vendredi 6 décembre 2019

Sensual Bachata de Charlie Genet

Éditions Elixyria, 23 octobre 2019, disponible au format papier et numérique







Noé, jeune homme au passé secret, est féru de bachata. Lorsqu’il croise Suzanne, championne de danses latines, au détour d’une soirée, l’osmose musicale est parfaite. Pourtant, la jeune femme disparaît…
Un an plus tard, le destin les réunit, mais Suzanne, meurtrie par les violents et tragiques événements du Bataclan, n’est plus que l’ombre d’elle-même. De son côté, victime de ses addictions, Noé espère encore préserver ce qui lui reste.
 
… Et si danser ensemble les sauvait de leurs démons ?






Je suis plus qu’enchantée d’avoir découvert cette sublime romance et par la même occasion la belle plume de Charlie Genet. 

Dès que j’ai vu cette fabuleuse couverture j’en suis tombée amoureuse et le résumé était plus que tentant. Moi qui adore la danse sous toutes ces formes, j’ai quand même une adoration particulière pour les danses latines qui sont pour moi le summum de la sensualité. Mais bien que cela parle de danse, il y a aussi cet évènement tragique qui a touché et bouleversé la France et qui a meurtri les chairs et les âmes.



Je suis encore sur le parquet avec Noé et Suzanne accompagnée de cette splendide playlist que j’ai écoutée à chaque chapitre, que j’ai mis tout de suite dans mes favoris et que je continue à écouter au gré de mes envies.



Cela commence par un rapprochement, ensuite un effleurement puis un contact affirmé, une évidence, une  osmose comme il est très rare d’en trouver avec un partenaire de danse. Cela ne dure que l’espace d’un temps infime qui semblent être trop court puis comme dans un rêve cette âme-sœur  de danse disparaît...



C’est l’histoire de Noé danseur de bachata et de Suzanne danseuse de danses latines, qui ne se connaissent pas, qui vont vivre l’espace d’une danse l’harmonie la plus totale et la plus parfaite que des mots n’ont pas besoin d’être prononcés.



C’est un an plus tard, qu’ils se retrouveront par hasard ou peut-être pas… 

Mais la danseuse sensuelle et radieuse qu’a rencontrée Noé n’est plus. 
La jeune femme n’est plus que l’ombre d’elle-même, et son regard est hanté et triste. C’était une danseuse fabuleuse et très prometteuse, son duo avec son partenaire et meilleur ami Baptiste en faisait le couple de danseur le plus en vue mais surtout le meilleur. 
Puis est arrivé l’évènement tragique qui a tout changé. Elle est morte ce soir là, le soir où elle a perdu la personne qui comptait le plus pour elle. Son tout, son double. 
Fini la danse, les compétitions, elle se noie dans les paradis artificiels et l’alcool en compagnie de Baptiste, pour oublier sa douleur et sa culpabilité ne serait-ce qu’un instant. Il n’y a plus de vie, sinon la survie… Il faut dire que Baptiste n’est pas mieux et l’entraîne un peu plus chaque jour dans ce simulacre qu’est leur vie. 
C’est une jeune femme brisée...



Noé ne l’a jamais oubliée.

Comment aurait-il pu ? 
Une osmose si parfaite comme il n'en avait jamais connue auparavant. Un an à essayer de la retrouver en vain. Il possède un bar latino en bord de Seine (sur une péniche) avec ses deux meilleurs amis et associés Jérémy et Clayton. 
La Bachata est SA danse de prédilection mais elle est aussi celle qui lui a fait sortir la tête de l’eau et des ennuis. Mais c’est aussi un addict mais pas comme je le pensais au vu du résumé. 
Je tairai cette partie pour que vous la découvriez vous-même. Bien qu’il soit heureux d’être proprio de son propre bar, il n’en reste pas moins que les ennuis sont toujours présents et il subit beaucoup de pression.



Vont-ils se retrouver et danser encore et encore et encore ?


Et c’est ainsi que par un triste soir d’anniversaire, Mélody la meilleure amie de Suzie lui propose de venir dans un bar la rejoindre au lieu d’être avec  Baptiste pour une enième nuit de biture et de drogues. Elle se rendra à l’adresse, triste et alcoolisée. Noé n’en revient pas, il la retrouve enfin, celle dont il ne connaît même pas le nom est là dans son bar, et c’est l’amie de Mélody. 
Comme quoi, le hasard fait bien les choses. Étonné, puis ravi, il comprendra vite face au regard de Suzie qu’elle n’est plus la jeune femme qu’il a croisée un an plus tôt.  Il lui prendra la main encore une fois, pour une danse, pour retrouver cette âme-sœur de danse qu’il ne croyait plus jamais recroiser. Mais elle s’enfuira bien vite… encore.



Je pourrais continuer comme ça encore longtemps, mais je vais m’arrêter là. Il le faut !



Alors déjà, j’ai tout aimé mais vraiment tout. 

La plume de Charlie Genet que je ne connaissais pas, m’a vraiment happée. 

Je n’ai pas pu m’arrêter de continuer de lire même si parfois c’était dur et triste de se replonger dans ce drame. 
Mais triste aussi, de voir Suzanne s’enfoncer dans sa douleur et sa culpabilité bien qu’elle n’y soit pour rien. j’ai adoré ce personnage très attachant, très touchant, qui malgré un caractère affirmé n’y arrive plus. 
On ne peut pas dire qu’elle puisse compter sur sa famille, surtout le comportement de sa mère qui m’a vraiment énervée !! 
Je l’ai détestée d’emblée, c’est le genre de femme qui ne pense qu’à sa propre douleur et celle des autres n’est que moindre. Son père rattrape un peu le coup mais bon, j’ai trouvé qu’elle n’avait aucun ou si peu de soutien de ce côté. 
Baptiste, lui m’a autant peinée qu’agacée !! 

Je lui aurais bien mis une paire de gifles pour lui dire d’arrêter ses conneries. 
Quand Suzie décide enfin de tout arrêter et de reprendre sa vie en main, il en devient agressif au lieu d’être heureux pour elle qui tente d’avancer et surtout il aurait pu faire la même chose. 
O.K. c’est dur pour lui mais justement à deux ils auraient pu s’entraider… 
Je qualifierais Mélody de mystérieuse, car en effet on ne sait pas grand-chose sur elle à part que c’est une bonne danseuse, qu’elle est amie et coloc de Suzie. 
Mais c’est une personne franche, sur laquelle on peut compter et s’épancher sur son épaule. 

Et puis il y a le beau Noé ! Cet homme c’est tout un poème ouais désolé je suis tombée sous son charme. 
En plus d’être un bon danseur,(aïe aïe aïe j’aurais bien bougé mon corps avec lui), joueur, c’est aussi un homme attentionné et drôle et qui a lui aussi ses propres démons à combattre.

D’autres personnages aussi sont importants dans cette histoire, je citerai les meilleurs amis de Noé, Jérémy et Clayton, Juan, un super danseur mais un brin je me la pète je suis le meilleur pffff mais avec toujours Melody pour le recentrer et le faire descendre de son piédestal.



J’ai adoré plus que tout les descriptions plus que précises des scènes de danse, j’avais l’impression d’y être mais vraiment. Parfois, je relisais une scène de danse tellement j’étais transportée dans leur univers. 
Les émotions sont plus que présentes, les personnages sont forts et  bouleversants, criants de vérité. 

Charlie Genet m’a véritablement emportée avec sa romance toute en sensualité, sa plume est magique. J’ai pleuré bien sur mais j’ai souvent souri d’espoir, pour ces deux âmes-sœurs de danse.



C’est un véritable coup de foudre !!! 

 Merci Charlie de m’avoir mis des étoiles dans les yeux et dans le coeur !



Allez je vous quitte, je m’en vais danser un peu moi aussi !
 







https://www.editionselixyria.com/collections/elixir-of-love/sensual-bachata/

https://amzn.to/2DEE9Z5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire