sa "victime 55". Plutôt calme et pondéré, la victime veut juste signaler ce fait et surtout partir loin de cette ville afin de se soustraire de ce serial killer auquel il a miraculeusement échappé. Chandler va toutefois essayer de le garder sous le coude et le faire héberger à l'hôtel du coin, sous protection de la police...

Le souci majeur pour le jeune sergent, c'est que l'affaire semble sérieuse, et donc, il va devoir faire appel à des renforts, et passer par le QG de Port Hedland dont dépend Willbrook. Et qui dit en référer à son supérieur hiérarchique, dit faire appel à Mitch, cet ancien ami avec qui il avait fait ses premiers pas dans la police mais avec qui il ne semble plus en très bons termes…

L'histoire va rapidement se compliquer lorsque peu de temps après, un habitant de la bourgade amène au poste de police un homme, blessé lui aussi et ses vêtements tout aussi ensanglantés que ceux de Gabriel, qui essayait de lui voler sa voiture... Cet homme, qui se présente comme étant Heath Barwell, va livrer son histoire au sergent Jenkis : celui d'un pauvre SDF voulant trouver du travail auprès des fermes de Willbook, s'étant fait enlever par un certain Gabriel alors qu'il faisait du stop et auquel il aurait échappé de façon impromptue. En panique à l'idée de se faire rattraper par le serial killer qui voulait faire de lui sa "victime 55", il aurait tenté de voler une voiture pour partir au plus vite de ces terres maudites...

Chandler se retrouve donc face à deux victimes potentielles qui sont aussi deux serial killers éventuels. Lequel dit vrai? Lequel ment? Qui manipule qui? Une longue et fastidieuse enquête s'annonce à Willbrook....


Pour les amateurs de thrillers, le résumé est plus que plaisant ! Une histoire bien singulière et l'enquête s'annonce fascinante, et d'ailleurs, elle l'est à tout point de vue!

Tout au long de ma lecture, j'avoue que je voyais se profiler un beau 5/5, voir quasi un coup de coeur tant l’histoire était captivante et puis... bam, note revue à la baisse, et pas qu'un peu… 
 
 

Tout aurait pu être parfait, l'histoire tant personnelle de Chandler que sa quête de vérité sur l'affaire de la victime 55 étaient géniales. Du suspense, des rebondissements inattendus, des révélations terribles qui m'ont tenues en haleine...
Et quand, n'en pouvant plus, au bout de mon roman, j'ai lu les dernières lignes qui devaientt mettre fin au mystère ambiant depuis plusieurs pages, ces lignes qui devaient me délivrer de cette angoisse.... rien... nada... que dalle... encéphalogramme plat…
 
 

Une déception terrible...

Un peu comme quand on est fier de son soufflé qui au final se casse la gueule comme une serpillère à la sortie du four...
Alors non, ce n'est pas que la fin m'a déçue par son dénouement... c'est que je ne l'ai pas comprise... juste ça! Mais quelle colère! J'ai eu beau relire et rerelire , je n'ai pas compris les dernières lignes 
 
 
Peut-être un souci de traduction, peut-être que j'ai loupé quelque chose, peut-être qu'il y a une subtilité qui m'a échappée. Je ne sais pas, mais JE N'AI RIEN COMPRIS ! Cinq lignes en gros qui ont tout gâché pour moi car si je ne connais pas le dénouement final, ben je me sens flouée quelque part et je reste surtout sur ma faim… complètement frustrée...
 
Passée la colère sur le moment, j'ai été ensuite déçue, juste complètement déçue... Attention, je ne suis pas contre les fins ouvertes etc mais là, je ne vois même pas où est l'ouverture à vrai dire... je ne sais même pas comment interpréter ces dernières lignes.
 
 D'ailleurs, si quelqu'un veut bien m'éclairer sur cette phase finale, je suis preneuse car ça m'a complètement bloquée ensuite, pas moyen d'avancer, cette impression d’inachevé me poursuit. 

Bref du coup, d'un 5/5, je suis obligée de passer à un 3/5, parce que l'histoire reste extra, le roman super bien mené, le suspense est à son comble mais... voilà, l'extase n'est pas là sur les dernières lignes, et j'en suis la première désolée. Quel dommage!
 
 
 


https://amzn.to/3fukxsD

https://www.facebook.com/HarperCollinsFrance/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire