jeudi 19 décembre 2019

Les passagers de John Marrs

 
Hugo Thriller//Broché 438 pages//7 novembre 2019
Disponible en eBook





L'Angleterre, demain, ou peut-être après-demain.
Les voitures sans conducteur sont devenues obligatoires. " Un réel progrès pour la sécurité de tous ", se dit-on.
Mais quand un hacker prend le contrôle de huit véhicules, le progrès devient une menace. Mortelle.
Les huit véhicules et leurs passagers sont programmés pour rouler vers une collision aussi spectaculaire que fatale.
Impossible, pour les autorités, d'intervenir : les voitures exploseraient.
Tous vont mourir.
Tous, sauf celui ou celle que le public décidera de sauver via les réseaux sociaux.
Chaque passager doit plaider sa cause pour influencer les votes, en se présentant sous son meilleur jour.
Mais le hacker connaît aussi leurs secrets les plus sombres...
ET VOUS, QUI SAUVERIEZ-VOUS ?





Rien qu’en lisant le résumé de ce roman, j’en avais l’eau à la bouche. Parfois, la quatrième de couverture est pleine de promesses qui ne sont malheureusement pas tenues. Eh bien ce n’est pas le cas ici. Ce roman est vraiment une merveille, de part son intrigue, mais également de part les messages qui nous sont délivrés.

L’histoire se déroule en Angleterre, à l’heure où le pays a réussi à convaincre une grande partie des automobilistes à s’acheter un véhicule automne, lesquels sont conduits par une intelligence artificielle. Le but est de limiter les accidents en laissant le contrôle total à la voiture. Dans les véhicules les plus évolués, l’utilisateur est « passager » car il n’a aucunement la possibilité de pouvoir reprendre le contrôle de la voiture.

Au début du roman, nous faisons connaissance avec les huit passagers dont les véhicules vont être hackés au moment où ils prennent place dans l’habitacle. Leur point commun ? Ils ont tous des secrets. Des secrets connus par le hacker.

En parallèle, nous assistons à une commission d’enquête. Le but de ces commissions est de traiter « les rares cas » d’accident dans lesquels un véhicule automne est impliqué et de décider si oui ou non, la voiture est responsable. Plusieurs personnes sont chargées d’étudier les dossiers, mais chaque semaine, à ces mêmes personnes s’ajoute un citoyen tiré au sort. Ici ce sera Libby Dixon, une jeune femme qui refuse d’utiliser les voitures autonomes – et bien sûr je ne vous dirai pas pourquoi ^^.

Libby, que nous suivons beaucoup, va très vite se rendre compte que son avis importe peu dans cette commission mais aussi que ces réunions concluent toujours que les véhicules automnes ne sont jamais déclarés responsables des accidents dans lesquels ils sont impliqués…


Mais l’image de sûreté des véhicules automnes vole en éclats et les membres de la commission vont bientôt devoir faire face à leurs responsabilités. Car le hacker diffuse les images des Passagers pris en otage dans leur propre voiture à la télé ainsi que sur les réseaux sociaux et s’invite dans la commission en diffusant également les images de cette réunion au monde entier. De là, commence le jeu de télé réalité. Le hacker annonce que tous les véhicules roulent en direction du même point de chute et que dans deux heures et demie précisément, ils entreront en collision. Les règles sont simples : ils sont huit, ils ne peuvent en sauver qu’un seul. Les téléspectateurs et les membres de la commission doivent trancher.

Vous dire que j’ai adoré ce livre est un euphémisme. Si j’ai été séduite par le côté « roman suspens » où la tension est omniprésente du fait qu’on ne sait jamais ce qui va se passer, car le hacker n’hésite pas à tendre des pièges à ses « candidats » en testant leur honnêteté et même à éliminer définitivement certains d’entre eux, j’ai vraiment été conquise par le fond du roman.

John Marrs nous délivre en effet plein de messages sur le monde actuel, le progrès – notamment en terme de nouvelles technologies (peut-on aller jusqu’à leur confier notre vie ?) le pouvoir de manipulation des réseaux sociaux et de la fausse information et surtout le petit côté « Big Brother ». En effet, on ne se rend pas toujours compte que certains progrès ont la capacité de nous « fliquer ». Notre téléphone borne régulièrement, indiquant nos déplacements. Notre carte bleue révèle ce que nous achetons et à quelle date. Notre montre connectée enregistre des informations sur notre santé. Et si, les objets connectés n’étaient en réalité que des espions aux services de personnes mal attentionnées ?

Comme vous l’aurez compris, ce livre est un véritable coup de cœur. Je mets très rarement la note de 6/5 que je réserve aux romans dont je sais que la lecture me marquera longtemps. Ce titre de John Marrs en fait partie. Un grand grand merci aux éditions Hugo Thriller de m’avoir permis de découvrir ce superbe texte. Inutile de vous dire que je compte bien lire Âmes sœurs, le premier roman de John Marrs paru dans la même collection. En attendant, je ne peux que conseiller la lecture de Les passagers et je compte même l’offrir à certains de mes proches pour Noël.




https://amzn.to/2tzW81h
https://www.facebook.com/hugothriller/


Aucun commentaire:

Publier un commentaire